Les Agrin@utes: le Forum de l'Agriculture Francophone.
Bonjour
Si vous vous connectez pour la première fois à ce forum, merci de bien vouloir passer par la rubrique dédiée aux nouveaux arrivants pour lire les conditions et vous présenter avant de poster.
Météo par France Prévisions
http://www.franceprevisions.fr/pages/previsions-expertisees-pros/ ............................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................... De l'asservissement des vers de terres à la bêtise des scientifiques... l'assassinat de la France.  - Page 2 Eyng11
Petites annonces

De l'asservissement des vers de terres à la bêtise des scientifiques... l'assassinat de la France.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

De l'asservissement des vers de terres à la bêtise des scientifiques... l'assassinat de la France.  - Page 2 Empty De l'asservissement des vers de terres à la bêtise des scientifiques... l'assassinat de la France.

Message par CitoyenRL le Dim 28 Mai - 13:22

Rappel du premier message :

De l'asservissement des vers de terres à la bêtise des scientifiques... l'assassinat de la France.

7 milliards... un chiffre qui dépasse l'entendement. 7 milliards d'imbéciles qui se dandinent, chahutent, font du bruit et mangent... Et qu'est ce qu'ils mangent! Un être humain qui à faim c'est une bête féroce. Extrêmement féroce. Une force destructrice, avide. Le pire ravageur de la planète. Et nos 7 milliards de compatriotes mangent tous, avec d'énormes disparités en volume et en qualité, certes, mais ils mangent. La faim dans le monde? Cela n'existe pas... ce qui malheureusement existe, c'est la malnutrition. Mais même très mal, tout le monde mange. Sinon on meurt. En 30 jours, on meurt.

Mais que mangeons-nous? Et bien, du caviar aux cailloux, nous mangeons à peu de choses près tous les produits de la Terre. La Terre au sens large, avec une majuscule. Notre seule et unique planète. Cette magnifique planète, si belle. Et si fonctionnelle.

Car oui la Terre est extrêmement fonctionnelle. Bien plus que n'importe quelle mécanique de précision. Tout sur Terre, du pire des cataclysme à la plus petite infection virale, tout est fonctionnelle. Et toute cette mécanique d'une complexité inouïe n'a qu'un but: favoriser la Vie... le plus grand mystère, l'exception à toutes les lois scientifiques, la Vie.

C'est la que je préviens tous les darwiniens et autres imbéciles. Pas de polémiques. La polémique est la vilaine petite fille incestueuse des dogmes. Le simple fait d'accepter le concept de paradigme devrait suffire à faire mon argument.

Reprenons. La Vie est absolument partout. Elle est observée dans les plus petits interstices, dans les plus extrêmes conditions. Sous tellement de formes qu'il est presque impossible de les énumérer. Et tout fonctionne. Ou tout fonctionnait... Jusqu'à ce qu'on foute la merde...

La Vie donc. Cette Vie qui fascine l'humanité depuis toujours. Nous l'avons observée. Analysée. Manipulée. Et catastrophe, nous l'avons interprétée... La science c'est l'observation d'abord, l'analyse des données, et l'application des conclusions à des règles qui nous donnent une capacité à prévoir: une emprise sur le monde. Les théories, c'est de la religion. Bien trop souvent façonnées par l'arrogance de leurs auteurs. Et les théories les plus farfelues se sont diffusées à la vitesse d'un feu de paille, aussi sexy qu'un bon film. Tout le monde en a parlé. Donc tout le monde s'est fait son idée. Elles ont choqué, convaincues, et enfin se sont profondément ancrées dans l'inconscient collectif. Maintenant le mal est fait et c'est l'heure du bilan...

C'est la que je me présente. Je ne suis personne. Personne de connu. Je ne suis qu'un citoyen concerné vivant à l'air moderne de la communication. J'aime à me croire pragmatique. J'aime ma famille. J'aime la nature. Et je déteste les gens. Cette masse de gens si bruyante qui parle et parle et qui n'écoute et ne comprend rien...

Et j'aime observer. Surtout la nature. Et dans la nature il y a des vers de terre. Plus de 6000 espèces connues. Il y en a sans doute beaucoup plus. Ils peuvent faire 3 mètres de long. Il y en a même qui vivent dans l'eau. Et encore plus dingue, dans des glaciers. Ces derniers fondent au soleil. Alors pendant longtemps nos chères scientifiques on refusé d'y croire. Et pourtant, il y en a. Il y en a partout.

Les vers de terre donc. Cette biomasse monstrueuse qui n'intéresse personne m'a longtemps fascinée. Je voulais comprendre. Comment se déplacent-ils? Pourquoi sont-ils gluants? Qu'est-ce qu'ils mangent. C'est là que j'ai appris ce que tout le monde sait. Les vers de terre ça mange les déchets. Du caca. Et ca fait caca. Mais du bon caca qu'on appelle humus avec l'aide des bactéries. Ils aiment bien les bactéries les scientifiques. Ils les observent en laboratoire. Alors ils sont content. Mais pas moi.

Moi j'observe les vers de terre. Et les vers de terre sont des esclaves. Ce sont des forçats qui triment toute leur vie au service de leurs maîtres: les mycelium. Tous les éco-systèmes terrestres sont à la botte des "champignons". Ils sont le coeur, les poumons et le système sanguin de la terre. Et ils sont comme nous. Fainéants.

Les mycelium sont probablement les premiers colons des terres émergées. Ils digèrent tout. Depuis des millions d'années. Ils se sont d'abord nourrit avec la roche, qu'ils ont changé en sable, puis en argile. Il y en a même dans l'eau. Leurs spores sont partout. Dans l'air à des altitudes incroyables. Elles volent et se posent ailleurs. Et puis elle attendent. Elles sont presque increvables, et c'est les organismes les plus intelligents de la planète. Car les spores de mycelium attendent. Longtemps. Elles attendent les conditions idéales. Et quant ces conditions sont réunies, elles explosent à des vitesses totalement improbables pour le restes du vivant.

Dans leur entreprise de colonisation des surfaces, ils ont fait comme nous. Ils ont asservis les autres formes de vie. Leur bétail c'est les vers de terre. Leurs champs ce sont TOUS les végétaux. Les bactéries sont leurs ouvrières. En condition, ils appellent les vers qui travaillent à leurs faire de la place. En échange ils les nourrissent. Et ils CHOISISSENT quelles types de graines faire germer. En fonction du type de sol et du climat. Des graines, y en a partout. Des centaines par mètre cube de terre. Mais un champ en jachère ne verra pousser que les plantes qui serviront à rapidement stabiliser son sol. Et bizarrement ça ne surprend personne.

Le rapport entre mycelium et plante est encore plus dingue. Par centimètre cube de terre, il y a des millions de kilomètres carrés de surface de mycelium. Cette surface est en contact avec tout les éléments présents dans la terre. Elle peut réagir à des vitesses hallucinantes. N'activer que ses segments en contact avec des éléments immédiatement nécessaires. Comme des minéraux, et l'eau. Cette eau si précieuse. C'est pas avec trois racines ridicules qu'une pousse arrive à grandir si vite. Si elle y parvient c'est parce que les mycelium l'autorise et lui fournisse tout ce qu'il lui faut. Comme un banquier faisant un prêt. Dans le but de plus tard lui sucer son énergie durement photo synthétisée, puis enfin de lui bouffer sa lignine. Les champignon sont les seuls à manger la lignine.

Mais voila, le pire ennemi du mycelium, c'est le soleil. C'est pourquoi les plantes poussent vite sur des terre nues. Pour faire de l'ombre. Pour garder de l'humidité. Après tout, comme tous être vivant, le mycelium veut se reproduire. Et il n'y parvient pratiquement qu'en forêt humide.

Alors oui, quand l'homme à commencer à labourer pour perturber cette équilibre millénaire, il a pu percer la couche de matière sèche et le réseau racinaire au profit de ses semis. Le mycelium a réagit intelligemment en aidant d'abord ces nouvelles graines à pousser pour retrouver son ombre protectrice. Il a tout de suite pigé que sinon il allait continuer à se faire massacrer. Il l'a joué à la Gandhi. Il nous a offert un pacte de paix. Quand tu passes et que tu saccages tout, je t'aide et tu me fous la paix. Mais dans notre frénésie avide et vide de sens on a interprété, mal comme d'habitude. On s'est dit: graine plus soleil plus eau ça marche. Et pourtant ça fait des centaines d'années, sinon des milliers, qu'on sait que des champs trop grands sans jachère meurent.

Et que disent nos scientifiques? Et bien ils disent de la merde... le cycle N C K, c'est de la connerie. Les engrais et les pesticides avec toutes les études et tout et tout? C'est des conneries commerciales. Pire. C'est du suicide.

La vérité c'est que tout ces trou du culs n'y comprennent rien. Y en a qui sont dans leurs labos stériles. Ils étudient une bactérie reproduite en culture depuis des années... et ils pensent comprendre la terre? Y en a qui donnent des cours parce qu'ils ont eu un diplôme y a des 107 ans. Ils ont lu des études financées par des grosses boites. Ou des thèses falsifiées à la va vite pour assurer les financements. Et ils pensent savoir quelque chose sur la terre? Alors tout ce petit monde donne plein de conseils mais ne travail pas vraiment. Ils ne veulent pas travailler. Ils sont comme tout le monde. Fainéants.

Mais si on observe, on se rend compte que certain ont fait de très grandes choses. Comme Mr. Pierre Rabhi, ou Masanobu Fukuoka, pour ne citer qu'eux. Eux ils ont travaillé. Le seul vrai travail. Le travail de la terre. A la main, pas a la machine. En observant. Ils n'ont pas désespéré devant la bêtise des pratiques actuelles. Ils ont fait ça pendant des années, pour ne convertir qu'une poignée de curieux. Mais ils'étaient trop peu nombreux.

Et maintenant? Maintenant t'as une ribambelle de connards qui comprennent toujours rien qui racontent des tas d'histoires de permaculture, de mulch, de bactéries, de carbonne et d'azote... Ils te sortent des tas d'études. Il n'y a aucune étude. Ils ont juste vu trop tard que les gars un peu loufoques qu'ils prenaient de haut ont euent de très bon résultats, alors que les autres non. Ils ont pris le wagon en marche. Et ils racontent tout ça à des trous du culs de paysans qui ne pensent qu'à la PAC et au rendement, tellement ces conneries ont pénétré jusqu'au plus profond de leur moelle.

Et pendant ce temps le mycelium agonise. Le soleil le tue, alors il ne peut pas faire son travail. Les pluies nettoient nos terres de leurs limons. Du limon accumulé là pendant des millions d'années. La beauce est déjà désertique au sens propre. Pour compenser tout ça il n'y a qu'une solution: arrêter d'essorer la terre. La laisser respirer. L'aider beaucoup. Mais quel paysan va arrêter de travailler bêtement? Quel citadin va arrêter de se goinfrer sans jamais se salir les mains? Et quel politicien de merde va imposer des lois logiques? Peut être quelques uns. Mais pas assez j'en ai peur.

Résultat, des millions d'années d'évolution, l'asservissement des vers de terre, la coopération pacifique et les tentatives de sauvetages n'auront servit à rien. La Vie à déjà perdu contre la bêtise. La France mourra assassinée par ses enfants les plus indignes.

Citoyen RL

CitoyenRL
Agrinaute en rodage

Age : 35

Revenir en haut Aller en bas


De l'asservissement des vers de terres à la bêtise des scientifiques... l'assassinat de la France.  - Page 2 Empty Re: De l'asservissement des vers de terres à la bêtise des scientifiques... l'assassinat de la France.

Message par baba le Lun 29 Mai - 5:33

ben moi j'aime bien les morilles, les trompettes de mort et les chanterelles comme champignons.
baba
baba
Agrinaute hors compétition

Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

De l'asservissement des vers de terres à la bêtise des scientifiques... l'assassinat de la France.  - Page 2 Empty Re: De l'asservissement des vers de terres à la bêtise des scientifiques... l'assassinat de la France.

Message par guy37 le Mar 30 Mai - 6:44

baba a écrit:ben moi j'aime bien les morilles, les trompettes de mort et les chanterelles comme champignons.

moi aussi j'aime bien les morilles mais je ne suis pas menteur, j'arrive pas à en trouver ! De l'asservissement des vers de terres à la bêtise des scientifiques... l'assassinat de la France.  - Page 2 2110195008 De l'asservissement des vers de terres à la bêtise des scientifiques... l'assassinat de la France.  - Page 2 2110195008
guy37
guy37
Agrinaute hors compétition

Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

De l'asservissement des vers de terres à la bêtise des scientifiques... l'assassinat de la France.  - Page 2 Empty Re: De l'asservissement des vers de terres à la bêtise des scientifiques... l'assassinat de la France.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum