Les Agrin@utes: le Forum de l'Agriculture Francophone.
Bonjour
Si vous vous connectez pour la première fois à ce forum, merci de bien vouloir passer par la rubrique dédiée aux nouveaux arrivants pour lire les conditions et vous présenter avant de poster.
Météo par France Prévisions
http://www.franceprevisions.fr/pages/previsions-expertisees-pros/ ............................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................... valorisation des prairies Eyng11
Petites annonces

valorisation des prairies

Aller en bas

valorisation des prairies Empty valorisation des prairies

Message par marindodouce 29 le Jeu 6 Oct - 22:06

ça fait plusierus fois qu'on tourne autour du sujet dans d'autres fil, je vous propose donc un fil specifique le sujet etant vaste et loin d"'etre aussi simple qu'il n'y paraitrait

je pars donc de la question de fadu
fadu a écrit:autonomie va falloir que je creuse le sujet et je compte sur vous  !
deja bien valoriser les patures ca veut dire quoi ?

je trouve que les prairies ne sont plus assez rentable

je m'aperçois que j'ai peu de referentiel technique a donner car je navigue a vue et au jugé et ça marche pas trop mal pour le moment meme s'il me reste a optimiser evidement.

je partirai juste d'exemples un peu abstrait mais bon faut commencer quelques parts...

en bio, je precise quand meme pour le fait que c'est la conduite qui prime, il n'y a pas de rattrapage sur la ligne possible, nombreux eleveurs font du velage 24 mois sans concentrés. juste a l'herbe (et au lait mais ce n'est pas le debat)
tenir 20l de lait par VL est possible sur certains creneau juste a l'herbe ça laisse donc des posssibilités d'utilisation dans de nombreux systemes ...

et il y a des forumeurs avec bien plus d'experience et de technicité que moi sur le sujet ici
donc on doit pouvoir vous aider a trouver comment ameliorer votre renta herbe pour ceux qui le souhaite valorisation des prairies 1893818206
marindodouce 29
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par grabouille le Jeu 6 Oct - 22:08

bonne idée vilup
grabouille
grabouille
Agrinaute hors compétition

Age : 100

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par Le Gaumais le Jeu 6 Oct - 22:17

Bonne idée de continuer ici.
A cette journée dans le 55, une présentation des différents modes de pâturages était présentés par un technicien ( lui même laitier).
On en vient à du pâturage à la journée. Notre homme était convaincu mais il oubliait bien des contraintes.
Viandeux aussi, ils prônent le système tournant , c' est loin de mes idées et de mon expérience.
Faut dire aussi que quand l' herbe pousse toute l' année, c' est facile de causer et  d' optimiser.
Le Gaumais
Le Gaumais
Agrinaute hors compétition

Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par marindodouce 29 le Jeu 6 Oct - 22:25

Le Gaumais a écrit:Bonne idée de continuer ici.
A cette journée dans le 55, une présentation des différents modes de pâturages était présentés par un technicien ( lui même laitier).
On en vient à du pâturage à la journée. Notre homme était convaincu mais il oubliait bien des contraintes.
Viandeux aussi, ils prônent le système tournant , c' est loin de mes idées et de mon expérience.
Faut dire aussi que quand l' herbe pousse toute l' année, c' est facile de causer et  d' optimiser.

effectivement le paddock journalier est le top ou le fil avant fil arriere mais ters contraignant en temps ou en infrastructure

le systeme paddock pour 3/4 jours en vl est lui bien moins gourmand tout en etant assez efficace en production.

marindodouce 29
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par marindodouce 29 le Jeu 6 Oct - 22:30

l'idée est de partir d'une surface approximative par vache en periode pleine pousse, et diviser cette surface en plusieurs paddocks de taille similaire en fonction du nombre de vaches. le reste de la surface en herbe accessible etant de la surface complementaire pour quand la pousse est moins forte.
en pleine pousse on reste sur la surface de base, et on fauche dans la complementaire a bon stade, puis en pousse moins forte on augmente le nombre de paddock dispo et on allonge la repousse pour garder l'objectif de l'optimum de valeurs. (avant cet optimum, on tire trop sur la plante donc elle perd en capacité de pousse pour les cycles suivants, apres ce stade, on perd en valeur, et en temps de repousse car la plante commence a stocker dans la racine, donc redemarrage plus long)
marindodouce 29
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par Le Gaumais le Jeu 6 Oct - 22:36

marindodouce 29 a écrit:
Le Gaumais a écrit:Bonne idée de continuer ici.
A cette journée dans le 55, une présentation des différents modes de pâturages était présentés par un technicien ( lui même laitier).
On en vient à du pâturage à la journée. Notre homme était convaincu mais il oubliait bien des contraintes.
Viandeux aussi, ils prônent le système tournant , c' est loin de mes idées et de mon expérience.
Faut dire aussi que quand l' herbe pousse toute l' année, c' est facile de causer et  d' optimiser.

effectivement le paddock journalier est le top ou le fil avant fil arriere mais ters contraignant en temps ou en infrastructure

le systeme paddock pour 3/4 jours en vl est lui bien moins gourmand tout en etant assez efficace en production.


En lait, je pense cela aussi. Même jusqu' à une semaine mais c' est max.
Le Gaumais
Le Gaumais
Agrinaute hors compétition

Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par marindodouce 29 le Jeu 6 Oct - 22:39

pour etre passé du fil avant sur petite parcelle au paddock 4/5 jours j'ai alongé mon temps de retour possible.
on entame la repousse des le 2eme jours
marindodouce 29
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par bingo le Jeu 6 Oct - 22:41

en lait c'est 3-4 jours maxi et idéalement des champs différents la nuit et le jour ...

ne pas hésiter a faire passer des génisses ou vache tarie derriere les vl pour bien finir de paturer

bingo
Agrinaute hors compétition

Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par le rat le Jeu 6 Oct - 22:45

bingo a écrit:en lait c'est 3-4 jours maxi et idéalement des champs différents la nuit et le jour ...

ne pas hésiter a faire passer des génisses ou vache tarie derriere les vl pour bien finir de paturer

Après les vl feront encore plus de refus... Pour ma part quand il commence a avoir trop de refus, j essaye de débrayer les patures pour les faucher.
le rat
le rat
Agrinaute d'or

Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par marindodouce 29 le Jeu 6 Oct - 23:00

bingo a écrit:en lait c'est 3-4 jours maxi et idéalement des champs différents la nuit et le jour ...

ne pas hésiter a faire passer des génisses ou vache tarie derriere les vl pour bien finir de paturer

c'est assez proche de ce que j'aurai tendance a penser contraire a l'objectif pour les deux exemples.

le paddock jour /nuit est moins efficace que le paddock simple en productivité de prairie.

pareil des betes pour finir les refus aussi...

la repousse commence des le deuxieme jour.
et comme en fauche si des le 1er jours on est a la hauteur de coupe optimale(6cm environ), l'herbe repart donc de façon optimale. c'est pourquoi le paddock journalier est le plus efficace en productivité paturage. le paddock 3/4 jours met donc plus longtemps a atteindre ce stade car les animaux mangent d'abord le plus appetent puis descendent au fur et a mesure qu'on les "force" a rester
le jour/nuit different allongent encore ce delai.
et plus on adapte la surface au besoin journalier, moins il y a de refus. alors que ramener d'autres betes a la suite va faire que ces betes vont d'abord manger les debut de repousse avant d'attaquer les refus, donc temps de retour sur le paddock encore plus longs.
marindodouce 29
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par bingo le Jeu 6 Oct - 23:05

faut trouver un compromis bien souvent
mais le top du top reste la pature par tranches de 12h avec gros chargements ....

peu voir pas de refus
le fait de changer tout le temps stimule les VL
et tjrs la meme qualité d'herbe moyenne sur des tranches de 12h donc aucune variation de production

tout ca pour les systeme 80 a 100% herbe biensur

quand l'herbe est un amusement pour des VL a 80% en ration distribuée c'est totalement différent

bingo
Agrinaute hors compétition

Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par Pickland le Jeu 6 Oct - 23:14

le rat a écrit:
bingo a écrit:en lait c'est 3-4 jours maxi et idéalement des champs différents la nuit et le jour ...
Je fait comme ca aussi elles aiment bien le changement et ca permet d'avoir une pature fraiche la nuit quand celle de jour arrive a 3-4 j

ne pas hésiter a faire passer des génisses ou vache tarie derriere les vl pour bien finir de paturer
ca va retarder la repousse et tout décaler
par contre ne pas hésiter a faire raser les patures pendant l'hiver par des genisses tout en respectant un repos de 45j

Après les vl feront encore plus de refus... Pour ma part quand il commence a avoir trop de refus, j essaye de débrayer les patures pour les faucher.

je suis un adepte de ce système, en juin je récolte,en arrière saison je les fait repasser pour ramasser les refus.
le top c'est d'avoir un fond de maïs toute l'année ce qui permet de compensé les jours de m.rde et les jours ou c'est un peu juste.

Une pature doit ètre bien raser en début de saison .

Ensuite il faut de l'eau régulièrement mais pas trop et pour celà tout le monde n'est pas aussi privilégier que moi.
Pickland
Pickland
Agrinaute hors compétition

Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par marindodouce 29 le Jeu 6 Oct - 23:16

je ne fauche aucun refus meme en paddock 4/5 jours
il y a autant a gagner sur l'optimisation en valorisant bien l'herbe sur des systeme ration distribué...
marindodouce 29
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par agritof le Jeu 6 Oct - 23:19

bingo a écrit:

tout ca pour les systeme 80 a 100% herbe biensur


C'est souvent la limite quand on parle d'herbe.

En gros, on a l'impression que c'est tout (100% herbe) ou rien.


agritof
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par ghislain le Jeu 6 Oct - 23:20

En viande ,je fais au fil journalier pour utiliser et valoriser au mieux les regains et je mets toujours à dispo vers le point d'eau un ratelier avec bonne paille ou jonc +foin pour qu'elles aient de la fibre à disposition (et du fourrage si je me suis trompé sur la qtte d'herbe donnée)
l'avantage du fil avant +arriere est de permettre de laisser le "de trop" d'un seul morceau contrairement aux paddocks et de donner plus grand quand la pousse ralentit

ghislain
Agrinaute d'or

Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par Pickland le Jeu 6 Oct - 23:23

marindodouce 29 a écrit:je ne fauche aucun refus meme en paddock 4/5 jours
il y a autant a gagner sur l'optimisation en valorisant bien l'herbe sur des systeme ration distribué...

Moi non plus sur les parcelles des génisses.
En fait tout dépend du niveau de production des VL et de toute façon sans fertilisation minéral y a pas de refus.
Pickland
Pickland
Agrinaute hors compétition

Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par bingo le Jeu 6 Oct - 23:23

je faisais passer les vaches taries derrieres les VL principalement dans les zones ou la premiere coupe est obligatoirement en foin et qu'il n'y a pas de trefles ni droit de ferti azotée

si on veut faire descendre la patures a ras par les VL sur ces type de praires le lait descend trop vite aussi

donc 2-3 jour grand maxi pour paturer le meilleur puis les vaches taries ou des génisses laitieres ou de viande viennent nettoyer ras derriere


Dernière édition par bingo le Jeu 6 Oct - 23:25, édité 1 fois

bingo
Agrinaute hors compétition

Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par marindodouce 29 le Jeu 6 Oct - 23:24

Pickland a écrit:
le rat a écrit:
bingo a écrit:en lait c'est 3-4 jours maxi et idéalement des champs différents la nuit et le jour ...
Je fait comme ca aussi elles aiment bien le changement et ca permet d'avoir une pature fraiche la nuit quand celle de jour arrive a 3-4 j

ne pas hésiter a faire passer des génisses ou vache tarie derriere les vl pour bien finir de paturer
ca va retarder la repousse et tout décaler
par contre ne pas hésiter a faire raser les patures pendant l'hiver par des genisses tout en respectant un repos de 45j

Après les vl feront encore plus de refus... Pour ma part quand il commence a avoir trop de refus, j essaye de débrayer les patures pour les faucher.

je suis un adepte de ce système, en juin je récolte,en arrière saison je les fait repasser pour ramasser les refus.
le top c'est d'avoir un fond de maïs toute l'année ce qui permet de compensé les jours de m.rde et les jours ou c'est un peu juste.

Une pature doit ètre bien raser en début de saison .

Ensuite il faut de l'eau régulièrement mais pas trop et pour celà tout le monde n'est pas aussi privilégier que moi.

ouais moi suis au regime sec cette année c'etait pas prevu ça
marindodouce 29
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par marindodouce 29 le Jeu 6 Oct - 23:32

agritof a écrit:
bingo a écrit:

tout ca pour les systeme 80 a 100% herbe biensur


C'est souvent la limite quand on parle d'herbe.

En gros, on a l'impression que c'est tout (100% herbe) ou rien.



pourquoi ça??
apres c'est une question d'organisation du travail.
comme le dit pikland, avec un fond de mais c'est la que l'herbe est presque le mieux car ça reequilibre le mais a pas cher et vice versa...
meme en bio ça reste mon objectif final si je m'y tiens valorisation des prairies 1893818206
marindodouce 29
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par Le Gaumais le Jeu 6 Oct - 23:37

agritof a écrit:
bingo a écrit:

tout ca pour les systeme 80 a 100% herbe biensur


C'est souvent la limite quand on parle d'herbe.

En gros, on a l'impression que c'est tout (100% herbe) ou rien.



En quelque sorte oui.
Du 100 % herbe où elle pousse tout le temps avec un parcellaire qui permet ce parcellement tournant rapide: c'est valable.

Quand j' écris de pousser  à une semaine, c' est un positionnement intermédiaire entre le tout herbe  à pâturage intensif et  l' herbe qui devient un amusement.
Trop de laitiers qui ne sont qu' à moitié herbe délaissent le pâturage ( qui fini en continu puis en " amusement à vaches"). En baissant la cadence mais en ajustant avec leur complémentation fourragère, il y a moyen, là où l' herbe ne pousse pas tout le temps , de retrouver du" talent" et de la rentabilité à l' herbe pâturée.
Mais si il faut complémenter chaque jour, il ne faut pas aller bricoler des clôtures et autres interventions chaque jour.
Baisser la cadence pour retrouver ses prairies, si je puis dire.

Ceci est l' avis d' un viandeux. valorisation des prairies 769363308
Le Gaumais
Le Gaumais
Agrinaute hors compétition

Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par agritof le Jeu 6 Oct - 23:40

marindodouce 29 a écrit:
agritof a écrit:
bingo a écrit:

tout ca pour les systeme 80 a 100% herbe biensur


C'est souvent la limite quand on parle d'herbe.

En gros, on a l'impression que c'est tout (100% herbe) ou rien.



pourquoi ça??
apres c'est une question d'organisation du travail.

Admettons.
C'est quelle surface vos ilots pâturables quand vous parlez de fil avant et arrière ou de paddocks journaliers?
Quelle est pour vous la taille limite d'un paddock pour justifier un intérêt économique?
agritof
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par marindodouce 29 le Jeu 6 Oct - 23:55

en fil avant mi mai j'etais a 25 ares au mini pour environ 40vl en fil avant par exemple.
le fil avant a l'avantage de pouvoir adapter la surface en continue au besoin et a la pousse.
par exemple sur une parcelle de 1 ha pour 25 ares par jour pour le troupeau, le 1er jour je mettais 30, le second 20 et 25 et et 25.
le 30 permet de juger si la quantité est adapté, si le lendemain j'avais mon objectif rasé nickel refus pas touché, on passe a 20 de plus. et elle vo,nt revenir la nuit pour attaquer les refus.
des refus epointé avant la sortie du paddock permet de ne pas avoir de monté a épis qui les rendra inconsomables au tours suivant.
la taille du paddock depends de la quantité d'herbe dont tu as besoin en fonction de l'alim que tu as a coté...
marindodouce 29
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par marindodouce 29 le Ven 7 Oct - 0:05

marindodouce 29 a écrit:en fil avant mi mai j'etais a 25 ares au mini pour environ 40vl en fil avant par exemple.
le fil avant a l'avantage de pouvoir adapter la surface en continue au besoin et a la pousse.
par exemple sur une parcelle de 1 ha pour 25 ares par jour pour le troupeau, le 1er jour je mettais 30, le second 20 et 25 et et 25.
le 30 permet de juger si la quantité est adapté, si le lendemain j'avais mon objectif rasé nickel refus pas touché, on passe a 20 de plus. et elle vo,nt revenir la nuit pour attaquer les refus.
des refus epointé avant la sortie du paddock permet de ne pas avoir de monté a épis qui les rendra inconsomables au tours suivant.
la taille du paddock depends de la quantité d'herbe dont tu as besoin en fonction de l'alim que tu as a coté...
$
paddock acceptable 4/5 jours maxi voir 3/4 si tu peux je trouve en lait sinon tu perdras en apetence et interet pour les vaches qui ont une autres alim a coté.
quand le parcellaire est bon et l'acces pas trop complexe, des fils simples sur piquet fer pour des parcelles "culturales" et de l'eau dispo pas loin pour mettre des abreuvoirs a flotteurs pour que le boulot soit simple au quotidien valorisation des prairies 1893818206
marindodouce 29
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par agritof le Ven 7 Oct - 0:05

marindodouce 29 a écrit:
par exemple sur une parcelle de 1 ha pour 25 ares par jour pour le troupeau, le 1er jour je mettais 30, le second 20 et 25 et et 25.
le 30 permet de juger si la quantité est adapté, si le lendemain j'avais mon objectif rasé nickel refus pas touché, on passe a 20 de plus. et elle vo,nt revenir la nuit pour attaquer les refus.

Et le 5ème jour, tu fais quoi? Tu reviens dans ton premier paddock?

Exemple concret. Pour des génisses, sur une parcelle de 1ha50 distante de la prochaine prairie de 1km (si 1ha50 te parait trop petit, c'est bétaillère obligatoire si tu préfères), tu gères comment?
agritof
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par marindodouce 29 le Ven 7 Oct - 0:24

le 5 eme jour tu passe a une parcelle autre. le repos entre deux retours sur la parcelle va dependre de ton sol, ton climat, ta flore, et ce que tu met dessus.
de 18/25 jours mini a 45, 50 ou plus...
mais en principe, pour chez nous 30.35 est pas mal. c'est ce que je dois avoir en moyenne entre debut mars et fin octobre.
bah les genisses ça depends de l'age et du nombre.
toujours chez moi, on compte environ 1 ares par mois d'age au printemps puis 2 ares pour periode moins poussantes pour un cycle soit donc environ 30 jours comme evoqué au dessus.

donc exemple pour ta parcelle de 1.5 ha
tu as 10 genisses a l'ia donc 15 mois.
au printemps il te faut donc ta parcelle sur un cycle (environ 60kg de pousse /jour)
en genisse on est plus souvent sur un systeme proche de l'allaitant donc paddock un peu plus de jours disons une semaine, chaque lundi tu donne le quart de ton champs pour la semaine.
si tu as toujours la pousse de prinemps a la fin tu revient sur le 1er quart et tu fauche ton paddock a 1km, sinon tu ajoute ton paddock a 1 km le temps d'avoir le stade recherché sur ton 1er quart...
c'est la que vienne les hauteurs d'entrée optimale.
marindodouce 29
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par Faby le Ven 7 Oct - 20:15

[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][/img]
exemple de prairie chez moi
vu de près :
[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][/img]
paddock a 3 semaines de repos :[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][/img]
de près : [img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][/img]

Faby
Faby
Agrinaute hors compétition

Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par marindodouce 29 le Ven 7 Oct - 20:39

celui a 3 semaines de repos il doit etre paturable, mon repere pour les 18 cm etalé c'est que en marchand dedans ça recouvre bien le pied la ça semble au dessus. et en allaitante on conseille 22 cm etalé (rga) ça a perdu un peu d'azote ça ne gene pas pour de la viande.
en haut on dirait que ça repousse dans un truc qui a seché sur pied.. dub
marindodouce 29
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par Faby le Ven 7 Oct - 22:25

marindodouce 29 a écrit:
en haut on dirait que ça repousse dans un truc qui a seché sur pied.. dub
terre sechante ! et surpaturage aussi mais ca repart du pied
Faby
Faby
Agrinaute hors compétition

Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par marmotte le Mar 11 Oct - 6:35

quel est le semoir en semis direct qui pourrait semer à 10 cm dans une prairie

pour aéré une prairie assez vieille en hiver il faudrait arriver à semer de la féverole à 10 cm , la pousse de la féverole va restructurer le sol dans l'hiver et au printemps on fait pâturer(essai fait en bio)

on m'a parler du semoir Hutchinson mais peut il vraiment semer à 10 cm sans boulanger tout

qu'en pensez vous
marmotte
marmotte
Agrinaute d'or

Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par didi 58 le Mar 11 Oct - 7:03

marmotte a écrit:quel est le semoir en semis direct qui pourrait semer à 10 cm dans une prairie

pour aéré une prairie assez vieille en hiver il faudrait arriver à semer de la féverole à 10 cm , la pousse de la féverole va restructurer le sol dans l'hiver et au printemps on fait pâturer(essai fait en bio)  

on m'a parler du semoir Hutchinson mais peut il vraiment semer à 10 cm sans boulanger tout  

qu'en pensez vous  
sans cailloux tu peu tenter,sinon tu vas vite oublier l'idée

et le soc en  T inversé a cette profondeur,ça va déplacer de la terre
didi 58
didi 58
Agrinaute d'or

Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par marindodouce 29 le Mar 11 Oct - 7:21

en plus le T inversé a été tenté pas loin dans du sec, les limaces avaient semble t il adoré la galerie laissé
marindodouce 29
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par bucheron le Mar 11 Oct - 8:48

Si on veut optimiser le système, il faut partir du fonctionnement de la vache. Dans la panse, ce sont des microorganismes qui font la digestion et ces clients là ont besoin de stabilité pour vivre et se développera de façon optimale. Sachant que certains d'entre eux ne vivent que 12 heures, il est nécessaire d'apporter au système les aliments nécessaires à leur vie au plus tard toutes les douze heures, sinon la colonie meurt. Or si la colonie meurt, cela signifie qu'une autre va devoir se redévelopper quand l'aliment va arriver, ce qui prend du temps. Pendant ce temps, l'aliment va traverser la panse et partir dans le boyau où les conditions ne sont plus réunies pour permettre l'œuvre des microorganismes. C'est donc de l'aliment qui va ressortir non digéré à l'autre bout.
Au bilan, la vache se fatigue à brouter de la marchandise qu'elle ne valorise pas. C'est de l'énergie qui ne se transforme pas en viande ou en lait. C'est de l'aliment qui pourrait être donné à un autre animal. Bref une perte pour l'éleveur.

La conclusion, c'est que la meilleure méthode, c'est le pâturage tournant au maximum toutes les douze heures, et toujours en parcelles similaires le jour et la nuit: on ne met pas les vaches sur une bonne prairie le jour et une mauvaise la nuit mais on fait pâturer nuit et jour d'abord toute la bonne ou la mauvaise et ensuite respectivement toute la mauvaise ou la bonne.
La question de la taille du parc se raisonne par les refus. Il ne doit plus rien rester à la fin des douze heures sans que les animaux aient surpaturé. Ce qui implique de la fauche des parcelles qui prennent de l'avance mais aussi de l'anticipation des conditions climatiques.

Reste que la panse de la vache a aussi besoin de fibres pour fonctionner. Or l'herbe jeune n'est pas suffisamment structurée. Il est donc nécessaire de mettre à disposition une botte de foin... ou de gérer de l'herbe plus vieille. Pourquoi du foin? parce que la paille n'apporte rien que de la structure, ce qui fait travailler la vache sur du support inerte alors qu'avec le foin, elle ingère de la fibre et de l'aliment donc sa fatigue et récompensée par la valorisation de toute son alimentation. Pour la vache, c'est plus rentable.

On arrive donc à un système de pâturage en parc de 12 heures avec mise à disposition de foin et d'eau (il ne faut pas l'oublier celle-ci) permanente. Bref, le tonneau à eau avec un râtelier à foin sur remorque qui change de parc avec les vaches. On rajoute la pierre à sel?

Et prévoir que chaque vache doit pouvoir accéder à chaque aliment chaque fois qu'elle en éprouve le besoin. C'est à dire autant de dispositifs eau-foin qu'il est nécessaire pour que jamais une vache ne soit obligée d'attendre pour se servir, soit à cause de la place, soit à cause d'une autre vache batailleuse et dominante.

Et pour les vaches laitières tenir compte de la distance à la salle de traite. Marcher est indispensable à la vache; trop marcher la fatigue inutilement.

bucheron
Agrinaute d'or

Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par marmotte le Mar 11 Oct - 9:11

800 m de marche pour une vache c'est 1 l de lait en moins

marmotte
marmotte
Agrinaute d'or

Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par ghislain le Mar 11 Oct - 22:59

bucheron a écrit:Si on veut optimiser le système, il faut partir du fonctionnement de la vache. Dans la panse, ce sont des microorganismes qui font la digestion et ces clients là ont besoin de stabilité pour vivre et se développera de façon optimale. Sachant que certains d'entre eux ne vivent que 12 heures, il est nécessaire d'apporter au système les aliments nécessaires à leur vie au plus tard toutes les douze heures, sinon la colonie meurt. Or si la colonie meurt, cela signifie qu'une autre va devoir se redévelopper quand l'aliment va arriver, ce qui prend du temps. Pendant ce temps, l'aliment va traverser la panse et partir dans le boyau où les conditions ne sont plus réunies pour permettre l'œuvre des microorganismes. C'est donc de l'aliment qui va ressortir non digéré à l'autre bout.
Au bilan, la vache se fatigue à brouter de la marchandise qu'elle ne valorise pas. C'est de l'énergie qui ne se transforme pas en viande ou en lait. C'est de l'aliment qui pourrait être donné à un autre animal. Bref une perte pour l'éleveur.

La conclusion, c'est que la meilleure méthode, c'est le pâturage tournant au maximum toutes les douze heures, et toujours en parcelles similaires le jour et la nuit: on ne met pas les vaches sur une bonne prairie le jour et une mauvaise la nuit mais on fait pâturer nuit et jour d'abord toute la bonne ou la mauvaise et ensuite respectivement toute la mauvaise ou la bonne.
La question de la taille du parc se raisonne par les refus. Il ne doit plus rien rester à la fin des douze heures sans que les animaux aient surpaturé. Ce qui implique de la fauche des parcelles qui prennent de l'avance mais aussi de l'anticipation des conditions climatiques.

Reste que la panse de la vache a aussi besoin de fibres pour fonctionner. Or l'herbe jeune n'est pas suffisamment structurée. Il est donc nécessaire de mettre à disposition une botte de foin... ou de gérer de l'herbe plus vieille. Pourquoi du foin? parce que la paille n'apporte rien que de la structure, ce qui fait travailler la vache sur du support inerte alors qu'avec le foin, elle ingère de la fibre et de l'aliment donc sa fatigue et récompensée par la valorisation de toute son alimentation. Pour la vache, c'est plus rentable.

On arrive donc à un système de pâturage en parc de 12 heures avec mise à disposition de foin et d'eau (il ne faut pas l'oublier celle-ci) permanente. Bref, le tonneau à eau avec un râtelier à foin sur remorque qui change de parc avec les vaches. On rajoute la pierre à sel?

Et prévoir que chaque vache doit pouvoir accéder à chaque aliment chaque fois qu'elle en éprouve le besoin. C'est à dire autant de dispositifs eau-foin qu'il est nécessaire pour que jamais une vache ne soit obligée d'attendre pour se servir, soit à cause de la place, soit à cause d'une autre vache batailleuse et dominante.

Et pour les vaches laitières tenir compte  de la distance à la salle de traite. Marcher est indispensable à la vache; trop marcher la fatigue inutilement.
système parfait ,mais arrives tu as le mettre en place dans tous ses détails
J'ai eu les memes formations que toi (par le meme groupe de vetos) mais je ne peux mettre tout en place ,du coup je simplifie avec du coup une efficacité moins optimale

ghislain
Agrinaute d'or

Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par Le Gaumais le Mar 11 Oct - 23:13

On a eu un technicien qui à fait l' éloge de ce système la semaine dernière lors de la journée à Saint Hilaire en Woëvre.
Il a oublié la plupart des contraintes, surtout climatiques mais aussi économiques.
J' ai quitté son exposé, écoeuré par tant de théorie à des antipodes de la réalité ( le pire est qu' il est lui- même laitier).
On est pas en Nouvelle- Zélande.


Par contre, le système fil avant- fil arrière mériterait d' être mieux exploité.
Le Gaumais
Le Gaumais
Agrinaute hors compétition

Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par marindodouce 29 le Mer 12 Oct - 6:24

le systeme fil avant est surement le plus souple tout en etant celui qui se rapproche du plus efficace
marindodouce 29
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par Le Gaumais le Mer 12 Oct - 8:20

Mais fil arrière , cela me parait important . Un couloir sur le côté, un système d' abreuvement facile à mettre en œuvre ( un tonneau avec un niveau constant qui est avancé comme le fil).
L' avancé du fil est modulable et pas de prairies transformées en damiers de  parcelles et de labyrinthe de clôtures.
 Cela s' adapte à tout les parcellaires pour une efficacité similaire .

dub
Le Gaumais
Le Gaumais
Agrinaute hors compétition

Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par tiantian le Mer 12 Oct - 8:45

On travaille en fil avant fil arrière ,c'est le système qui nous semble le plus adapté chez nous .Les paddocks c'est pas aussi evident que ça quand tes parcelles n'ont pas trop de formes (Bordures de rivières ou be bois ) avec des qualités de terres très hétérogènes ,le fils nous semble mieux adapté .
Je ne sais pas si c'est parce que les vaches sont habituées ou pas mais quand on les pâturent jours et nuit dans la même parcelle on a une légère baisse de lait donc on evite .
tiantian
tiantian
Agrinaute d'or

Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par bucheron le Mer 12 Oct - 8:54

Pour ma part, et bien avant que je fasse ces formations, j'avais un système qui s'en approchait avec mes brebis.
Je pense qu'il est transposable en vaches allaitantes sans grandes contraintes supplémentaires. En vaches laitières, je me contenterais comme adaptation de mettre du foin à disposition en sortie de salle de traite avant de partir en pâturage. Cela éviterait aux vaches de se coucher avant la fermeture des sphincters, cela éviterait aussi des dépôts de foin intempestifs au sol qui ne seraient pas forcement faciles à gérer en cas de nécessité de fauche. Et évidemment le gain de temps sur la manipulation de la botte vers la pâture.


Sur brebis, je n'ai jamais plus eu de croissances ni de belles brebis comme en ce temps là. En vaches laitières, je me suis amusé à tester ça sur le troupeau d'un voisin parti en vacance: on voit assez vite (3 jours) des résultats bien marqués au niveau du tank et au niveau de la consommation d'herbe au parc. Encore n'y avait-il pas d'adaptation de la taille des pâtures ni pâtures identique jour et nuit.

Si je tente de lister des économies potentielles pour le voisin:
- moins de surface de pâture et du fourrage au bon stade supplémentaire à récolter sur les surfaces qui prennent trop d'avance par rapport à la consommation.
-moins de distance à parcourir pour les vaches, moins de fatigue, plus de lait.
-moins de concentrés
-moins de problèmes de santé, notamment pattes et mammites.

En gagnant plus de lait.

Mettre du foin à disposition devant les cornadis avant traire, ce n'est pas vraiment ce qui prend du temps. Fil avant, fil arrière, un peu plus mais c'est gérable avec trois fils. Et la contrainte d'emmener les bêtes le soir sur la pâture à coté de celle de la journée au lieu de se contenter d'ouvrir la porte de la stabul pour les envoyer sur les parcs de nuit en espérant que les mouches les fassent rentrer au matin et ne pas être obligé d'aller les chercher. S'efforcer de traire régulièrement toutes les douze heures.

Rien d'insurmontable et le temps passé à tirer le fil, c'est aussi du temps d'observation et de contact avec les animaux, un autre rapport plus libre que celui de la traite.

bucheron
Agrinaute d'or

Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par tiantian le Mer 12 Oct - 8:59

Pour le foin à disposition 100% d'accord avec @bucheron ,elles en mangent tout le temps un peu .
tiantian
tiantian
Agrinaute d'or

Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par Cyrano le Ven 30 Déc - 21:29

marmotte a écrit:quel est le semoir en semis direct qui pourrait semer à 10 cm dans une prairie

pour aéré une prairie assez vieille en hiver il faudrait arriver à semer de la féverole à 10 cm , la pousse de la féverole va restructurer le sol dans l'hiver et au printemps on fait pâturer(essai fait en bio)  

on m'a parler du semoir Hutchinson mais peut il vraiment semer à 10 cm sans boulanger tout  

qu'en pensez vous  

Le Haitchison est sûrement un des semoir qui peut te faire ça.

ça m'arrive d'en utiliser un.

Mais à 10 cm de profondeur, oublies! Pourquoi d'abord?

3-4 cm ça suffiront largement.


Cyrano
Agrinaute d'argent

Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par Cyrano le Ven 30 Déc - 21:57

bucheron a écrit:Si on veut optimiser le système, il faut partir du fonctionnement de la vache. Dans la panse, ce sont des microorganismes qui font la digestion et ces clients là ont besoin de stabilité pour vivre et se développera de façon optimale. Sachant que certains d'entre eux ne vivent que 12 heures, il est nécessaire d'apporter au système les aliments nécessaires à leur vie au plus tard toutes les douze heures, sinon la colonie meurt. Or si la colonie meurt, cela signifie qu'une autre va devoir se redévelopper quand l'aliment va arriver, ce qui prend du temps. Pendant ce temps, l'aliment va traverser la panse et partir dans le boyau où les conditions ne sont plus réunies pour permettre l'œuvre des microorganismes. C'est donc de l'aliment qui va ressortir non digéré à l'autre bout.
Au bilan, la vache se fatigue à brouter de la marchandise qu'elle ne valorise pas. C'est de l'énergie qui ne se transforme pas en viande ou en lait. C'est de l'aliment qui pourrait être donné à un autre animal. Bref une perte pour l'éleveur.

La conclusion, c'est que la meilleure méthode, c'est le pâturage tournant au maximum toutes les douze heures, et toujours en parcelles similaires le jour et la nuit: on ne met pas les vaches sur une bonne prairie le jour et une mauvaise la nuit mais on fait pâturer nuit et jour d'abord toute la bonne ou la mauvaise et ensuite respectivement toute la mauvaise ou la bonne.
La question de la taille du parc se raisonne par les refus. Il ne doit plus rien rester à la fin des douze heures sans que les animaux aient surpaturé. Ce qui implique de la fauche des parcelles qui prennent de l'avance mais aussi de l'anticipation des conditions climatiques.

Reste que la panse de la vache a aussi besoin de fibres pour fonctionner. Or l'herbe jeune n'est pas suffisamment structurée. Il est donc nécessaire de mettre à disposition une botte de foin... ou de gérer de l'herbe plus vieille. Pourquoi du foin? parce que la paille n'apporte rien que de la structure, ce qui fait travailler la vache sur du support inerte alors qu'avec le foin, elle ingère de la fibre et de l'aliment donc sa fatigue et récompensée par la valorisation de toute son alimentation. Pour la vache, c'est plus rentable.

On arrive donc à un système de pâturage en parc de 12 heures avec mise à disposition de foin et d'eau (il ne faut pas l'oublier celle-ci) permanente. Bref, le tonneau à eau avec un râtelier à foin sur remorque qui change de parc avec les vaches. On rajoute la pierre à sel?

Et prévoir que chaque vache doit pouvoir accéder à chaque aliment chaque fois qu'elle en éprouve le besoin. C'est à dire autant de dispositifs eau-foin qu'il est nécessaire pour que jamais une vache ne soit obligée d'attendre pour se servir, soit à cause de la place, soit à cause d'une autre vache batailleuse et dominante.

Et pour les vaches laitières tenir compte  de la distance à la salle de traite. Marcher est indispensable à la vache; trop marcher la fatigue inutilement.

Oh là là.

Tout ça m'a l'air bien compliqué.

C'est sûr qu'une ration régulière est idéale, mais de l'herbe reste de l'herbe, je ne pense pas que chaque type d'herbe a ses micro organismes exclusifs et que chaque micro organisme a son type d'herbe exclusif, même si des préférences nettes existent. Et encore, une prairie reste un mélange, même si les proportions changent, il y a toujours un peu de tout, que ce soit au niveau des espèces mais aussi des stades. Donc une souche de micro organisme ne va pas mourir dans les douze heures si la prairie change. Je ne sais pas comment on peut croire ça.

La théorie de la paille est également difficile à comprendre: la cellulose est un fournisseur d'énergie, elle est plus ou moins digeste, donc valorisable, en fonction de son degré de lignification, même si la paille est par définition très lignifiée, elle contient malgré tout de l'énergie. A mon avis, dans ce contexte, ce qui prime c'est l'appétence. Si l’appétence est bonne avec de la paille, alors tout va bien, sinon, c'est claire que c'est du foin qu'il faut.

Cyrano
Agrinaute d'argent

Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par bucheron le Sam 31 Déc - 14:02

Tu as tout à fait raison. J'ai un peu poussé le bouchon. Mettre des vaches sur une lande ou dans une prairie composée de fléole en graine et de fétuque ovine rapporte exactement la même chose qu'une prairie de dactyle-luzerne ou une prairie de moha-trèfle d'Alexandrie. Ca ne vaut pas le cout de se faire c.ier. Il n'y a aucun doute que faire passer le troupeau le jour sur un de ces types de prairie et la nuit sur un autre ne va pas entrainer de choc alimentaire sur la population microbienne d'un rumen.

bucheron
Agrinaute d'or

Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par ghislain le Sam 31 Déc - 14:05

bucheron a écrit:Tu as tout à fait raison. J'ai un peu poussé le bouchon. Mettre des vaches sur une lande ou dans une prairie composée de fléole en graine et de fétuque ovine rapporte exactement la même chose qu'une prairie de dactyle-luzerne ou une prairie de moha-trèfle d'Alexandrie. Ca ne vaut pas le cout de se faire c.ier. Il n'y a aucun doute que faire passer le troupeau le jour sur un de ces types de prairie et la nuit sur un autre ne va pas entrainer de choc alimentaire sur la population microbienne d'un rumen.
valorisation des prairies 1893818206

ghislain
Agrinaute d'or

Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

valorisation des prairies Empty Re: valorisation des prairies

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum