Les spéculations sur la Russie continuent d’agiter le marché du blé