Les Agrin@utes: le Forum de l'Agriculture Francophone.
Bonjour
Si vous vous connectez pour la première fois à ce forum, merci de bien vouloir passer par la rubrique dédiée aux nouveaux arrivants pour lire les conditions et vous présenter avant de poster.
Petites annonces

Débat Bio/conventionnel

Page 11 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Aller en bas

Débat Bio/conventionnel

Message par BE68 le Dim 5 Nov - 8:52

Rappel du premier message :

Enfin un débat que je qualifierait d'équilibré et qui fait progresser.
Avec GRW et le patron de Biocoop.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
BE68
Agrinaute d'or

Age : 45

Revenir en haut Aller en bas


Re: Débat Bio/conventionnel

Message par agritof le Mer 13 Déc - 22:21

dub



avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par bibi43 le Mer 13 Déc - 22:24

agritof a écrit: Je fais juste le constat que les décideurs qui poussent l'agribio sont les mêmes qui mettent en avant la diminution de la consommation de viande...
les végans ou végétarien ou végétalien sont contre les ogm et tous le reste ,,, les vegans non pas la protéine du bonheur ,tant pis pr eux
avatar
bibi43
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par bibi43 le Mer 13 Déc - 22:26

agritof a écrit:dub



pourquoi faire de la betterave en bio pr les vaches ?
avatar
bibi43
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par agritof le Mer 13 Déc - 22:31

Pas le temps de faire un scan mais dans le dernier betteravier, il parle de la filière betteravière sucrière bio en Autriche.

2254
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par ari21 le Mer 13 Déc - 22:32

agritof a écrit:
Pas le temps de faire un scan mais dans le dernier betteravier, il parle de la filière betteravière sucrière bio en Autriche.

2254
là, ça se voit mieux

ari21
Agrinaute d'or

Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par forbo17 le Mer 13 Déc - 22:47

bibi43 a écrit:forbo17 tu n'a pas supprimé un message ce matin ??? je voulais te répondre    

Euh, non ?
Il parlait de quoi mon message ? dub
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par BE68 le Mer 13 Déc - 23:06

Je vais encore passer pour un anti bio.
On en a parlé aujourd'hui avec le directeur du centre de gestion.En Alsace, il a des vitis qui font marche arrière.
La chute de rendement n' est pas compensée par l'augmentation du prix de la bouteille.
Les fermes en difficulté.
Et pourtant, je souhaite la réussite à ceux qui se lancent.
avatar
BE68
Agrinaute d'or

Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par pierrot22 le Mer 13 Déc - 23:53

agritof a écrit:
Spoiler:
Attention au système initial.
En secteurs herbagers avec des VA et des VL, ça fait peu de contraintes.
En grandes cultures, c'est hautement plus technique.
Ce n'est pas pour rien que la production animale est surreprésentée en agribio française.
Pas le temps de faire un scan mais dans le dernier betteravier, il parle de la filière betteravière sucrière bio en Autriche. Malgré un pays moteur en AB et un prix 3 fois supérieur de la betterave, la filière peine à s'installer. Pourquoi?
Les producteurs craignent de se faire sucrer leurs aides!  lol! jesors

pierrot22
Agrinaute d'argent

Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par bibi43 le Jeu 14 Déc - 7:32

forbo17 a écrit:
bibi43 a écrit:forbo17 tu n'a pas supprimé un message ce matin ??? je voulais te répondre    

Euh, non ?
Il parlait de quoi mon message ? dub
c’était sur les cours du blé plus sur que celui du bio , ou sur un autre post ,j'ai plus toute ma tête ,laisse tomber
avatar
bibi43
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par forbo17 le Jeu 14 Déc - 7:40

Bibi 43,

Celui là ?

forbo17 a écrit:Le bio au prix du conventionnel français ?

Un calcul rapide ;
Prix moyen du blé conventionnel français, payé au paysan = 150€/T
Rendement moyen du blé bio = 3T/ha

Chiffres d'affaires moyen = 450€/ha

Tout est dit.

Ensuite, toute la filiere va derouiller grave par le manque de volume, et des charges fixes au moins identiques, si ce n'est plus élevées (main d'oeuvre, installations...).
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par amDBs9 le Jeu 14 Déc - 7:51


Trois choix possibles pour les exploitations bio : s’agrandir, accélérer les conversions ou importer

13 décembre 2017



La consommation de produits bio croissant plus vite que l’offre, les exploitations françaises ont trois choix possibles : s’agrandir pour diminuer les coûts, accélérer les conversions d’exploitations conventionnelles vers le bio, ou alors laisser les importations combler l’insuffisance de l’offre. Telle est la conclusion que tire une étude de Coface, présentée le 12 décembre.



La filière du bio devra étoffer substantiellement son offre, a indiqué Bruno de Moura Fernandès, économiste chez Coface, acteur français de l’assurance-crédit renommé sur le plan international.

Pour accroître son offre, une solution peut être l’agrandissement des exploitations, qui aurait comme effet d’élever les rendements et de réduire les résidus chimiques des exploitations voisines. Une solution pourrait aussi être l’accélération des conversions des exploitations les plus grandes, notamment en grandes cultures, a évoqué l’économiste.

Plusieurs facteurs poussent à une accélération du bio : depuis 2014, le marché des produits bio connaît une croissance à deux chiffres ; de plus, le gouvernement a affiché sa volonté que le marché prenne le relai des aides publiques ; enfin, les grandes enseignes reprennent du terrain face aux distributeurs spécialisés en bio.

Coface constate que les exploitations qui ont une part plus importante de production issue de l’agriculture bio sont aussi celles qui ont enregistré moins de défaillances d’entreprise sur la période 2012-2016, alors que dans l’ensemble du secteur agricole, les défaillances ont progressé de +4,9% par an.



Marc NICOLLE (AGRA Presse)
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par jack77 le Jeu 14 Déc - 8:07

Travers chez Bourdin ce matin
Les bios se plaignent du manque de primes.
Finalement, on en est tous là : gros céréaliers,éleveurs ou bios, on surveille notre ecuelle pour voir si mère patrie nous a mis notre ration de pâtée pour survivre. Et on lorgne dans l'assiette du voisin en gueulant s'il en a plus que nous dans sa gamelle .
Tristesse et déchéance d'un noble métier
avatar
jack77
Agrinaute hors compétition

Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par le ghis le Jeu 14 Déc - 8:08

la consommation de bio augmente vite : cool
le gouvernement compte sur le marché plus que sur les aides publiques : PAS COOL
avatar
le ghis
Agrinaute hors compétition

Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par BE68 le Jeu 14 Déc - 8:10

Agrandir les exploitations bio pour augmenter les rendements et réduire les résidus chimiques des fermes voisines?
C'est du français, mais expliquez moi ce que ça voudrait dire.
avatar
BE68
Agrinaute d'or

Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par forbo17 le Jeu 14 Déc - 9:12

BE68 a écrit:Agrandir les exploitations bio pour augmenter les rendements et réduire les résidus chimiques des fermes voisines?
C'est du français, mais expliquez moi ce que ça voudrait dire.

Bah, que les bios bouffent les conventionnels, puisque en agriculture liée au sol, on ne peut s'agrandir que en prenant la place d'un ex-voisin/ ex-confrere (contrairement au hors sol ou on peut developper une forte croissance sans lien avec l'agrandissement du sol).
Vous noterez que le concept bio est celui qui accorde le plus d'importance au lien au sol, pour des raisons d'équilibre naturel, car plus un systeme a un lien au sol important, plus il est stable...
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par papou le Jeu 14 Déc - 9:20

BE68 a écrit:Agrandir les exploitations bio pour augmenter les rendements et réduire les résidus chimiques des fermes voisines?
C'est du français, mais expliquez moi ce que ça voudrait dire.

il est où le rapport entre agrandir les fermes et augmenter le rendement/ha (je suppose) dub

avatar
papou
Agrinaute hors compétition

Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par agritof le Jeu 14 Déc - 9:31

J'en ai parlé avant hier.

Le dossier complet est à telecharger à la fin de la page : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par BE68 le Jeu 14 Déc - 17:09

Dans ce rapport, j'aime bien : La production DOIT augmenter ses rendements pour pouvoir continuer sans aides. ( je pense qu'il parle là des aides spécifiques ).
En agriculture, rien ne se décrète.
avatar
BE68
Agrinaute d'or

Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par Fly49 le Jeu 14 Déc - 17:27

"La volonté d’une partie des agriculteurs bio français de conserver une taille « humaine » en opposition à une agriculture conventionnelle, dite « intensive », sera mise au défi face à une tendance inévitable à l’agrandissement des exploitations et à la concentration du secteur de la distribution bio. La force de frappe des grands groupes français de la distribution est considérable, malgré un récent rééquilibrage des forces : en 2016, la part de marché des grandes et moyennes surfaces est de 45%, soit -4ppt depuis 2011, contre 30%, soit +5ppt, pour les distributeurs spécialisés en réseau. D’un côté, leur stratégie expansionniste pourrait accélérer le développement de la filière et faciliter l’accès aux nouveaux consommateurs, mais de l’autre côté, elle augmenterait le risque de forte dépendance pour les acteurs bios avec, en conséquence, d’importantes pressions baissières sur les prix payés aux producteurs."



« Au final, l’essor de la consommation de produits bios entraînera nécessairement une mutation de la filière, qui pourrait tantôt être interprétée comme une adaptation, tantôt comme un renoncement à ses principes originels »,


Je crois que ces deux paragraphes résument assez bien les évolutions à venir.

Par contre économies d'échelle et augmentation des rendements j'attend de voir...
avatar
Fly49
Agrinaute hors compétition

Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par westvar le Jeu 14 Déc - 18:48

BE68 a écrit:Agrandir les exploitations bio pour augmenter les rendements et réduire les résidus chimiques des fermes voisines?
C'est du français, mais expliquez moi ce que ça voudrait dire.
C'est une accusation de dérive de phyto pour expliquer les résidus dans certains produits AB : donc plus de surface en AB, moins de dérive, et peut ètre moins de produits recalés aux contrôles ??dub
avatar
westvar
Agrinaute hors compétition

Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par bibi43 le Jeu 14 Déc - 18:51

forbo17 a écrit:

J'ai une petite installation photovoltaîque sur mon hangar, depuis 2007, avec un contrat de rachat à prix garanti sur 20 ans.
La visibilte pour la production bio est franchement plus courte. Ce qui n'est pas le cas en conventionnel (marche à terme).
c'est celui là comment tu peux avoir une "visibilité" sur les cours du conventionnel en blé qui passe de 250 euros a 150 euros deux ans plus tard
avatar
bibi43
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par bibi43 le Jeu 14 Déc - 18:54

westvar a écrit:
BE68 a écrit:Agrandir les exploitations bio pour augmenter les rendements et réduire les résidus chimiques des fermes voisines?
C'est du français, mais expliquez moi ce que ça voudrait dire.
C'est une accusation de dérive de phyto pour expliquer les résidus dans certains produits AB : donc plus de surface en AB, moins de dérive, et peut ètre moins de produits recalés aux contrôles ??dub  
je ne sais plus ou j'ai lu ça ,mais il faudrait 50 % de la surface en France pr éviter les dérives
avatar
bibi43
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par westvar le Jeu 14 Déc - 19:12

bibi43 a écrit:
westvar a écrit:
BE68 a écrit:Agrandir les exploitations bio pour augmenter les rendements et réduire les résidus chimiques des fermes voisines?
C'est du français, mais expliquez moi ce que ça voudrait dire.
C'est une accusation de dérive de phyto pour expliquer les résidus dans certains produits AB : donc plus de surface en AB, moins de dérive, et peut ètre moins de produits recalés aux contrôles ??dub  
je ne sais plus ou j'ai lu ça ,mais il faudrait 50 % de la surface en France pr éviter les dérives  
C'est peut ètre la proximités de cultures différentes qui favorise les dérives. Dans le vin conventionnel chez moi par exemple il y a déjà très peu de résidus détectables, et c'est souvent les mèmes qui se retrouvent d'année en année, les bios enclavés au milieu de nos parcelles n'ont jamais eu de soucis à ma connaissance. Et pourtant on est tous au pneumatique qui a plus tendance à dériver.
C'est vrais aussi qu'on fait plus attention quand on sait que le voisin est en AB.
avatar
westvar
Agrinaute hors compétition

Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par massey8210 le Jeu 14 Déc - 19:43

"Agrandir les exploitations bio pour augmenter les rendements "

là il y a un probleme, on prends les bios historique pour des manches!


si vous n'avez pas assez de surface et que vous avez temps ou l'envie de developper votre exploit lancer dans du hors-sol par exemple le porc indus il manque cruellement de candidat pour renouveler les generations.

massey8210
Agrinaute hors compétition

Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par bibi43 le Jeu 14 Déc - 20:39

massey8210 a écrit:"Agrandir les exploitations bio pour augmenter les rendements "
c'est plutôt l'inverse
avatar
bibi43
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par forbo17 le Jeu 14 Déc - 20:51

bibi43 a écrit:
forbo17 a écrit:

J'ai une petite installation photovoltaîque sur mon hangar, depuis 2007, avec un contrat de rachat à prix garanti sur 20 ans.
La visibilte pour la production bio est franchement plus courte. Ce qui n'est pas le cas en conventionnel (marche à terme).
c'est celui là comment tu peux avoir une "visibilité" sur les cours du conventionnel en blé qui passe de 250 euros a 150 euros deux ans plus tard

La visibilté à 2 ans, sur les grands marchés directeurs du conventionnel, dans les grandes lignes, justement on l'a. Et on peut se positionner grace au marché à terme, 2 ans a l'avance. Vendre du blé 6 mois avant de le semer, ça fait plusieurs années que je le fait, et je le fait de plus en plus.
En bio, le marché à terme pour les céréales, tu oublis.
La chose sur laquelle tu peux t'appuyer, c'est la promesse du prix d'acompte dans 6 mois.
Les saintes promesses de prix d'acompte, on a connu par le passé en conventionnel, merçi, mais non merçi.
Ici, les 2 coops bio ont promis/garanti 280 €/T pour les blés de conversion R18. C'est la premiere année que ces coops promettent les niveaux d'acompte 6 mois avant récolte. Il faut dire aussi que les nouveaux bio intensifs réclament fortement des prix fermes avant récolte... siffle
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par Pierre31 le Ven 15 Déc - 8:42

massey8210 a écrit:"Agrandir les exploitations bio pour augmenter les rendements "

là il y a un probleme, on prends les bios historique pour des manches!


si vous n'avez pas assez de surface et que vous avez temps ou l'envie de developper votre exploit lancer dans du hors-sol par exemple le porc indus il manque cruellement de candidat pour renouveler les generations.
Ainsi que les conventionnel pour des moins que rien, il y a que les agri. BIO qui savent dorénavant bien gérer leur ferme.

Paragraphe du document d'amBDs9:

Coface constate que les exploitations qui ont une part plus importante de production issue de l’agriculture bio sont aussi celles qui ont enregistré moins de défaillances d’entreprise sur la période 2012-2016, alors que dans l’ensemble du secteur agricole, les défaillances ont progressé de +4,9% par an.


Marc NICOLLE (AGRA Presse)




2012 + 5 ans de prime a 300 €/ha, on arrive a 2016, ...  a celui qui a écrit l’article : tu fais partie de l'espèce de connard à exterminé



Daniel tu a pris la bonne voix  bravo


Je me demande si il y a encore un journal ou autre support qui fait vraiment la par des choses ??

Toutes méthodes de production a ça place, mais tout est fait pour nous diviser et ça fonctionne très bien  bravo
avatar
Pierre31
Agrinaute hors compétition

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par pollux le Ven 15 Déc - 15:41

Les 300€/ha...c'était à partir de 2015!
avatar
pollux
Agrinaute d'argent

Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par Pierre31 le Ven 15 Déc - 15:53

pollux a écrit:Les 300€/ha...c'était à partir de 2015!
Effectivement avant c'était 200 €/ha
avatar
Pierre31
Agrinaute hors compétition

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par pollux le Ven 15 Déc - 16:27

Non! avant c'était 150€/ha/scoop et prairies temporaires entrant dans une rotation et 90€/ha/prairie naturelle,le tout plafonné à 15.000€ par exploitation,+ transparence GAEC.
avatar
pollux
Agrinaute d'argent

Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par bibi43 le Ven 15 Déc - 18:44


Share to TwitterShare to FacebookShare to Google+Share to Plus d'options...

A l’occasion d’une conférence de presse, la Coface, s’est interrogée sur la pérennité de l’agriculture bio en France face à une demande en forte augmentation. Pour le leader mondial de l'assurance-crédit, la "mutation" est inévitable.

Le marché du bio est « porteur. » La demande en produits issus de l’agriculture biologique en 2016 était en augmentation de 20%. Pour la fin 2017, la Coface estime que ce marché devrait poursuivre une croissance à deux chiffres (+14%) et donc dépasser « la barre des 8 milliards d’euros. » Malgré cette hausse de la consommation constatée depuis 2014, son poids est encore discret : 3,5% du marché agroalimentaire. « La SAU totale reste modeste » 6,5% au premier semestre 2017, et surtout « inférieure à la moyenne européenne. » D’après Eurostat, la France possèderait la 18ème surface agricole engagée en bio en 2016. Ce constat se traduit par un recours croissant aux produits importés, qui représentent 29% des produits bio consommés d’après l’Agence Bio.

D’après la Coface, « les exploitations bio affichent une bonne santé financière. » Bruno de Moura Fernandes, économiste pour la Coface précise « une hausse de 10% de la part du bio dans une filière est associé à une baisse de 11% des défaillances d’entreprise. » Les exploitations converties à l’agriculture biologique sont donc, pour la Coface, « plus résilientes » contrairement au secteur agricole en général qui voit son nombre de défaillance augmenter de 4,9% par an, en moyenne.
Une mutation « inévitable »

Mais le bio n’a pas que des qualités. Côté rendements, ils sont inférieurs au conventionnel d’environ 20%. Autre constat, la bio est plus gourmande en main d’œuvre. L’Agence Bio considère qu’il faut 1 personne à temps complet pour cultiver 35 hectares en conventionnel, quand il en faut 2 en bio. Ce qui justifie certainement que la surface moyenne des exploitations bio, (48 hectares d’après Eurostat) soit moins importante qu’en agriculture conventionnelle à l’inverse de nos voisins européens. Enfin, la bio ne fait pas exception en termes de dépendance aux aides publiques. Si l’arrêt de l’aide au maintien annoncée en septembre 2017, a finalement été compensée par la prolongation du crédit d’impôt, le gouvernement souhaite que le marché prenne le relais pour rémunérer les producteurs.

Face à ces constats et en prenant en compte l’augmentation de la demande, la Coface pense qu’une mutation des exploitations bio est « inévitable » ce qui pourrait correspondre à un « renoncement de ses principes » pour Bruno De Moura Fernandes. En effet, l’agriculture biologique doit poursuivre les conversions pour augmenter ses rendements et donc ses surfaces pour pouvoir répondre positivement à la demande du marché. L'augmentation de ces surfaces ne sera possible qu'en prenant le virage de l'innovation technologique pour « compenser sa vulnérabilité. » L’agriculture de précision permettrait « d’améliorer le confort de travail et gagner en efficience » d’après la Coface.

Pour faire ces changements et ainsi répondre à la demande, l’agriculture biologique s’éloignerait donc de ses « principes originels » de proximité, faible empreinte carbone, exploitations à taille humaine… en entrant dans une phase plus « industrielle. » Sans adaptation de la bio, les importations seront en augmentation.

Publié par Anne Sophie LESAGE
avatar
bibi43
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par bibi43 le Ven 15 Déc - 18:55

je trouve rien sur l'avenir de l'agriculture conventionnelle française sur le net ??? dub siffle
avatar
bibi43
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par massey8210 le Ven 15 Déc - 19:30

je radote, en bretagne les aides BIO de 300 e ha par ha de scop seulement 130 e pour les patures c'est limité a 12 000 e par uth exploit ( gaec nombre d'exploit reuni agreer gaec)

alors les sub c'est pas çà qui creer la motivation pour la conversion.

concernant le matos il y a des aides de l'ordre de 35%.

mais les conventionnels en porc ont eu la meme chose dans le cadre du PACEA. il y a equité en bretagne.

ANECDOTE, du vécu :

j'ai fait un dossier pour une herse etrille.  la selection des dossiers va se faire sur une grille de point qui va de 30 a 100.

cela va vous surprendre, je PARIE MEME que vous allez douter de mon infos........ il y a une enveloppe globale en bretagne et ce n'est pas les dossier bio qui ont 100 points.........; mais certaines situation en conventionnel alors venez pas me dire que les BIOS margent aux sub CAR JE NE SUIS PAS SUR D'ETRE ELIGIBLE

massey8210
Agrinaute hors compétition

Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par bibi43 le Ven 15 Déc - 20:31

même les pulvérisateurs st subventionner violon et j'en passe tous ça avec l'argent du contribuable (pr pierre ) f2
avatar
bibi43
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par bibi43 le Ven 15 Déc - 20:35

Pierre31 a écrit:  désolé je suis contre f2


pr rappelle  sur les aides bio
avatar
bibi43
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par forbo17 le Ven 15 Déc - 21:09

massey8210 a écrit:je radote, en bretagne les aides BIO de 300 e ha par ha de scop seulement 130 e pour les patures c'est limité a 12 000 e par uth exploit ( gaec nombre d'exploit reuni agreer gaec)

alors les sub c'est pas çà qui creer la motivation pour la conversion.

concernant le matos il y a des aides de l'ordre de 35%.

mais les conventionnels en porc ont eu la meme chose dans le cadre du PACEA. il y a equité en bretagne.

ANECDOTE, du vécu :

j'ai fait un dossier pour une herse etrille.  la selection des dossiers va se faire sur une grille de point qui va de 30 a 100.

cela va vous surprendre, je PARIE MEME que vous allez douter de mon infos........ il y a une enveloppe globale en bretagne et ce n'est pas les dossier bio qui ont 100 points.........; mais certaines situation en conventionnel alors venez pas me dire que les BIOS margent aux sub CAR JE NE SUIS PAS SUR D'ETRE ELIGIBLE

Ici aussi les herses etrilles neuves et bio ne sont plus systémiquement subventionnées, car il y a trop de demande...
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par amDBs9 le Ven 15 Déc - 21:11

Idem en Bourgogne Franche - Comté ...
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par Pierre31 le Ven 15 Déc - 21:31

bibi43 a écrit:
Pierre31 a écrit:
Spoiler:
  désolé je suis contre f2


pr rappelle  sur les aides bio
Donné a une ferme de 200 ha 20 % de 50 000 € pour un pulvé = 10 000 €
Mon fr.r., c'est pour la première tranche en 2011, 50 ha * 200 €/ha * 5 ans + 250 €/ha ( luzerne ) * 3 ans pour donner a manger a des animaux en conventionnel du voisin, ...  = 87500 €

Il est vrais que les ferme BIO sont moins en déficit entre 2012 et 2016, je ne peux pas contredire l'article  bravo

L'argent de nos impôts de riche contribuable fini dans la PAC, pour développer le BIO qui gagne autant que l'agri. en conventionnel qui crève pour que les mêmes riches vivent plus longtemps en mangeant BIO, ... 

Dommage que les pets ne soit pas plus BIO pour l’atmosphère   
avatar
Pierre31
Agrinaute hors compétition

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par massey8210 le Ven 15 Déc - 21:53

"Donné a une ferme de 200 ha 20 % de 50 000 € pour un pulvé = 10 000 €"

en bretagne peu d'exploit font 200 ha!

"L'argent de nos impôts de riche contribuable fini dans la PAC,"    tout çà pour pouvoir exporter en afrique notamment les pays méditerranéenne et DESTABILISER  les agriculteurs locaux.

le BIO c'est 5% des agris.

en faite le riche contribuable paie 2 fois..... une 1 ere fois en achetant cher des produits bios et une seconde fois en impots pour la pac.

PS: pierre qui t'emepeche de faire comme ton f.r. et tu gagnerais 2 fois car cela te libérais du temps pour faire plus de camion?

massey8210
Agrinaute hors compétition

Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par jfk le Ven 15 Déc - 22:19

agritof a écrit:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

je reprends ce graph très intéressant, je prends mon exemple sur les fruits, petits fruits et jus...Visiblement dans mon domaine de prédilection, il y a encore à faire pour satisfaire la demande et atteindre les 100% puisqu'en fruit on est à 43% d'approvisionnement en bio.

je pense que si le bio devient une généralité, comme dans la lutte des classes, le label va se diviser en en classement  Bio A+/bio A/Bio B/Bio C et aussi le renforcement des labels alternatifs tels que bio cohérence, Demeter, Nature et progrès... parceque les riches ne supporteront pas de manger la même chose que le peuple

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour les cantines de nos mioches, voici les dernières nouvelles

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par jfk le Ven 15 Déc - 23:35, édité 3 fois
avatar
jfk
Agrinaute d'argent

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par Pierre31 le Ven 15 Déc - 22:21

massey8210 a écrit:"Donné a une ferme de 200 ha 20 % de 50 000 € pour un pulvé = 10 000 €"

en bretagne peu d'exploit font 200 ha!

"L'argent de nos impôts de riche contribuable fini dans la PAC,"    tout çà pour pouvoir exporter en afrique notamment les pays méditerranéenne et DESTABILISER  les agriculteurs locaux.

le BIO c'est 5% des agris.

en faite le riche contribuable paie 2 fois..... une 1 ere fois en achetant cher des produits bios et une seconde fois en impots pour la pac.

PS: pierre qui t'emepeche de faire comme ton f.r. et tu gagnerais 2 fois car cela te libérais du temps pour faire plus de camion?
salaire de chauffeur, 30 000 €maxi par an
Pas d’élevage par chez moi et le gouvernement a calmé les aides, plafonné a 15 000 € et pour 2018 ?? 7500 € voir moins , .... 
Le train est passé et pour le moment je ne peux supporter la même chose chez moi que ce que je vois chez mes clients en BIO ou ferme voisine très bien géré. Un très bon agri BIO ( plus de 20 ans ) céréalier et production de semence en BIO est repassé en conventionnel il y a 3 ans, trop de problème de vivace ( irrigation ), mal de dos a force passer et repasser pour biner et plus d’intérêt économique, ... depuis il a pris la retraite, ...

Massey, tu es passé en BIO pour augmenter le travail et les finances sans agrandir la ferme avec l'arrivé de ton fils et par conviction ( j'espère ) que l'avenir est tourné de ce coté. Tu a pris la bonne direction 
avatar
Pierre31
Agrinaute hors compétition

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par ari21 le Ven 15 Déc - 22:24

en BFC,
surfaces totales "certifiées bio" + "conversion":
+ 42 000 ha de 2001 à 2014
+ 40 000 ha de 2014 à 2016

juste quand la prime conversion est passée à 300 €/ha (et je pense que 2017 sera du même genre!)
alors, si ce n'est pas pour la prime ............... lol! 

nb: désolé, je n'arrive pas à poster le graphique, c'est la page 29 de
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

posté par Amdbs

ari21
Agrinaute d'or

Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par kermitt le Sam 16 Déc - 9:23

jfk a écrit:
agritof a écrit:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

je reprends ce graph très intéressant, je prends mon exemple sur les fruits, petits fruits et jus...Visiblement dans mon domaine de prédilection, il y a encore à faire pour satisfaire la demande et atteindre les 100% puisqu'en fruit on est à 43% d'approvisionnement en bio.

je pense que si le bio devient une généralité, comme dans la lutte des classes, le label va se diviser en en classement  Bio A+/bio A/Bio B/Bio C et aussi le renforcement des labels alternatifs tels que bio cohérence, Demeter, Nature et progrès... parceque les riches ne supporteront pas de manger la même chose que le peuple

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour les cantines de nos mioches, voici les dernières nouvelles

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

c'est bien joli les cantines , mais ne font-elles pas des appels d'offre pour trouver le moins disant en prix ?
donc si plusieurs concurrents sur la même ligne ça va se bagarrer sur les prix .

avatar
kermitt
Agrinaute hors compétition

Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par forbo17 le Sam 16 Déc - 9:32

Les cantines n'ont pas de gros budget par personne à nourrir. 2 € par repas pour les aliments, maxi... siffle

Commencer à fournir massivement toutes les cantines de France en produit Bio, c'est le démarrage de la massification et de la chute des prix du bio...
À moins que vous ne fassiez monter sérieusement le prix du repas dans ces dites cantines
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par amDBs9 le Sam 16 Déc - 9:36

Et les cantines deviendront réservées aux gosses de riches ... D'ailleurs, on ne dit pas cantine mais restaurant (scolaire) = c'est un signe !
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par Bastien le Sam 16 Déc - 9:44

au "restaurant scolaire" où mange ma fille, il leur ait fourni un vrai couteau et non un couteau inox des cantines, lorsqu'on leur sert un steack de vaches de réformes bio....

ça en dit long sur la tendreté de la semelle.......

et les conventionnels doivent débarrasser leur réforme via Bigard pour du steack haché et les taurillons doivent avoir maxi 24 mois...........
avatar
Bastien
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par Pierre31 le Sam 16 Déc - 9:56

forbo17 a écrit:Les cantines n'ont pas de gros budget par personne à nourrir. 2 € par repas pour les aliments, maxi... siffle

Commencer à fournir massivement toutes les cantines de France en produit Bio, c'est le démarrage de la massification et de la chute des prix du bio...
À moins que vous ne fassiez monter sérieusement le prix du repas dans ces dites cantines
Cantine géré avec de l'argent du département ou régional. Si les élus, parents, associations décident que leurs bambins doivent manger BIO, les impôts augmenterons en conséquence. Les familles sont près a payer pour leurs enfants
avatar
Pierre31
Agrinaute hors compétition

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par Le Gaumais le Sam 16 Déc - 9:58

amDBs9 a écrit:Et les cantines deviendront réservées aux gosses de riches ... D'ailleurs, on ne dit pas cantine mais restaurant (scolaire) = c'est un signe !

Le bio va changer et je vois deux possibilités.

Soit cela se dualise encore plus: pour les riches des couilles en or  donc alimentation bio " original certified" et pour les pauvres, des nouilles conventionnelles glyphosatées OGM, encore.

Soit on rentre dans la logique de l' analyse de la Coface: le bio perd son âme, n' est plus vraiment du bio mais rencontre quand même beaucoup des attentes sociétales actuelles. Les aides publiques s' évaporent, le bio au prix du reste devient la norme et se répand dans toutes les couches de la société.

dub
avatar
Le Gaumais
Agrinaute hors compétition

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par bibi43 le Sam 16 Déc - 12:09

forbo17 a écrit:Les cantines n'ont pas de gros budget par personne à nourrir. 2 € par repas pour les aliments, maxi... siffle

2 € c'est juste la part que tu donne (parents) le reste est complété par la commune ou l'agglo ,un repas c'est 6 euros ,ça laisse un peu plus de marge
avatar
bibi43
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par bibi43 le Sam 16 Déc - 12:13

Le Gaumais a écrit: Les aides publiques s' évaporent, le bio au prix du reste devient la norme et se répand dans toutes les couches de la société.

dub
c'est écrit ou ds le rapport de la coface ?
avatar
bibi43
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat Bio/conventionnel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum