Les Agrin@utes: le Forum de l'Agriculture Francophone.
Bonjour
Si vous vous connectez pour la première fois à ce forum, merci de bien vouloir passer par la rubrique dédiée aux nouveaux arrivants pour lire les conditions et vous présenter avant de poster.
Petites annonces

News économie et marchés agricoles

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 le Ven 16 Fév - 10:10

Rappel du premier message :

Je ne pense pas que ce sujet existe sur les Agrinautes ...
Faut un début à tout.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par amDBs9 le Ven 16 Fév - 13:33, édité 1 fois
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas


Re: News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 le Ven 13 Avr - 20:17

Oui oui et oui et encore oui ...
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 le Sam 14 Avr - 7:38

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 le Sam 14 Avr - 7:44

forbo17 a écrit:
amDBs9 a écrit:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Une lumiere vient de s'allumer dans mon cerveau !
Ces chiffres totalisant les surfaces, ne distinguent pas les surfaces conventionnelles des surfaces bio, n'est ce pas ?

Quand on annonce 5 millions d'ha de blé tendre en france, c'est "y compris le blé bio" ?

Et pareil pour les rendements ?
75 qx de moyenne france pour 1 ha de blé, c'est "y compris le bio ? "

Avec un obejectif de 15 % de SAU bio pour 2022, il va falloir apprendre à lire entre les lignes de ce tableau, non ? dub

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par Pierre31 le Sam 14 Avr - 12:26

amDBs9 a écrit:
Spoiler:

forbo17 a écrit:
amDBs9 a écrit:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Une lumiere vient de s'allumer dans mon cerveau !
Ces chiffres totalisant les surfaces, ne distinguent pas les surfaces conventionnelles des surfaces bio, n'est ce pas ?

Quand on annonce 5 millions d'ha de blé tendre en france, c'est "y compris le blé bio" ?

Et pareil pour les rendements ?
75 qx de moyenne france pour 1 ha de blé, c'est "y compris le bio ? "

Avec un obejectif de 15 % de SAU bio pour 2022, il va falloir apprendre à lire entre les lignes de ce tableau, non ? dub

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
sans vouloir mettre le brin, les surfaces STH ( toujours en herbe, je suppose ) bénéficie ou bénéficiait de la prime BIO pendants 5 ans à 300 €/ha  ?  dub
avatar
Pierre31
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par marindodouce 29 le Sam 14 Avr - 13:43

non pourquoi??
130 il me semble ou moins selon ce que c'est
avatar
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par Pierre31 le Sam 14 Avr - 14:04

marindodouce 29 a écrit:non pourquoi??
130 il me semble ou moins selon ce que c'est
Ok, pour savoir ou va notre argent !!

J’aurais trouvé exagéré 300 E/ha pour un truc toujours en herbe. Et au vue du nombre d'hectares converti j'aurais trouvé cela normal.
avatar
Pierre31
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par amDBs9 Hier à 11:33

FOUZIA SMOUHI, DIRECTRICE GENERALE DE CEREVIA
« Nous vivons une situation de crise »
Publié le 18/04/2018 par Aude Bressolier

L’union de commercialisation Cérévia commercialise chaque année trois millions de tonnes de céréales collectées par six coopératives(1) de Bourgogne-Franche-Comté et de Rhône-Alpes-Auvergne. Une activité qui subit de plein fouet les conséquences de la grève SNCF. Explications avec sa directrice générale, Fouzia Smouhi.

Habituellement, quelle est la part du fret ferroviaire dans votre logistique et comment est-il aujourd’hui affecté par la grève SNCF ?
Chez Cérévia, nous livrons nos céréales aussi bien par camions, que par bateaux depuis notre terminal de Fos-sur-Mer, que par trains. Le train est, par exemple, utilisé pour livrer les Grands Moulins de Strasbourg, les Grands Moulins de Paris, des clients dans l’Est mais aussi en Italie ou en Suisse. Chaque année, ce sont plus de 700 trains que nous affrétons.
Concrètement, depuis le début de la grève, un train sur deux n’a pas pu partir, soit 30 trains en seulement deux semaines. L’impact est vraiment important, et il faut savoir que quand on parle de deux jours de grève, dans la réalité, cela se traduit par quatre jours de non-exécution.
Quelles sont les solutions alternatives qui s’offrent à vous ?
Le camion est aujourd’hui la seule alternative. Le problème est que la flotte n’est pas assez importante et que la demande explose car de nombreuses entreprises subissent les conséquences de cette grève. Donc, dans les faits, nous n’avons pas toujours de solution pour pallier l’absence de trains.
Avez-vous pu chiffrer les conséquences économiques de la grève pour votre activité ?
Il faut savoir que, quand nous avons la « chance » de trouver des camions pour remplacer un train, la facture de transport augmente de 30%. Si nous ne trouvons pas de solution et que nous ne pouvons donc pas livrer nos clients, les pénalités s’élèvent à 18 voire 30 euros la tonne. À ce jour, la facture est déjà de 700 000 euros. Et elle va forcément avoir un impact direct sur les revenus des agriculteurs. Nous vivons vraiment une situation de crise. Et encore, nous n’avons pas chiffré les éventuels reports de stocks en fin de campagne…
Les conséquences ne sont pas seulement économiques ?
En effet, elles sont aussi environnementales puisque pour remplacer un train, il faut 44 camions. Mais notre inquiétude porte surtout sur nos parts de marché. Quand la France fait grève, les autres pays concurrents ne la font pas. Nos clients ne vont pas nous attendre. Si la situation continue, ils vont aller chercher leurs céréales ailleurs, dans des pays où la marchandise est disponible et dont le coût de production est beaucoup moins élevé que chez nous. Déjà que nous souffrions d’un manque de compétitivité à l’export, cette grève, si elle se poursuit comme prévu, aura de graves conséquences sur nos entreprises et sur les agriculteurs. Il faudrait savoir si le fret ferroviaire est au service de l’économie du pays et des territoires ou s’il est là pour la plomber…
(1) Dijon Céréales, Coopérative Bourgogne du Sud, Interval, Terre Comtoise, Terres d’Alliances et Coopérative Dauphinoise

avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: News économie et marchés agricoles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum