Les Agrin@utes: le Forum de l'Agriculture Francophone.
Bonjour
Si vous vous connectez pour la première fois à ce forum, merci de bien vouloir passer par la rubrique dédiée aux nouveaux arrivants pour lire les conditions et vous présenter avant de poster.
Petites annonces

News économie et marchés agricoles

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 le Ven 16 Fév - 10:10

Rappel du premier message :

Je ne pense pas que ce sujet existe sur les Agrinautes ...
Faut un début à tout.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par amDBs9 le Ven 16 Fév - 13:33, édité 1 fois
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas


Re: News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 le Ven 13 Avr - 20:17

Oui oui et oui et encore oui ...
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 le Sam 14 Avr - 7:38

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 le Sam 14 Avr - 7:44

forbo17 a écrit:
amDBs9 a écrit:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Une lumiere vient de s'allumer dans mon cerveau !
Ces chiffres totalisant les surfaces, ne distinguent pas les surfaces conventionnelles des surfaces bio, n'est ce pas ?

Quand on annonce 5 millions d'ha de blé tendre en france, c'est "y compris le blé bio" ?

Et pareil pour les rendements ?
75 qx de moyenne france pour 1 ha de blé, c'est "y compris le bio ? "

Avec un obejectif de 15 % de SAU bio pour 2022, il va falloir apprendre à lire entre les lignes de ce tableau, non ? dub

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par Pierre31 le Sam 14 Avr - 12:26

amDBs9 a écrit:
Spoiler:

forbo17 a écrit:
amDBs9 a écrit:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Une lumiere vient de s'allumer dans mon cerveau !
Ces chiffres totalisant les surfaces, ne distinguent pas les surfaces conventionnelles des surfaces bio, n'est ce pas ?

Quand on annonce 5 millions d'ha de blé tendre en france, c'est "y compris le blé bio" ?

Et pareil pour les rendements ?
75 qx de moyenne france pour 1 ha de blé, c'est "y compris le bio ? "

Avec un obejectif de 15 % de SAU bio pour 2022, il va falloir apprendre à lire entre les lignes de ce tableau, non ? dub

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
sans vouloir mettre le brin, les surfaces STH ( toujours en herbe, je suppose ) bénéficie ou bénéficiait de la prime BIO pendants 5 ans à 300 €/ha  ?  dub
avatar
Pierre31
Agrinaute hors compétition

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par marindodouce 29 le Sam 14 Avr - 13:43

non pourquoi??
130 il me semble ou moins selon ce que c'est
avatar
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par Pierre31 le Sam 14 Avr - 14:04

marindodouce 29 a écrit:non pourquoi??
130 il me semble ou moins selon ce que c'est
Ok, pour savoir ou va notre argent !!

J’aurais trouvé exagéré 300 E/ha pour un truc toujours en herbe. Et au vue du nombre d'hectares converti j'aurais trouvé cela normal.
avatar
Pierre31
Agrinaute hors compétition

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 le Ven 20 Avr - 11:33

FOUZIA SMOUHI, DIRECTRICE GENERALE DE CEREVIA
« Nous vivons une situation de crise »
Publié le 18/04/2018 par Aude Bressolier

L’union de commercialisation Cérévia commercialise chaque année trois millions de tonnes de céréales collectées par six coopératives(1) de Bourgogne-Franche-Comté et de Rhône-Alpes-Auvergne. Une activité qui subit de plein fouet les conséquences de la grève SNCF. Explications avec sa directrice générale, Fouzia Smouhi.

Habituellement, quelle est la part du fret ferroviaire dans votre logistique et comment est-il aujourd’hui affecté par la grève SNCF ?
Chez Cérévia, nous livrons nos céréales aussi bien par camions, que par bateaux depuis notre terminal de Fos-sur-Mer, que par trains. Le train est, par exemple, utilisé pour livrer les Grands Moulins de Strasbourg, les Grands Moulins de Paris, des clients dans l’Est mais aussi en Italie ou en Suisse. Chaque année, ce sont plus de 700 trains que nous affrétons.
Concrètement, depuis le début de la grève, un train sur deux n’a pas pu partir, soit 30 trains en seulement deux semaines. L’impact est vraiment important, et il faut savoir que quand on parle de deux jours de grève, dans la réalité, cela se traduit par quatre jours de non-exécution.
Quelles sont les solutions alternatives qui s’offrent à vous ?
Le camion est aujourd’hui la seule alternative. Le problème est que la flotte n’est pas assez importante et que la demande explose car de nombreuses entreprises subissent les conséquences de cette grève. Donc, dans les faits, nous n’avons pas toujours de solution pour pallier l’absence de trains.
Avez-vous pu chiffrer les conséquences économiques de la grève pour votre activité ?
Il faut savoir que, quand nous avons la « chance » de trouver des camions pour remplacer un train, la facture de transport augmente de 30%. Si nous ne trouvons pas de solution et que nous ne pouvons donc pas livrer nos clients, les pénalités s’élèvent à 18 voire 30 euros la tonne. À ce jour, la facture est déjà de 700 000 euros. Et elle va forcément avoir un impact direct sur les revenus des agriculteurs. Nous vivons vraiment une situation de crise. Et encore, nous n’avons pas chiffré les éventuels reports de stocks en fin de campagne…
Les conséquences ne sont pas seulement économiques ?
En effet, elles sont aussi environnementales puisque pour remplacer un train, il faut 44 camions. Mais notre inquiétude porte surtout sur nos parts de marché. Quand la France fait grève, les autres pays concurrents ne la font pas. Nos clients ne vont pas nous attendre. Si la situation continue, ils vont aller chercher leurs céréales ailleurs, dans des pays où la marchandise est disponible et dont le coût de production est beaucoup moins élevé que chez nous. Déjà que nous souffrions d’un manque de compétitivité à l’export, cette grève, si elle se poursuit comme prévu, aura de graves conséquences sur nos entreprises et sur les agriculteurs. Il faudrait savoir si le fret ferroviaire est au service de l’économie du pays et des territoires ou s’il est là pour la plomber…
(1) Dijon Céréales, Coopérative Bourgogne du Sud, Interval, Terre Comtoise, Terres d’Alliances et Coopérative Dauphinoise

avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 le Jeu 3 Mai - 9:10



Ukraine

AgroGeneration a creusé sa perte en 2017, mais de meilleures perspectives pour 2018

02 mai 2018



Le groupe français AgroGeneration, qui cultive céréales et oléagineux en Ukraine, a subi une perte nette de 13 millions d'euros en 2017 dans un contexte de prix bas et de mauvaises conditions climatiques.


C'est un nouveau plongeon pour la perte nette du groupe, qui avait été réduite à 888 000 euros en 2016 contre 7,9 millions d'euros en 2015. Le chiffre d'affaires a également reculé l'an dernier, de 10 % à 54,2 millions d'euros. Son excédent brut d'exploitation (Ebitda) a pour sa part été divisé de près de moitié, à 9 millions d'euros contre 19,3 millions en 2016, mais le groupe prévoit de revenir cette année au niveau de 2016.

« Nous avons eu un très bon climat au printemps 2017, et la récolte de blé d'hiver a été réussie », a expliqué à l'AFP Pierre Danon, vice-président du conseil d'administration. Mais « il n'a pas plu du tout en juillet, août et septembre, et les récoltes d'octobre ont beaucoup souffert », ajoute-t-il.

Le premier trimestre 2018 s'est en revanche révélé « très positif », avec une remontée des cours des matières premières agricoles, souligne toutefois M. Danon. AgroGeneration, qui a fait en 2016 l'acquisition de plusieurs silos de stockage, a ainsi pu stocker ses céréales et les vendre à bon prix début 2018. « On attendait ça depuis 4 ou 5 ans, c'est une des raisons pour lesquelles je suis très optimiste pour 2018 », assure M. Danon. De plus, le groupe a réussi à trouver les fonds pour ensemencer et fertiliser ses terres ukrainiennes, et les cultures de blé et d'orge d'hiver se sont bien déroulées : « normalement on attend de bonnes récoltes », assure M. Danon.

En 2017, AgroGeneration a produit 359 200 tonnes de céréales et d'oléagineux contre 387 200 en 2016.


Jean-Christophe DETAILLE (AGRA Presse)
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par Boustrophedon le Mar 8 Mai - 22:18

Le couplet est rodé avec AgroGeneration : c'est chaque fois l'année suivante qui sera la bonne !
avatar
Boustrophedon
Agrinaute de bronze

Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par Boustrophedon le Mar 8 Mai - 22:27

Pour ceux qui ont envie d'investir...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Boustrophedon
Agrinaute de bronze

Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 le Mar 8 Mai - 22:29

Pas pire que Air France !
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 le Ven 15 Juin - 20:11



Rapport USDA

Forte révision à la baisse de la production de blé russe


14 juin 2018



La production russe de blé pour 2018-2019 devrait chuter très nettement par rapport à un an plus tôt, a indiqué le ministère américain de l'Agriculture (USDA), dans son rapport mensuel publié le 12 juin.


Elle est révisée à 68,5 Mt, contre 72 Mt le mois précédent. Les opérateurs ont tout de suite réagi sur Euronext, faisant grimper le cours du blé de 2 €/t en fin de séance, tant sur les contrats de septembre à 183 euros, que de décembre à 186,75 euros.

Ces prévisions, si elles se confirmaient, marqueraient un repli considérable par rapport à la dernière campagne record de 85 Mt. « Tout le monde était resté au-dessus de 70 Mt », a commenté Paul Gaffet, analyste chez ODA, pour qui « 68,5 Mt, c'est clairement en-dessous de ce qu'attendait le marché ». Explications : la sécheresse dans la région de Rostov (sud), et à l'inverse, un climat assez humide et froid en Sibérie.

Les stocks mondiaux de fin de campagne s'affichent toutefois en légère hausse, conséquence d'une baisse estimée de la consommation fourragère en Russie et d'une révision des stocks mondiaux de début de campagne. La production européenne a pour sa part été légèrement revue à la baisse.

C'est également le cas pour les stocks mondiaux de fin de campagne de maïs (154,7 Mt contre 159,1 Mt). La production sur le territoire de l'ex-Union soviétique, et donc en Russie, est également fortement revue à la baisse (-4 Mt à 49,5 Mt).

Enfin, le soja ne montre pas d'évolution significative ou de nature à surprendre les attentes des marchés.


Jean-Christophe DETAILLE (AGRA Presse)
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par tof le Ven 15 Juin - 21:01

vilup
avatar
tof
Agrinaute hors compétition

Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par MDH le Ven 15 Juin - 21:12

Merci pour les infos
avatar
MDH
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par lagaff3 le Ven 15 Juin - 23:04

Des infos qui "devraient" faire monter les cours ....  dub
avatar
lagaff3
Agrinaute hors compétition

Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 le Sam 16 Juin - 20:45

AGRESTE conjoncture :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 le Jeu 12 Juil - 16:19


Blé tendre : malgré de nombreux obstacles, la France parvient à être compétitive

11 juillet 2018

« Le blé tendre français est compétitif sur les marchés mondiaux » en cette campagne 2018/19, a indiqué Marc Zribi, chef de l’unité « grains et sucre » de FranceAgriMer, à l’issue du conseil spécialisé « céréales » de l’établissement, le 11 juillet. Cette compétitivité perce en dépit d’obstacles de taille.


Les défis sont grands. Le géant russe a exporté 10 millions de tonnes de plus de blé en 2017/18 que la campagne précédente, tandis que plusieurs pays exportateurs majeurs ont fortement dévalué leurs monnaies en un an (Ukraine -1,6 %, Russie – 5,3 %, Brésil – 17,7 %, Argentine – 39 %).

Mais la filière française tire parti de la flambée des cours mondiaux du fret maritime, qui favorise l’export de proximité, de la diversité variétale croissante de ses blés, et d’un coût de mise à fob (chargement sur cargos) inférieur à celui des ports russes et ukrainiens, a souligné Marc Zribi. En juin, le prix moyen à l'exportation du blé meunier français (fob Rouen) se situait à 210 $/t, contre 242$/t pour le blé américain et 203$/t pour le blé de la mer Noire.

Rémy Haquin, président du conseil spécialisé, a fait remarquer que la compétitivité française se fait aussi aux dépens du revenu des producteurs, et que le nombre de ces derniers « continue et continuera à régresser », mais sans déprise, car « en grandes cultures, il y a toujours un voisin pour reprendre ».


Marc NICOLLE (AGRA Presse)
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 le Sam 14 Juil - 17:51

Bilan de campagne 2017/2018 du blé français : Carton plein vers l’Union Européenne, décevant vers les pays tiers

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 le Sam 14 Juil - 18:33

Orge

Les perspectives de production se réduisent à nouveau dans le bassin de la Mer Noire. Selon les annonces du Ministère de l’Agriculture russe, le rendement moyen national serait en baisse de 17% par rapport à l’an dernier. En Ukraine, les perspectives ne sont guère meilleures. Quant à l’Europe, la déception est bel et bien là. Stratégie Grains diminue de 2,9 Mt ses prévisions pour la récolte européenne et confirme une baisse significative des rendements en Allemagne (-6%). Pour la France, à 11,5 Mt, l’analyste privé est plus pessimiste qu’Agreste qui table sur une production à 12,1 Mt. Parallèlement, les acheteurs s’activent. L’Arabie Saoudite a conclu le 7 juillet son appel d’offres pour 1,7 Mt, livraison septembre-octobre, à des prix qui paraissent « bon marché » au regard de l’ambiance haussière qui gagne le marché.

En France, les fabricants ne sont pas acheteurs, tandis que les primes s’apprécient de 5 €/t en rendu portuaire. Les chargements ont démarré avec notamment 110 kt à destination de la Chine. D’autres bateaux sont attendus.

Alors que les prix de l’orge de brasserie restent également soutenus, les OS ne se précipitent guère pour poursuivre leurs ventes d’orge de mouture, poussant ainsi les exportateurs à monter les prix.


Anne Laure PAUMMIER
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 le Jeu 19 Juil - 15:15


Le solde des échanges de produits agricoles bruts, à -72 M€, est certes redevenu déficitaire en mai, toutefois il s’est amélioré de 180 M€ par rapport à mai 2017 et bénéficie toujours de la progression des exportations céréalières, accentuée par la diminution des importations d’oléagineux.

Concernant les exportations de produits bruts, « le dynamisme des exportations de céréales reste le moteur principal de l’amélioration du solde sur un an », a relevé Agreste. La valeur des exportations de céréales a augmenté de 122 M€ sur un an (+ 31 %). Les volumes exportés ont progressé de 0,4 million de tonnes pour le blé tendre surtout vers les pays tiers (Algérie, Arabie Saoudite) et les pays du Nord de l’UE (Pays-Bas, Belgique). À noter aussi la progression des exportations d’orge et de maïs (+ 0,2 million de tonnes au total sur un an).

L’excédent commercial en produits transformés a progressé de 33 M€ sur un an, à 382 M€. Les exportations ont diminué mais la baisse des importations, notamment de tabac, de produits alimentaires, d’huiles et de tourteaux a été plus élevée.


Marc NICOLLE (AGRA Presse)
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 le Sam 8 Sep - 19:45

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 le Lun 10 Sep - 8:13


Algérie : une production céréalière « record » à 6 millions de tonnes

07 septembre 2018

Cette année marque une récolte « record » de 6,05 millions de tonnes en Algérie, a indiqué le 1er septembre le ministre algérien de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi.


« La production céréalière réellement obtenue durant la campagne (agricole, NDLR) 2017-2018 a été estimée à 6,05 millions de tonnes, contre 3,47 millions de tonnes durant la compagne précédente, soit une hausse de 74,4 % », a-t-il précisé lors d'une conférence de presse.

Pour expliquer cette production « record », le ministre a évoqué « les moyens matériels et humains mobilisés », ainsi qu’« une bonne répartition pluviométrique » sur l’ensemble des zones céréalières.

La production de blé dur atteint 3,15 millions de tonnes, contre 1,99 million tonnes durant la campagne précédente, soit une augmentation de 58 %. Celle en orge représente 1,95 million de tonnes contre 0,97 million de tonnes un an auparavant, soit une hausse de 100 %. Le reste de la production est constitué de blé tendre (0,79 million de tonnes) et d’avoine, a ajouté M. Bouazghi.

L’Algérie reste largement tributaire des importations céréalières. Premier acheteur de blé français à l’international, le pays en a importé 4,3 Mt sur la dernière campagne, selon les derniers chiffres communiqués par FranceAgriMer.


Jean-Christophe DETAILLE (AGRA Presse)

L'Algérie reste un gros marché d'export pour les blés tendres français.
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 le Mer 12 Sep - 9:15


Maïs : le grand écart en mer Noire

11 septembre 2018

Pour ce deuxième épisode de notre série consacrée aux récoltes de maïs, direction la mer Noire. L’Ukraine, premier fournisseur de l’Union Européenne, va sur une récolte record, alors que la production russe devrait pâtir de la sécheresse.


Tous les feux sont au vert en Ukraine

Les récoltes de maïs ne devraient pas tarder à débuter en Ukraine. Et plus les jours avancent, plus les prévisions sont optimistes. Les conditions climatiques ont été favorables durant les phases de pollinisation et de remplissage des grains, ce qui accroît le potentiel de rendement.

Les pluies sont arrivées au bon moment, et les températures sont plus modérées que ces dernières semaines. Seules quelques zones du sud du pays sont affectées par une sécheresse, mais l’impact est limité puisque ce ne sont pas d’importantes régions de production.

Ainsi la production ukrainienne de maïs pourrait atteindre entre 29 et 31 Mt selon les sources, un record pour le pays. Cela représente une augmentation de 20 % par rapport à l’an dernier et de 13 % par rapport à la récolte record de 2016.

Comme les besoins intérieurs du pays sont limités, 80 % de la production pourrait être exportée cette année, à savoir 23,5 Mt. Ce serait un challenge logistique de taille pour l’Ukraine d’y parvenir.

Avec ce volume, l’Ukraine viendrait très fortement concurrencer les maïs français chez nos traditionnels clients que sont l’Espagne, l’Italie, les Pays-Bas et le Portugal.


En Russie, les maïs souffrent de la sécheresse

Grâce à de bonnes conditions agrométéorologiques, les maïs russes étaient bien partis. Mais depuis la fin du mois d’août, ils souffrent de la sécheresse qui sévit dans la principale zone de production du maïs, à savoir le sud du pays.

Ainsi, la production russe est estimée entre 11 et 12 Mt selon les analystes. Un chiffre en-deçà de la moyenne triennale (14 Mt).

Les Russes consomment traditionnellement entre 8 et 9 Mt de maïs pour leur utilisation domestique. Le disponible exportable est estimé à 4 Mt.

La Russie ne devrait pas concurrencer les maïs français puisque sa principale zone d’exportation se situe au Proche et Moyen-Orient. La Turquie et l’Iran devraient, à eux deux, absorber plus de la moitié des volumes.


Margaux VERDIER (France Export Céréales)
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 le Mer 12 Sep - 9:22


Sécheresse : maïs, tournesol et betterave très affectés

11 septembre 2018

Les récoltes 2018 affichent un « net recul » pour la quasi-totalité des grandes cultures, surtout les cultures d’été (maïs, tournesol, betteraves), a indiqué le 11 septembre le service statistiques du ministère de l’Agriculture.


Agreste révise à la baisse la production de blé tendre, à 34,6 Mt (contre 35,1 Mt en août), soit -5,5 % par rapport à 2017. « Les cultures d’été ont été impactées par la canicule », poursuit une note.

En maïs grain, le rendement est estimé à 88,7 q/ha contre 101 q/ha l’an dernier, pour une récolte de 12,6 Mt (13,1 Mt estimé en août).

La production de betterave est chiffrée à 41,1 Mt, en recul de 11,1 % sur un an, avec un rendement de 85,1 t/ha contre 95,2 t/ha en 2017.

En tournesol, Agreste table sur 1,2 Mt (1,3 Mt prévu en août), le rendement de 22,5 q/ha marquant une baisse de 18,5 % par rapport à l’année dernière.

La production de pommes de terre de consommation et de demi-saison, à 6,1 Mt (6,4 Mt en août), est prévue en recul de 4,5 % sur un an mais supérieure de 7,7 % à la moyenne quinquennale.

Celle de protéagineux marque une chute de 14 % par rapport à 2017, avec 842 000 t (908 000 t estimé en août).

Le soja est affiché à 407 000 t, en baisse de 1,8 % sur un an avec un rendement de 26,4 q/ha contre 29,2 q/ha l’an dernier.


Jean-Christophe DETAILLE (AGRA Presse)
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 le Ven 14 Sep - 23:41

Rythme d’écoulement à l’export
du blé tendre français

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum