Les Agrin@utes: le Forum de l'Agriculture Francophone.
Bonjour
Si vous vous connectez pour la première fois à ce forum, merci de bien vouloir passer par la rubrique dédiée aux nouveaux arrivants pour lire les conditions et vous présenter avant de poster.


Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Les Agrin@utes: le Forum de l'Agriculture Francophone.
Bonjour
Si vous vous connectez pour la première fois à ce forum, merci de bien vouloir passer par la rubrique dédiée aux nouveaux arrivants pour lire les conditions et vous présenter avant de poster.
Les Agrin@utes: le Forum de l'Agriculture Francophone.
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Météo par France Prévisions


Le Deal du moment : -20%
Super Mario 3D-All Stars – Jeu Nintendo Switch
Voir le deal
35.99 €

contre le manque de vétos

3 participants

Aller en bas

contre le manque de vétos  Empty contre le manque de vétos

Message par marmotte Dim 3 Oct - 12:18

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

mon cabinet véto
marmotte
marmotte
Agrinaute hors compétition

Age : 55

westvar aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

contre le manque de vétos  Empty Re: contre le manque de vétos

Message par Anestel Dim 3 Oct - 12:40

faut payer pour lire...
Anestel
Anestel
Agrinaute hors compétition


Revenir en haut Aller en bas

contre le manque de vétos  Empty Re: contre le manque de vétos

Message par shadow Dim 3 Oct - 13:46

heureusement qu ils ont les chiens et chats pour faire tourner les boutiques ,s il n y avait plus que l élevage ,il y aurait encore moins de vétos
shadow
shadow
Agrinaute d'or

Age : 58

Barbu aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

contre le manque de vétos  Empty Re: contre le manque de vétos

Message par marmotte Dim 3 Oct - 19:12

Sud-Mayenne. Ils s’unissent pour lutter contre la désertification vétérinaire
​Dans le Sud-Mayenne, des vétérinaires ont fait le choix de se regrouper pour éviter de voir certaines cliniques fermer leurs portes. Un moyen de faire face à la pénurie de médecins, qui touche aussi les professionnels de la santé animale.

Astrid Degueldre, vétérinaire équin, et Benoît Gilet, vétérinaire rural, devant la clinique de Craon.
Astrid Degueldre, vétérinaire équin, et Benoît Gilet, vétérinaire rural, devant la clinique de Craon. | OUEST-FRANCE
Afficher le diaporama
Ouest-France
Émilie GINESTOU.
Publié le 03/10/2021 à 11h52
ÉCOUTER
LIRE PLUS TARD
PARTAGEZ
« Aujourd’hui, être vétérinaire et avoir une qualité de vie, c’est difficilement compatible. » À l’heure où la désertification médicale reste un enjeu majeur pour nos territoires, on parle encore peu des spécialistes de la santé animale. Pourtant, eux aussi souffrent de la pénurie de médecins.

Un constat qui a forgé l’histoire de la clinique vétérinaire Sud Mayenne. Avec sept associés et quarante-quatre salariés, cette structure est un regroupement de quatre établissements. « La première clinique a été fondée à Craon, explique Benoît Gilet, vétérinaire rural. En 2010, nous avons fusionné avec Cossé-le-Vivien, tout en gardant chacun ses locaux. Un an plus tard, nous avons repris celle de Quelaines-Saint-Gault, qui est aujourd’hui intégrée au site de Cossé. »

« Notre histoire est avant tout humaine »
En 2017, c’est au tour de Château-Gontier de rejoindre le groupe. La dernière reprise en date est celle de la clinique de Loiron, en juillet 2021.

Loin d’être une stratégie « pour vouloir devenir plus gros, notre histoire est avant tout humaine, insiste Astrid Degueldre, vétérinaire équin. À chaque fois, il s’agissait de professionnels qui arrivaient en fin de carrière et qui ne trouvaient pas de repreneur pour leur patientèle. Nous n’avons pas voulu les laisser tomber. »

Astrid Degueldre, vétérinaire équin, et Benoît Gilet, vétérinaire rural, devant la clinique de Craon.
Astrid Degueldre, vétérinaire équin, et Benoît Gilet, vétérinaire rural, devant la clinique de Craon. | OUEST-FRANCE
D’autant que l’intégration de nouveaux établissements implique aussi une augmentation de la charge de travail, « mais pas forcément des moyens », pour la clinique vétérinaire Sud Mayenne, qui possède trois pôles : canin, équin et rural.

« Aujourd’hui, ce qu’on veut, c’est stabiliser l’équipe et recruter pour offrir une qualité de travail aux patients, mais aussi aux collaborateurs. » Actuellement en sous-effectif, « comme la plupart des cliniques en France », le groupe recherche quatre vétérinaires temps plein, deux en rural et deux en canin. « Au bout d’un moment, on ne peut plus tirer sur la corde », souligne Astrid Degueldre.

Quatre postes à pourvoir
Les difficultés de recrutement sont liées à plusieurs facteurs, comme l’image rurale du département. « On a tellement dit que le milieu rural était mort, déplore Benoît Gilet. Alors qu’il y a plein de choses à développer. »

Mais aussi aux contraintes liées au métier. « Quand on travaille avec du vivant, il y a une pression psychologique, confie Astrid Degueldre. Malheureusement, on ne peut pas tous les sauver, même si on aimerait. »

La première clinique a été fondée à Craon, avant d’en intégrer quatre autres.
La première clinique a été fondée à Craon, avant d’en intégrer quatre autres. | OUEST-FRANCE

À cela s’ajoutent les gardes, éreintantes. « Nous sommes joignables 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pour les trois spécialités, précise Benoît Gilet. L’avantage du regroupement, quand l’effectif est au complet, c’est de pouvoir mieux répartir et espacer les gardes. »

Par ailleurs, l’évolution du monde rural exige aussi un niveau technique plus élevé. « On se forme, indique Astrid Degueldre. On a la chance d’avoir une équipe jeune qui a de la volonté. » « On se dit qu’on ne fait pas tout ça pour rien », conclut Benoît Gilet.
marmotte
marmotte
Agrinaute hors compétition

Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

contre le manque de vétos  Empty Re: contre le manque de vétos

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum