Les Agrin@utes: le Forum de l'Agriculture Francophone.
Bonjour
Si vous vous connectez pour la première fois à ce forum, merci de bien vouloir passer par la rubrique dédiée aux nouveaux arrivants pour lire les conditions et vous présenter avant de poster.
Petites annonces

L' autonomie de nos fermes.

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

L' autonomie de nos fermes.

Message par Le Gaumais le Lun 11 Déc - 9:30

Rappel du premier message :

C ' est mon leitmotiv dans la conduite de ma ferme de polyculture- élevage viandeux et vente directe. J' estime mon système très proche de la maturité.
Prônée de plus en plus par de plus en plus de gens jusqu'à nos banquiers, une bonne part de la solution est- elle là ?
Déjà, c ' est quoi être autonome ?
Faut - il se simplifier ou se compliquer l' existence pour y arriver ?
Dans quelles mesures va t ' on y gagner ?
avatar
Le Gaumais
Agrinaute hors compétition

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas


Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par caseih le Lun 11 Déc - 23:49

didi 58 a écrit:
pitafe a écrit:Pour moi ,en allaitant l'autonomie fourragère est incontournable .

tout a fait,mais de +en+ compliqué , sec au printemps  ou en été ou les 2, on a des années a la con trop souvent


suffit de pas etre trop charge,ces 5 dernieres annees j'ai pris 30 ha de plus et pas augmente le troupeau,resultat je vends du foin je suis devenu autonome en paille,voir meme vendeur,idem en cereales
pour la proteine je fait parti de ceux qui veulent pas s'emmerder a cultiver ca,je prefere cultiver des ha en plus en cereales et de faire l'echange avec un correcteur azote,bien plus simple a gerer et moins aleatoire en culture
la vente de foin n'est pas un si mauvais plan quand on fait la comparaison aux cereales ,quand on a mis toutes les charges bout a bout il reste rien

bien sur je pourrai augmenter le troupeau d'une trentaine de vaches,ca rapporterai surement plus mais bonjour les investissements en batiments,et les emmerdes qui vont avec

caseih
Agrinaute d'argent

Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par Le Gaumais le Mar 12 Déc - 0:27

forbo17 a écrit:Pourquoi azote et proteine repartiraient à la hausse prochainement ? dub

Et quand bien même... l'évaporation progressive du soutien par les dotations PAC brasse également les cartes...

Par l' augmentation qu' il est raisonnable d' envisager du prix du pétrole (et des taux d' intérêts accessoirement)
Oui la diminution des primes change la donne mais pour favoriser un secteur par rapport à un autre.
J ' ai  un hectare , qu' est ce que j' en fais en tenant compte du prix des intrants et des primes PAC ??  Une culture de vente, une culture pour l' apport de protéines à mon troupeau, un fourrage à récolter, une prairie à pâturer.
C ' est un des principaux levier de la PAC pour orienter l' agriculture. Et bougrement efficace depuis 1992.
Si tous monde morfle de la même façon ( comme actuellement), il ne va y avoir de grand changement si ce n' est de diminuer ses charges pour compenser ce manque de rentabilité , d' où cette recherche d' autonomie, le seul vrai changement.
avatar
Le Gaumais
Agrinaute hors compétition

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par caseih le Mar 12 Déc - 0:39

la pac n'a jamais oriente mon assolement ni mon elevage,et encore heureux
vaut mieux rester sur un systeme qui marche et adapte a notre structure(batiments potentiel du sol ,materiel ec)que d'essayer de grapiller qqes euros de plus sur la pac qui change au fil des lubies de nos dirigeants

caseih
Agrinaute d'argent

Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par Bastien le Mar 12 Déc - 5:44

bibi43 a écrit:
Bastien a écrit:un truc tout con dans mon systeme AOP
on est limité à 1800kg de concentré par VL et par an; ça vaut le coût de faire sa protéine en feverolle ou lupin ou pois plutôt que d'acheter des tourteaux de colza et soja??


 
C'est le principe du bio


Mais c'est contre productif
avatar
Bastien
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par bibi43 le Mar 12 Déc - 7:35

autonome en graine de semence ,c'est pas facile non plus ,cette année j'avais gardé un hectare de trèfle a moissonner ,la graine ne c'est même pas formé (3eme coupe)
avatar
bibi43
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par cochebille le Mar 12 Déc - 8:19

A lire les différents messages, je constate que l'autonomie est synonyme de risques, et selon les différentes régions ce risque est plus ou moins important. Être sur le fil du rasoir en permanence n'est pas possible ni tenable, plus de charge de travail pour plus de marge, pourquoi pas, mais faut faire le ratio et je pense que ça va vite être vu. 
Autonomie, je ne sais pas, mais moins de dépenses là oui, retrouver une certaine souveraineté au seins de nos exploitations n'est sûrement pas chose facile, pour certains, mais pas inimaginable ni insurmontable non plus je pense.
avatar
cochebille
Agrinaute hors compétition

Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par Le Gaumais le Mar 12 Déc - 8:50

caseih a écrit:la pac n'a jamais oriente mon assolement ni mon elevage,et encore heureux
vaut mieux rester sur un systeme qui marche et adapte a notre structure(batiments potentiel du sol ,materiel ec)que d'essayer de grapiller qqes euros de plus sur la pac qui change au fil des lubies de nos dirigeants

Moi non plus, je suis dans la même logique.
D' un côté, cette recherche d' autonomie nous "enferme" dans un système que l' on ne peut pas changer à chaque instant au gré des " opportunités" et d' un autre on est bien moins dépendant des primes PAC qui s' évaporent de plus en plus.
Compte tenu que l' on devient pas autonome du jour au lendemain ( c' est la structure générale de la ferme qui doit être adaptée), peut- on considérer que cette recherche d' autonomie est avoir eu raison avant les autres ?


+1 Cochebille mais un système autonome est un système qui doit être bien assis , donc de fait, ça ne se fait pas du jour au lendemain.
avatar
Le Gaumais
Agrinaute hors compétition

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par CS55 le Mar 12 Déc - 10:10

A mon petit niveau ,j'ai pour but de diminuer ma surface de maïs ensilage en augmentant ma surface en prairie temporaire éligible au plan protéine(250€/ha en 2016)
Bref moins de semence ,engrais, travail du sol ,un peu moins de soja ,allongement rotation ....
avatar
CS55
Agrinaute d'or

Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par kermitt le Mar 12 Déc - 11:42

Le Gaumais a écrit:
caseih a écrit:la pac n'a jamais oriente mon assolement ni mon elevage,et encore heureux
vaut mieux rester sur un systeme qui marche et adapte a notre structure(batiments potentiel du sol ,materiel ec)que d'essayer de grapiller qqes euros de plus sur la pac qui change au fil des lubies de nos dirigeants

Moi non plus, je suis dans la même logique.
D' un côté, cette recherche d' autonomie nous "enferme" dans un système que l' on ne peut pas changer à chaque instant au gré des " opportunités" et d' un autre on est bien moins dépendant des primes PAC qui s' évaporent de plus en plus.
Compte tenu que l' on devient pas autonome du jour au lendemain ( c' est la structure générale de la ferme qui doit être adaptée), peut- on considérer que cette recherche d' autonomie est avoir eu raison avant les autres ?


+1 Cochebille mais un système autonome est un système qui doit être bien assis , donc de fait, ça ne se fait pas du jour au lendemain.

mouais
attention , il n'y a pas que la PAC , ce n'est même qu'insignifiant en fin de compte .

par contre et très malheureusement il y a les accords commerciaux bilatéraux et les décisions politiques désastreuses de boycot ou autres ...

alors , faire gaffe aux charges , c'est une chanson qu'on nous a maintes fois servie pour nous endormir .

avatar
kermitt
Agrinaute hors compétition

Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par bibi43 le Mar 12 Déc - 12:33

il faut voir aussi la race ,rusticité ,frais veto et facilité d'engraissement ...
avatar
bibi43
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par Le Gaumais le Mar 12 Déc - 13:11

kermitt a écrit:
Le Gaumais a écrit:
caseih a écrit:la pac n'a jamais oriente mon assolement ni mon elevage,et encore heureux
vaut mieux rester sur un systeme qui marche et adapte a notre structure(batiments potentiel du sol ,materiel ec)que d'essayer de grapiller qqes euros de plus sur la pac qui change au fil des lubies de nos dirigeants

Moi non plus, je suis dans la même logique.
D' un côté, cette recherche d' autonomie nous "enferme" dans un système que l' on ne peut pas changer à chaque instant au gré des " opportunités" et d' un autre on est bien moins dépendant des primes PAC qui s' évaporent de plus en plus.
Compte tenu que l' on devient pas autonome du jour au lendemain ( c' est la structure générale de la ferme qui doit être adaptée), peut- on considérer que cette recherche d' autonomie est avoir eu raison avant les autres ?


+1 Cochebille mais un système autonome est un système qui doit être bien assis , donc de fait, ça ne se fait pas du jour au lendemain.

mouais
attention , il n'y a pas que la PAC , ce n'est même qu'insignifiant en fin de compte .

par contre et très malheureusement il y a les accords commerciaux bilatéraux et les décisions politiques désastreuses de boycot ou autres ...

alors , faire gaffe aux charges , c'est une chanson qu'on nous a maintes fois servie pour nous endormir .


D' accord avec toi mais nous ne sommes pas responsables des décisions politiques de haut niveau . On ne peut que les subir.
Certes la chanson  sur les charges revient sans cesse mais je l' estime en grande partie justifiée.
Ensuite,..... on fait ce qu' on peut.

Que vaut- il mieux:

Se rendre plus autonome pour diminuer ses charges ou mettre de la viande en caissette et attendre le pékin lambda ?

On est dans une logique de diminution de la production et de valorisation des produits de plus en plus difficile.
Je ne vois pour l' instant aucune autre solution que se rendre autonome et diminuer ses charges pour compenser cela.
L' agrandissement n' étant plus guère la solution désormais.
avatar
Le Gaumais
Agrinaute hors compétition

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par bingo le Mar 12 Déc - 13:22

"l'agrandissement n'etant plus guere la solution désormais"

facile a dire quand on a deja un certain age et une certaine surface .... mais sans aller dans des surfaces folle il faut un minimum de surface rien que pour payer les charges fixes ....

bingo
Agrinaute hors compétition

Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par MDH le Mar 12 Déc - 13:33

@ Bingo l'agrandissement a quel prix ?!
avatar
MDH
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par bingo le Mar 12 Déc - 13:38

a quel prix ?

perso je suis pret a m'agrandir si ca me permet d'embaucher quelqu'un meme si ca me rapporte rien de plus

le prix de ma qualité de vie surement ?

bingo
Agrinaute hors compétition

Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par le rat le Mar 12 Déc - 13:41

bingo a écrit:"l'agrandissement n'etant plus guere la solution désormais"

facile a dire quand on a deja un certain age et une certaine surface .... mais sans aller dans des surfaces folle il faut un minimum de surface rien que pour payer les charges fixes ....

Les charges de structures c est toi qui les a créée, j ai l exemple d une ferme pas loin: 250000l de lait bio, mono-traite, tout en herbe pas de ferraille. Vl traies l hiver donc foin et ensilage d herbe. Il n est pas toujours autonome en bouffe mais son système est cohérent. Peu de production/uth mais bien valorisé.
avatar
le rat
Agrinaute d'or

Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par MDH le Mar 12 Déc - 13:49

bingo a écrit:a quel prix ?

perso je suis pret a m'agrandir si ca me permet d'embaucher quelqu'un meme si ca me rapporte rien de plus

le prix de ma qualité de vie surement ?
Ok
Moi perso je ne cherche plus à m'agrandir mais plutôt à valoriser différamment pour mieux marger, j'ai peut-être pas raison, mais c'est le choix que l'on a fait
avatar
MDH
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par bingo le Mar 12 Déc - 13:56

le rat a écrit:
bingo a écrit:"l'agrandissement n'etant plus guere la solution désormais"

facile a dire quand on a deja un certain age et une certaine surface .... mais sans aller dans des surfaces folle il faut un minimum de surface rien que pour payer les charges fixes ....

Les charges de structures c est toi qui les a créée, j ai l exemple d une ferme pas loin: 250000l de lait bio, mono-traite, tout en herbe pas de ferraille. Vl traies l hiver donc foin et ensilage d herbe. Il n est pas toujours autonome en bouffe mais son système est cohérent. Peu de production/uth mais bien valorisé.

quand je betonnes mon exploitation
optimise mes batiments
mon astreinte journaliere

c'est juste une améloriation de ma qualité de vie .... et c'est plus facile et ne cout pas plus cher pour 100ha que pour 50ha .....

bingo
Agrinaute hors compétition

Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par le rat le Mar 12 Déc - 13:59

bingo a écrit:
le rat a écrit:
bingo a écrit:"l'agrandissement n'etant plus guere la solution désormais"

facile a dire quand on a deja un certain age et une certaine surface .... mais sans aller dans des surfaces folle il faut un minimum de surface rien que pour payer les charges fixes ....

Les charges de structures c est toi qui les a créée, j ai l exemple d une ferme pas loin: 250000l de lait bio, mono-traite, tout en herbe pas de ferraille. Vl traies l hiver donc foin et ensilage d herbe. Il n est pas toujours autonome en bouffe mais son système est cohérent. Peu de production/uth mais bien valorisé.

quand je betonnes mon exploitation
optimise mes batiments
mon astreinte journaliere

c'est juste une améloriation de ma qualité de vie .... et c'est plus facile et ne cout pas plus cher pour 100ha que pour 50ha .....

Je te comprends, je suis dans le même cas...
avatar
le rat
Agrinaute d'or

Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par Le Gaumais le Mar 12 Déc - 14:07

bingo a écrit:"l'agrandissement n'etant plus guere la solution désormais"

facile a dire quand on a deja un certain age et une certaine surface .... mais sans aller dans des surfaces folle il faut un minimum de surface rien que pour payer les charges fixes ....

Bien évidemment et il faut déjà une belle boutique pour faire face avant de se dire que l' on va dégager un revenu.
avatar
Le Gaumais
Agrinaute hors compétition

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par bibi43 le Mar 12 Déc - 19:18

Le Gaumais a écrit:
bingo a écrit:"l'agrandissement n'etant plus guere la solution désormais"

facile a dire quand on a deja un certain age et une certaine surface .... mais sans aller dans des surfaces folle il faut un minimum de surface rien que pour payer les charges fixes ....

Bien évidemment et il faut déjà une belle boutique pour faire face avant de se dire que l' on va dégager un revenu.
pr avoir un ouvrier ?
avatar
bibi43
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par massey8210 le Mar 12 Déc - 19:37

les agrandissements c'est plutot des opportunités qui font decider plus que des choix purs et durs..

dans ma commune on est tous de la meme decennies alors meme si on voudrait coute que coute s'agrandir, ben y a rien a reprendre

massey8210
Agrinaute hors compétition

Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par Bertrand62 le Mar 12 Déc - 20:01

bingo a écrit:"l'agrandissement n'etant plus guere la solution désormais"

facile a dire quand on a deja un certain age et une certaine surface .... mais sans aller dans des surfaces folle il faut un minimum de surface rien que pour payer les charges fixes ....

Depuis l'temps que je l'dit.... vilup

Bertrand62
Agrinaute hors compétition

Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par Bertrand62 le Mar 12 Déc - 20:07

agritof a écrit:Dans des sables avec des printemps secs?...
Si tu fais plus de 12T de MS en RG, comme dit au dessus, tu es normalement en mesure de faire les 20-22T en maïs.

Les meilleures coupes de rg sont au printemps, qu'il soit sec ou pas.

Cette année, on a fait deux coupes de rgi en 1 mois, et pourtant, il faisait super sec, mais le rgi a été semé en juillet 2016.
En y apportant régulièrement fumier, et lisier (contrairement à Bingo, je pense que le lisier est ub très bon amendement sur prairie , surtout en années sèches), tu arriveras à faire cracher un ray grass comme une autre culture...

Par contre, si je veux garder des vaches , dans mes bonnes terres, je préfère mettre des patates, moins de maïs, et acheter des pulpes et autres sous produits...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le tout, c'est d'arriver à optimiser tout ça sur de petites surfaces, pour en tirer un max de revenu....

Bertrand62
Agrinaute hors compétition

Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par bingo le Mar 12 Déc - 20:20

les lisiers sur prairies en saisons trop de risques maladies

ici aprés quelques gros cas chez des voisins tout le monde a arreté presque !!


bingo
Agrinaute hors compétition

Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par Bertrand62 le Mar 12 Déc - 20:34

bingo a écrit:les lisiers sur prairies en saisons trop de risques maladies

ici aprés quelques gros cas chez des voisins tout le monde a arreté presque !!


Sur prairies pâturées, c'est épandage en hiver. Sur parcelles uniquement destinées à la fauche, c'est juste après la récolte, pour qu'il n'y ai rien sur les futures feuilles qui seront récoltées... C'est comme ça que je fait, et pas de blem pour le moment.
Mais les pentes où je ne peux pas aller avec la tonne à lisier, le rendement herbe, c'est divisé par deux, et si il fait sec, c'est encore pire...
Je mets lisier et fumier chaque année...

Bertrand62
Agrinaute hors compétition

Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par pitafe le Mar 12 Déc - 21:04

Chez nous aussi ,le lisier et le fumier sont mis hors période de récolte donc de fin octobre à fin avril sauf pour les semis où on le met juste avant semis
avatar
pitafe
Agrinaute d'or

Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par shadow le Mar 12 Déc - 21:07

bingo a écrit:"l'agrandissement n'etant plus guere la solution désormais"

facile a dire quand on a deja un certain age et une certaine surface .... mais sans aller dans des surfaces folle il faut un minimum de surface rien que pour payer les charges fixes ....
si tu pouvais donner un chiffre pour donner un ordre d idée ????? dub
avatar
shadow
Agrinaute d'or

Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par bingo le Mar 12 Déc - 21:11

dans mon cas de polycultures élevage avec engraissement de bovins je penses qu'il faut arriver a une centaine d'ha et 300 Jb par UTH

celui qui fait du lait visera plutot 60-70ha par uth et 400 000

bingo
Agrinaute hors compétition

Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par shadow le Mar 12 Déc - 21:19

j"suis mort et je ne le savais pas 2254
avatar
shadow
Agrinaute d'or

Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par bingo le Mar 12 Déc - 21:23

la différence c'est que toi dans 10 ans tu en auras plus rien a foutre et c'est pas aujourd'hui que tu vas commencer a investir ...

moi si je le fais pas aujourd'hui je sais pas comment j'irai a la retraite ... 35ans a faire encore mini

bingo
Agrinaute hors compétition

Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par Le Gaumais le Mar 12 Déc - 21:50

bingo a écrit:dans mon cas de polycultures élevage avec engraissement de bovins je penses qu'il faut arriver a une centaine d'ha et 300 Jb par UTH

celui qui fait du lait visera plutot 60-70ha par uth et 400 000

On a un curseur plus haut que cela par ici pour des jeunes qui reprennent ou qui sont en période de gros investissements.
En tout cas , la plupart des plans de développement exigés dans ces cas -là sont au moins à ce niveau surtout en lait.

Le problème est que l' économie générée par une conduite en autonomie n' est pas prise en compte pour un jeune.
T' es jeune, t' investis, on te donne des objectifs , tu fonces dans la butte . ( Et tu fermes ta gueule aussi )
L' autonomie est un moyen de se donner de la marge sans réinvestir donc plutôt réservé à ceux qui sont déjà bien installés.
On a quand même des reprises par ici avec cette intention d' autonomie mais le père était là avant avec sa grosse structure bien assise et le fils derrière... désintensifie par ce qu' il en a les moyens ( foncier avant tout)
avatar
Le Gaumais
Agrinaute hors compétition

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par bingo le Mar 12 Déc - 21:57

quand je parles d' UTH je parles de vrai UTH

je parles pas des cas ou le pere .... la mere ....lefils .... le voisin ... l'oncle ..... viennent faire des Heures .....

perso je suis seul
mes parents sont pas du métier !!

et j'estime avoir le droit a une certaine qualité de vie et de temps libres !!

bingo
Agrinaute hors compétition

Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par agritof le Mar 12 Déc - 21:59

En lait, on dit souvent
1 robot = 60 vaches
1 UTH non robotisé = 60 vaches.
D'ailleurs, c'est le ratio de la ferme des 1000 vaches...
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par caseih le Mer 13 Déc - 0:45

bingo a écrit:"l'agrandissement n'etant plus guere la solution désormais"

facile a dire quand on a deja un certain age et une certaine surface .... mais sans aller dans des surfaces folle il faut un minimum de surface rien que pour payer les charges fixes ....

pour moi il faut concillier les 2 ,agrandissement et autonomie en elevage viande

agrandissement,car il faut une belle structure pour faire du chiffre et assumer les charges de structures qui sont tres importantes aujourdhui et incompressibles pour la plupart,disons qu'il faut une surface plancher pour ammortir certains investissements,et cette surface plancher ne fait qu'augmenter chaque annee de par l'inflation

autonomie car c'est bien beau de faire du chiffre ,mais si tout repart direct dans les charges operationnelles,autant aller se coucher

pour moi les 2 sont indispensables
t'aura beau avoir toutes les ha du monde,si elles te rapportent zero t'en sera toujours au meme point
et t'aura beau etre le plus performant ,rentable,si tu multiplie pas ca par du volume t'arrivera a rien

c'est sur ceux qui ont 50 ans,s'ils ont fait les 30 dernieres anneee,ils arriveront bien a faire les 10 qui restent...
on a une floppe de quiquagenaires sur la commune
et de l'autre cote on est 3-4 jeunes
et les quinquas qui rigolent quand ils nous voient galerer pour trouver des ha pour essayer de tenir sur la duree,ca les occupe de discutailler sur celui qui reprends quoi

eux ils s'en fouttent,generalement c'est des gars bien assis,batiments et foncier paye depuis longtemps,ils n'ont de credits que sur du matos ,tracteurs,pour eux ,hormis gros boulerversement dans les annees qui arrivent du genre suppression des aides pac,ils sont tranquille pour arriver
leur plus gros risque ca serait un pepin de sante ou que papa maman vienne plus aider aux betes

caseih
Agrinaute d'argent

Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par shadow le Mer 13 Déc - 1:16

agritof a écrit:En lait, on dit souvent
1 robot = 60 vaches
1 UTH non robotisé = 60 vaches.
D'ailleurs, c'est le ratio de la ferme des 1000 vaches...
à trente ans peut être , à cinquante non
toutes les fermes en péril que je connais , sont des exploitations avec une quarantaine de vl ou l homme , la cinquantaine, est seul sur l exploitation , célibataire ,le plus souvent séparés ,
ou dont la femme travail à l extérieur sans jamais venir aider sur la ferme
rien que dans mon village , j en connais deux qui jonglent avec les suspensions de collecte

seul en élevage laitier jusqu à la retraite la fleur au fusil , j en connais pas , bien souvent pour les plus endurcis il y a de la maindoeuvre non déclarée qui vient mettre la main à la pâte pour faire la soudure jusqu à la retraite ou on dégage l élevage quand on peut tout labourer
avatar
shadow
Agrinaute d'or

Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par shadow le Mer 13 Déc - 1:30

bingo a écrit:la différence c'est que toi dans 10 ans tu en auras plus rien a foutre et c'est pas aujourd'hui que tu vas commencer a investir ...

moi si je le fais pas aujourd'hui je sais pas comment j'irai a la retraite ... 35ans a faire encore mini
faut réfléchir à tout un ensemble , nombre d enfants à charge ,revenu à ne pas dépasser pour avoir certains droits, subvention à l habitat par exemple.....avec une éducation à l ancienne ou la première autonomie à avoir , étais financiére ......
ceux qui sont encore là de ma génération et qui se sont bien agrandis se sont appuyés sur une mo bon marché ou sur des biens familiaux ,parce que foutre 15000 € en achat ou 5000 € de courant d air en reprise actuellement c est pas avec du lait à 325 du blé à 135 ou de la viande de charolaises à 3,5 € que l on va rentabiliser l affaire ......enfin ce n est que mon avis
avatar
shadow
Agrinaute d'or

Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par kermitt le Mer 13 Déc - 10:12

shadow a écrit:
agritof a écrit:En lait, on dit souvent
1 robot = 60 vaches
1 UTH non robotisé = 60 vaches.
D'ailleurs, c'est le ratio de la ferme des 1000 vaches...
à trente ans peut être , à cinquante non
toutes les fermes en péril que je connais , sont des exploitations avec une quarantaine de vl ou l homme , la cinquantaine, est seul sur l exploitation , célibataire ,le plus souvent séparés ,
ou dont la femme travail à l extérieur sans jamais venir aider sur la ferme
rien que dans mon village , j en connais  deux qui jonglent avec les suspensions de collecte

seul en élevage laitier jusqu à la retraite la fleur au fusil , j en connais pas , bien souvent pour les plus endurcis il y a de la maindoeuvre non déclarée qui vient mettre la main à la pâte pour faire la soudure jusqu à la retraite ou on dégage l élevage quand on peut tout labourer

+1

40 vaches par UTH sont bien assez si on veut tenir sur la durée sans péter un câble un jour ou l'autre .
avatar
kermitt
Agrinaute hors compétition

Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par kermitt le Mer 13 Déc - 10:15

caseih a écrit:
bingo a écrit:"l'agrandissement n'etant plus guere la solution désormais"

facile a dire quand on a deja un certain age et une certaine surface .... mais sans aller dans des surfaces folle il faut un minimum de surface rien que pour payer les charges fixes ....

pour moi il faut concillier les 2 ,agrandissement et autonomie en elevage viande

agrandissement,car il faut une belle structure pour faire du chiffre et assumer les charges de structures qui sont tres importantes aujourdhui et incompressibles pour la plupart,disons qu'il faut une surface plancher pour ammortir certains investissements,et cette surface plancher ne fait qu'augmenter chaque annee de par l'inflation

autonomie car c'est bien beau de faire du chiffre ,mais si tout repart direct dans les charges operationnelles,autant aller se coucher

pour moi les 2 sont indispensables
t'aura beau avoir toutes les ha du monde,si elles te rapportent zero t'en sera toujours au meme point
et t'aura beau etre le plus performant ,rentable,si tu multiplie pas ca par du volume t'arrivera a rien

c'est sur ceux qui ont 50 ans,s'ils ont fait les 30 dernieres anneee,ils arriveront bien a faire les 10 qui restent...
on a une floppe de quiquagenaires sur la commune
et de l'autre cote on est 3-4 jeunes
et les quinquas qui rigolent quand ils nous voient galerer pour trouver des ha pour essayer de tenir sur la duree,ca les occupe de discutailler sur celui qui reprends quoi

eux ils s'en fouttent,generalement c'est des gars bien assis,batiments et foncier paye depuis longtemps,ils n'ont de credits que sur du matos ,tracteurs,pour eux ,hormis gros boulerversement dans les annees qui arrivent du genre suppression des aides pac,ils sont tranquille pour arriver
leur plus gros risque ca serait un pepin de sante ou que papa maman vienne plus aider aux betes

conscient que ça pose un soucis pour les jeunes , car ces "vieux" bien assis comme tu dis, resteront probablement sur une bonne partie de leur surface pour faire mumuse avec le tracteur en fin de carrière et même un peu après si la santé suit .

alors pour les jeunes , ils sont coinçés entre le marteau et l'enclume . s'agrandir à prix d'or ou rester petit sans possibilité d'agrandissement ;

avatar
kermitt
Agrinaute hors compétition

Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par Le Gaumais le Mer 13 Déc - 11:08

kermitt a écrit:
shadow a écrit:
agritof a écrit:En lait, on dit souvent
1 robot = 60 vaches
1 UTH non robotisé = 60 vaches.
D'ailleurs, c'est le ratio de la ferme des 1000 vaches...
à trente ans peut être , à cinquante non
toutes les fermes en péril que je connais , sont des exploitations avec une quarantaine de vl ou l homme , la cinquantaine, est seul sur l exploitation , célibataire ,le plus souvent séparés ,
ou dont la femme travail à l extérieur sans jamais venir aider sur la ferme
rien que dans mon village , j en connais  deux qui jonglent avec les suspensions de collecte

seul en élevage laitier jusqu à la retraite la fleur au fusil , j en connais pas , bien souvent pour les plus endurcis il y a de la maindoeuvre non déclarée qui vient mettre la main à la pâte pour faire la soudure jusqu à la retraite ou on dégage l élevage quand on peut tout labourer

+1

40 vaches par UTH sont bien assez si on veut tenir sur la durée sans péter un câble un jour ou l'autre .
Euh Kermitt, dis moi que c 'est de l' humour ...??
Sauf à titre complémentaire .
avatar
Le Gaumais
Agrinaute hors compétition

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par CS55 le Mer 13 Déc - 13:59

Le Gaumais a écrit:
kermitt a écrit:
shadow a écrit:
agritof a écrit:En lait, on dit souvent
1 robot = 60 vaches
1 UTH non robotisé = 60 vaches.
D'ailleurs, c'est le ratio de la ferme des 1000 vaches...
à trente ans peut être , à cinquante non
toutes les fermes en péril que je connais , sont des exploitations avec une quarantaine de vl ou l homme , la cinquantaine, est seul sur l exploitation , célibataire ,le plus souvent séparés ,
ou dont la femme travail à l extérieur sans jamais venir aider sur la ferme
rien que dans mon village , j en connais  deux qui jonglent avec les suspensions de collecte

seul en élevage laitier jusqu à la retraite la fleur au fusil , j en connais pas , bien souvent pour les plus endurcis il y a de la maindoeuvre non déclarée qui vient mettre la main à la pâte pour faire la soudure jusqu à la retraite ou on dégage l élevage quand on peut tout labourer

+1

40 vaches par UTH sont bien assez si on veut tenir sur la durée sans péter un câble un jour ou l'autre .
Euh Kermitt, dis moi que c 'est de l' humour ...??
Sauf à titre complémentaire .


40 vaches LAITIÈRES
avatar
CS55
Agrinaute d'or

Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par Barbu le Mer 13 Déc - 15:11

+1 avec KERMIT et SHADOW faire une carriere complete de 20 à 62 ans seul avec 40 VL c'est deja pas mal au niveau boulot meme si ça peut se faire avec 50-60 ha vilup

Barbu
Agrinaute d'or

Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par Le Gaumais le Mer 13 Déc - 19:12

40 vl, ça permet de gagner sa vie si peu de charge mais la capacité d ' investissement et de remboursement est limitée. Cela reste tenable dans une logique d' autonomie poussée. Faut pas devoir grand chose aux  banques et être content de faire des petites crottes, en tout cas.
D' un autre côté, combien faut-il traire par UTH avec le prix actuel du lait ?
One man, One million ?
avatar
Le Gaumais
Agrinaute hors compétition

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par kermitt le Mer 13 Déc - 19:20

Le Gaumais a écrit:40 vl, ça permet de gagner sa vie si peu de charge mais la capacité d ' investissement et de remboursement est limitée. Cela reste tenable dans une logique d' autonomie poussée. Faut pas devoir grand chose aux  banques et être content de faire des petites crottes, en tout cas.
D' un autre côté, combien faut-il traire par UTH avec le prix actuel du lait ?
One man, One million ?



visiblement on ne doit pas avoir la même définition de l' UTH !!!!

encore dernièrement , j'ai reçu une revue dans la boîte aux lettre ( avec une proposition d'abonnement à ne louper sous aucun pretexte évidement )
revue PLM ( producteur laitier moderne )

reportage sur une exploitation de ma région
descriptif
80-90 ha , 67 -70 VL et 2 UTH

mouais , sauf que au fil du reportage on apprends que le fils vient faire des heures de tracteur et ensuite que la fille s'occupe de diverses tâches au bétail ...

bref du gros foutage de gueule pour faire bien joli sur les stats où les 2 UTH seront bien entendu mis en exergue .


ps : je ne vous fait pas un dessin pour vous dire où cette revue à fini sa brève carrière ...
avatar
kermitt
Agrinaute hors compétition

Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par pat51 le Mer 13 Déc - 20:14

Dans Tes Chiottes ?
avatar
pat51
Agrinaute hors compétition

Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par Bertrand62 le Mer 13 Déc - 20:17

Travailler à mi temps en élevage (12hres/jour), ça ne rémunère pas son travailleur, il faut être à plein temps!!!

Celui qui a des bâtiments mal agencés, il bouffe du temps pour rien...
Si il faut en faire toujours plus pour gagner la même chose et se ruiner la santé, autant arréter!!!

Je viens d'apprendre qu'il y a 250 élevage qui ont arrétés dans le nord-pas de calais cette année... Il doit y avoir une raison... dub

Bertrand62
Agrinaute hors compétition

Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par ojbz14 le Mer 13 Déc - 20:38

Le Gaumais a écrit:40 vl, ça permet de gagner sa vie si peu de charge mais la capacité d ' investissement et de remboursement est limitée. Cela reste tenable dans une logique d' autonomie poussée. Faut pas devoir grand chose aux  banques et être content de faire des petites crottes, en tout cas.
D' un autre côté, combien faut-il traire par UTH avec le prix actuel du lait ?
One man, One million ?

avant de vouloir viser a tout prix le volume je pense qu'il faut déjà viser la marge

ojbz14
Agrinaute d'or

Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par agritof le Mer 13 Déc - 20:53

Après plus le volume est faible, plus la marge nécessaire pour assurer un revenu est élevé.

40VL à 8000L = 320000L
60VL à 8000L = 480000L

Si tu veux sortir 20000€ de revenu.

Avec 40vl, il faut 62.50€ de marge
Avec 60vl, il faut 41.60€ de marge.

Après comme je l'ai déjà dit, "ce n'est pas parce que tu es gros que tu es bon, c'est parce que tu es bon que tu peux envisager d'être gros."
Donc, oui, on regarde d'abord les points d'amélioration de la marge.
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par bingo le Mer 13 Déc - 20:59

Bertrand62 a écrit:Travailler à mi temps en élevage (12hres/jour), ça ne rémunère pas son travailleur, il faut être à plein temps!!!

Celui qui a des bâtiments mal agencés, il bouffe du temps pour rien...
Si il faut en faire toujours plus pour gagner la même chose et se ruiner la santé, autant arréter!!!

Je viens d'apprendre qu'il y a 250 élevage qui ont arrétés dans le nord-pas de calais cette année... Il doit y avoir une raison... dub

la raison c'est aussi les 54ans de moyenne d'age des producteurs de lait ....

bingo
Agrinaute hors compétition

Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par agritof le Mer 13 Déc - 21:03

Combien d’élevages dans le NPdC?
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par shadow le Mer 13 Déc - 21:15

agritof a écrit:Après plus le volume est faible, plus la marge nécessaire pour assurer un revenu est élevé.

40VL à 8000L = 320000L
60VL à 8000L = 480000L

Si tu veux sortir 20000€ de revenu.

Avec 40vl, il faut 62.50€ de marge
Avec 60vl, il faut 41.60€ de marge.

Après comme je l'ai déjà dit, "ce n'est pas parce que tu es gros que tu es bon, c'est parce que tu es bon que tu peux envisager d'être gros."
Donc, oui, on regarde d'abord les points d'amélioration de la marge.
mais avec ta ferme de 1000 vls tes données de base sont fausses dès le départ
si l uth de l exploitation individuel correspond à 100% d un travail
dans une exploitation où travail deux uth ça correspondra à au moins 230% d un travail
avatar
shadow
Agrinaute d'or

Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: L' autonomie de nos fermes.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum