Les Agrin@utes: le Forum de l'Agriculture Francophone.
Bonjour
Si vous vous connectez pour la première fois à ce forum, merci de bien vouloir passer par la rubrique dédiée aux nouveaux arrivants pour lire les conditions et vous présenter avant de poster.
Petites annonces

Rentabilité agriculture biologique

Page 19 sur 20 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20  Suivant

Aller en bas

Rentabilité agriculture biologique

Message par Timortel le Mar 21 Juin - 15:22

Rappel du premier message :

Bonjour à tous,

Je suis fils d'agriculteur et mon père s'intéresse de plus en plus à l'agriculture biologique.

C'est pourquoi il aimerait savoir quel seraient les produits rentables dans ce secteur ?
Avez-vous des idées ? J'ai entendu parler que la pomme de terre et le mesclun étaient rentable, est ce vrai ?

Merci bien !


Timortel
Agrinaute en rodage

Age : 23

Revenir en haut Aller en bas


Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par Boustrophedon le Dim 18 Mar - 11:50

BE68 a écrit:Il y en tous les ans des bios qui font marche arrière. J'ai lu une fois 3 ou 4%.  Mais on en parle pas. C'est l'omerta.

Le chiffre est quand même cité dans le document posté par Forbo (3.2% en 2016).

Par contre ils ont encore réussi à pondre 15 pages de données chiffrées, de graphiques et de stats sans parler une seule fois de volume de production (que ce soit en rendement/ha ou en tonnage global).
avatar
Boustrophedon
Agrinaute de bronze

Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par Pierre31 le Dim 18 Mar - 12:01

all a écrit:
ari21 a écrit:je ne demande pas que les primes soient distribuées à la tonne produite, je dis simplement, (qu'à mon avis) le bio est trop subventionné.
et c'est pourquoi, actuellement ( depuis 2-3 ans en fait), c'est la ruée sur les conversions.
c'est tout, pas plus !

vous oubliez juste que les aides bio sont plafonnées , pour moi ça fait 7.5% de mon chiffre annuel .(aides bio et aides pac cumulées )

de toute façon je pense qu'il est difficile de comprendre les régions pauvre telle que les notre vu des vastes régions de plaine ou souvent il suffisait d'attendre que le voisin lâche la barre pour s'agrandir alors qu'ici ou la SAU ne représente qu'a peine 25% du territoire , pour se développer comme dit par BABA il faut chercher les marchés rémunérateurs bio ou autres d'ailleurs .

chacun cherche la méthode qui lui sera la plus intéressante , c'est ça la diversité de l'agriculture , pas que le modèle unique contrôlé par un syndic d'intérêt industriel auquel de trop nombreux agriculteur sont pieds et poings liés .
+1 avec toi.

Mon frère est dans une région très pauvre, les primes sont pour le moment une part du revenu important, mais le jour ou les 5 ans seront passé, je ne vois pas comment il va faire pour s'en sortir en BIO et lui non plus, ....  Il prend les primes mais il sait très bien que cela va pas durer, ...  Le problème c'est que sa situation précaire ( de nombreux BIO ) au détriment d'un système qui a pénalisé les autres ( conventionnel ) par la baisse de leurs primes cumulé a la baisse des prix tout cela pour satisfaire un marché de niche ( BIO ) dont les consommateurs pouvaient et peuvent ce permettre de ce payer cette qualité. C'est cela qui m'énerve !!!

J'ai des clients en BIO, les vrais ont pas de problème :  + de 20 ans en BIO, il y a longtemps que les aides sont passé, ...

Je constate et je ne critique pas car dans ces régions comme tu dis il vaut y avoir vécu pour comprendre. C'est une vocation de vivre dans ces régions, car sans assistance il est très difficile d'y vivre. Quelques uns ont leurs niches, mais d'autres ne veulent ou ont pas la fibre pour cela et donc sont plus ou moins voué a disparaitre sans ces aides, .... ou trouvé un revenu extérieur comme souvent Mme travaille a l'extérieur et Mr fait dans la continuité de ce qu'il y a sur la ferme.
avatar
Pierre31
Agrinaute hors compétition

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par Barbu le Dim 18 Mar - 13:12

je vois pas en quoi le devellopement du bio se ferait au detriment du conventionnel pour moi c'est mème le contraire . ma coop laitiere dvlp le bio et les aop cela diminue les volumes conventionnels exedentaire ( resultant d'une baisse de la conso) tout en captant de la valeur ajoutée sur le haut de gamme à terme cela fera que des gagnants , si on continue tous en conventionnel on est tous morts. Pour moi la baisse des primes c'est un autre probleme mais pas le bon topic pour ce debat

Barbu
Agrinaute d'or

Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par agritof le Dim 18 Mar - 13:20

Le problème n'est pas "le devellopement du bio se ferait au detriment du conventionnel".

Le souci est que la communication du bio jette en permanence l’opprobre sur le conventionnel français qui se retrouve ensuite avec un boulet face à la concurrence mondiale.
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par Laurent le Dim 18 Mar - 13:21


Laurent
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par Barbu le Dim 18 Mar - 13:40

agritof a écrit:Le problème n'est pas "le devellopement du bio se ferait au detriment du conventionnel".

Le souci est que la communication du bio jette en permanence l’opprobre sur le conventionnel français qui se retrouve ensuite avec un boulet face à la concurrence mondiale.
la com du bio est faite par les clients consommateurs qui arbitrent leurs achats les pouvoirs publics laissent faire , se sont-ils rendus comptent de certaines derives du conventionnel ???? ????? au niveau santé , environnement , cout economique ????? je suis certain d'une seule chose c'est la FIN du modele UNIQUE de devellopement

Barbu
Agrinaute d'or

Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par baba le Dim 18 Mar - 14:57

contrairement à beaucoup je pense que le bio à plus d'avenir en circuit long qu'en circuit court. Pour avoir fait de la vente directe et transfo plus de 20 ans sur la ferme le contact avec le consommateur nous a appris qu'en circuit court ce qui importe au client est la confiance dans son producteur. Alors qu'en industriel le bio rassure car une image de plus grand sérieux de la part des producteurs.
Et très honnêtement je pense qu'heureusement que les conso ne viennent pas lire les posts liés à la protection des cultures car ils prendraient peur. Ce qui me fait dire que la meilleure pub pour les bios ce sont les céréaliers qui la font, et j'en veux pour preuve l'épisode du glypho.
avatar
baba
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par jannotdu40 le Dim 18 Mar - 15:03

il y aura plus de place en circuit long que court tout le monde n'est pas à coté du consommateur, l'avantage du circuit court c'est qu'on est pas en concurrence avec du bio étranger qui peut n'être bio que par son nom.
avatar
jannotdu40
Agrinaute d'or

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par jannotdu40 le Dim 18 Mar - 15:12

agritof a écrit:Le problème n'est pas "le devellopement du bio se ferait au detriment du conventionnel".

Le souci est que la communication du bio jette en permanence l’opprobre sur le conventionnel français qui se retrouve ensuite avec un boulet face à la concurrence mondiale.

Oui peut être mais c'est rarement les producteurs bio qui en sont l'origine (anciennement ça l'était mais comme la plupart des bio de maintenant sont des anciens conventionnels ils sont plus nuancé dans leurs propos ). C'est plus des associations écologique qui attaque que la production Bio agriculteurs ou industriel (vu que les industriels travail très souvent les deux : du conventionnel et du bio.
avatar
jannotdu40
Agrinaute d'or

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par jannotdu40 le Dim 18 Mar - 15:14

Barbu a écrit: je vois pas en quoi le devellopement du bio se ferait au detriment du conventionnel pour moi c'est mème le contraire . ma coop laitiere dvlp le bio et les aop cela diminue les volumes conventionnels exedentaire ( resultant d'une baisse de la conso) tout en captant de la valeur ajoutée sur le haut de gamme à terme cela fera que des gagnants , si on continue tous en conventionnel on est tous morts. Pour moi la baisse des primes c'est un autre probleme mais pas le bon topic pour ce debat
+1000
avatar
jannotdu40
Agrinaute d'or

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par ojbz14 le Dim 18 Mar - 15:17

moi je propose qu'on coupe les aides à tout le monde violon

ojbz14
Agrinaute d'or

Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par jannotdu40 le Dim 18 Mar - 15:20

oui mais avant faut supprimer toutes les taxes dub
avatar
jannotdu40
Agrinaute d'or

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par BE68 le Dim 18 Mar - 15:26

Pas de problème.
Le dernier scandale sanitaire ( avant le lait pour enfant ) c'est bien les oeufs au Fipronil . Dont ceux vendus en France étaient des oeufs néerlandais bios. C'est bien ça non? Même le ministre n' a pas osé le souligner. Il a juste donné le numéro de lot. Je l'ai vu en direct sur BFM. A midi, seul TF1 l'a souligné. Puis plus rien.
Bien évidemment, on a jeté l'oprobe sur les élevages conventionnels pour noyer le poisson.

Avec du bio bon marché, la Lucette aura bientôt du boulot pour enquêter sur les lieux de production bio et sur les conditions de travail des travailleurs manuels .
Voir en France, pour désherber du bio , faire travailler une société espagnole qui embauche des équatoriens, moi ça me choque.
Tout ça pour que des moutons de consommateurs manipulés puissent se payer le dernier Ail fone et quand même manger du bio.

avatar
BE68
Agrinaute d'or

Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par jannotdu40 le Dim 18 Mar - 15:28

BE68 a écrit:Pas de problème.
Le dernier scandale sanitaire ( avant le lait pour enfant ) c'est bien les oeufs au Fipronil . Dont ceux vendus en France étaient des oeufs néerlandais bios. C'est bien ça non? Même le ministre n' a pas osé le souligner. Il a juste donné le numéro de lot. Je l'ai vu en direct sur BFM. A midi, seul TF1 l'a souligné. Puis plus rien.
Bien évidemment, on a jeté l'oprobe sur les élevages conventionnels pour noyer le poisson.

Avec du bio bon marché, la Lucette aura bientôt du boulot pour enquêter sur les lieux de production bio et sur les conditions de travail des travailleurs manuels .
Voir en France, pour désherber du bio , faire travailler une société espagnole qui embauche des équatoriens, moi ça me choque.
Tout ça pour que des moutons de consommateurs manipulés puissent se payer le dernier Ail fone  et quand même manger du bio.

+1000
avatar
jannotdu40
Agrinaute d'or

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par benhur le Dim 18 Mar - 15:34

scead'estamoulie a écrit:
agritof a écrit:Le problème n'est pas "le devellopement du bio se ferait au detriment du conventionnel".

Le souci est que la communication du bio jette en permanence l’opprobre sur le conventionnel français qui se retrouve ensuite avec un boulet face à la concurrence mondiale.

Oui peut être mais c'est rarement les producteurs bio qui en sont l'origine (anciennement ça l'était mais comme la plupart des bio de maintenant sont des anciens conventionnels ils sont plus nuancé dans leurs propos ). C'est plus des associations écologique qui attaque que la production Bio agriculteurs ou industriel (vu que les industriels travail très souvent les deux : du conventionnel et du bio.

+1000
j'ai combattu autrefois les propos d'un bio qui tapait en réunion publique sur les conventionnels pour exister.
En lisant quelques unes des pages de ce sujet et étant en conversion, je retrouve ce même mauvais réflexe (aigreur ou agressivité) chez certains conventionnels qui pensent que dénigrer le bio va arranger leur situation... certes ça soulage mais c'est tout buche
je n'ai aucune affinité avec les médias ou associations environnementalistes et leurs discours délirants et mensongers sur l'agriculture (surtout française), MAIS je pense juste que l'AB est une voie où je m'éclate agronomiquement et où mes produits sont demandés contrairement au conventionnel 8 années sur 10 (les 2 années était celles où la Russie ou autre ne produit pas) scratch
Alors peut-être que l'on va tomber dans les mêmes travers mais j'espère savoir m'adapter avant flower

benhur
Agrinaute de bronze

Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par jannotdu40 le Dim 18 Mar - 15:42

Pierre31 a écrit:
kermitt a écrit:
Spoiler:

forbo17 a écrit:
BE68 a écrit:On est bien dans un sujet de rentabilité.
En gros, pour comparer chaque système, c'est résultat / Travail fourni / Capital investi.
Sorti de là, le reste n'est que discussion.
Et surtout, sortir toutes les aides du résultat.
Car ce sont bien les aides qui sont le moins durable.

Sortir les aides du resultat financier en scop bio, ça fait mal, très mal...

Ensuite, en scop bio, l'approche la plus courante consiste à desintensifier le systeme, ce qui amène entre autre à "vivre sur l'élan", tant qu'il y à de l'élan (=capital historique de fertilité de fond en conventionnel, capital historique de gestion du salissement en conventionnel...).

Donc, prendre les résultats économiques d'un systeme récement en bio, c'est profiter du capital historique conventionnel, ssns les inconvénients présents...
Donc retirer ce capital historique, en plus des subventions, c'est la double peine... siffle siffle siffle
on peut voir ça comme ça , mais au moins les bios s'adaptent au marché ambiant  et c'est économiquement bien vu .
possible que plus tard ils se ré-adaptent à d'autres conditions économiques .

que font les conventionnels ? pour la plupart ils font le gros dos comme on a tjrs fait .
Je pense pas faire le dos ronds !!!  Adaptions et remise en cause tous les ans avec des matières actives en moins et nouvelle, diminution de l'érosion, stocker du carbone par le SD, diminuer l'irrigation, équipement de matériel de plus en plus précis et pointu pour moins polluer et être au plus juste. Réduction des intrants tout en maintenant un certain rendements qui est au final la principale donné afin suffire la population mondiale.
Sans être contre le BIO bien au contraire, c'est satisfaire les 5 % des consommateurs qui bien souvent branlent rien ou aboient fenêtré ouverte sans savoir de quoi il cause, .... 
Les bobodoctprofpolit au cul fermé de peur de ce faire traiter de vache 

moi je me tâtais pour passer en bio, mais je pense que je vais plutôt passer en SD, ça m'inspire plus.
avatar
jannotdu40
Agrinaute d'or

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par jannotdu40 le Dim 18 Mar - 15:56

Pierre31 a écrit:
bic86 a écrit:Dans quelques années on vera des bio revenir au conventionnel ouioui
Normal et ce n'est pas grave.

Je pense que cela restera un marché de niche ( je peux me tromper ) et que ceux qui seront en circuit court continueront. Les autres qui bennent a la fosse de la coop auront beaucoup plus de mal comme en conventionnel aujourd'hui il y aura la concurrence mondiale, ...

Moi je pense que le conventionnel va se rapprocher du bio a moins d'un retournement de nos politiques. Une fois que tu n’auras plus à te servir des produits chimiques. Mais le SD y trouvera une place à se faire.
avatar
jannotdu40
Agrinaute d'or

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par jannotdu40 le Dim 18 Mar - 16:02

Pierre31 a écrit:
kermitt a écrit:
Spoiler:

forbo17 a écrit:
BE68 a écrit:On est bien dans un sujet de rentabilité.
En gros, pour comparer chaque système, c'est résultat / Travail fourni / Capital investi.
Sorti de là, le reste n'est que discussion.
Et surtout, sortir toutes les aides du résultat.
Car ce sont bien les aides qui sont le moins durable.

Sortir les aides du resultat financier en scop bio, ça fait mal, très mal...

Ensuite, en scop bio, l'approche la plus courante consiste à desintensifier le systeme, ce qui amène entre autre à "vivre sur l'élan", tant qu'il y à de l'élan (=capital historique de fertilité de fond en conventionnel, capital historique de gestion du salissement en conventionnel...).

Donc, prendre les résultats économiques d'un systeme récement en bio, c'est profiter du capital historique conventionnel, ssns les inconvénients présents...
Donc retirer ce capital historique, en plus des subventions, c'est la double peine... siffle siffle siffle
on peut voir ça comme ça , mais au moins les bios s'adaptent au marché ambiant  et c'est économiquement bien vu .
possible que plus tard ils se ré-adaptent à d'autres conditions économiques .

que font les conventionnels ? pour la plupart ils font le gros dos comme on a tjrs fait .
Je pense pas faire le dos ronds !!!  Adaptions et remise en cause tous les ans avec des matières actives en moins et nouvelle, diminution de l'érosion, stocker du carbone par le SD, diminuer l'irrigation, équipement de matériel de plus en plus précis et pointu pour moins polluer et être au plus juste. Réduction des intrants tout en maintenant un certain rendements qui est au final la principale donné afin suffire la population mondiale.
Sans être contre le BIO bien au contraire, c'est satisfaire les 5 % des consommateurs qui bien souvent branlent rien ou aboient fenêtré ouverte sans savoir de quoi il cause, .... 
Les bobodoctprofpolit au cul fermé de peur de ce faire traiter de vache 

Maintenant Pierre es que faire du SD c'est faire du conventionnel ?
avatar
jannotdu40
Agrinaute d'or

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par benhur le Dim 18 Mar - 16:13

bon, pour répondre à la question du topic, voici ma grande expérience avec 1 an de recul
1ère année (C2) avec de nombreux facteurs favorables: reliquats azotés importants, printemps sec limitant en terre séchante mais impec pour le désherrbage et les maladies (ça va pa être la même cette année)
bref, résultats: rendements -30% / voisins conventionnels en blé (50q), quasi = en OP et féveroles. Prix payé 250 en blé, 220 en OP, 350 en fèveroles
certes ce n'est qu'une année mais cette année, je ne regrette pas mon choix: ECONOMIQUEMENT JE FAIS MIEUX QUE SI J'ETAIS RESTE CONVENTIONNEL vilup
sans parler de l'aide à la conversion qui de toute façon n'a été payée qu'à moitié
Pour l'instant le marché reste demandeur et paye, je ne sais pas si ça va durer mais moralement c'est beaucoup plus facile que de travailler pour des produits dont personne ne veut dub

benhur
Agrinaute de bronze

Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par benhur le Dim 18 Mar - 16:15

scead'estamoulie a écrit:
Pierre31 a écrit:
kermitt a écrit:
Spoiler:

forbo17 a écrit:
BE68 a écrit:On est bien dans un sujet de rentabilité.
En gros, pour comparer chaque système, c'est résultat / Travail fourni / Capital investi.
Sorti de là, le reste n'est que discussion.
Et surtout, sortir toutes les aides du résultat.
Car ce sont bien les aides qui sont le moins durable.

Sortir les aides du resultat financier en scop bio, ça fait mal, très mal...

Ensuite, en scop bio, l'approche la plus courante consiste à desintensifier le systeme, ce qui amène entre autre à "vivre sur l'élan", tant qu'il y à de l'élan (=capital historique de fertilité de fond en conventionnel, capital historique de gestion du salissement en conventionnel...).

Donc, prendre les résultats économiques d'un systeme récement en bio, c'est profiter du capital historique conventionnel, ssns les inconvénients présents...
Donc retirer ce capital historique, en plus des subventions, c'est la double peine... siffle siffle siffle
on peut voir ça comme ça , mais au moins les bios s'adaptent au marché ambiant  et c'est économiquement bien vu .
possible que plus tard ils se ré-adaptent à d'autres conditions économiques .

que font les conventionnels ? pour la plupart ils font le gros dos comme on a tjrs fait .
Je pense pas faire le dos ronds !!!  Adaptions et remise en cause tous les ans avec des matières actives en moins et nouvelle, diminution de l'érosion, stocker du carbone par le SD, diminuer l'irrigation, équipement de matériel de plus en plus précis et pointu pour moins polluer et être au plus juste. Réduction des intrants tout en maintenant un certain rendements qui est au final la principale donné afin suffire la population mondiale.
Sans être contre le BIO bien au contraire, c'est satisfaire les 5 % des consommateurs qui bien souvent branlent rien ou aboient fenêtré ouverte sans savoir de quoi il cause, .... 
Les bobodoctprofpolit au cul fermé de peur de ce faire traiter de vache 

Maintenant Pierre es que faire du SD c'est faire du conventionnel ?

dans la mesure où le marché n'est pas près de payer une différenciation et où il y a quand même utilisation de produits phytos de synthèse: oui c'est la même chose

benhur
Agrinaute de bronze

Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par Bastien le Dim 18 Mar - 16:16

benhur a écrit:bon, pour répondre à la question du topic, voici ma grande expérience avec 1 an de recul
1ère année (C2) avec de nombreux facteurs favorables: reliquats azotés importants, printemps sec limitant en terre séchante mais impec pour le désherrbage et les maladies (ça va pa être la même cette année)
bref, résultats: rendements -30% / voisins conventionnels en blé (50q), quasi = en OP et féveroles. Prix payé 250 en blé, 220 en OP, 350 en fèveroles
certes ce n'est qu'une année mais cette année, je ne regrette pas mon choix: ECONOMIQUEMENT JE FAIS MIEUX QUE SI J'ETAIS RESTE CONVENTIONNEL vilup
sans parler de l'aide à la conversion qui de toute façon n'a été payée qu'à moitié
Pour l'instant le marché reste demandeur et paye, je ne sais pas si ça va durer mais moralement c'est beaucoup plus facile que de travailler pour des produits dont personne ne veut dub

perso; en compta gestion, je ne fais jamais d'analyses sur une seule campagne; toujours 5 minimum.

on en recause en 2022........
avatar
Bastien
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par jannotdu40 le Dim 18 Mar - 16:20

le produit est acheté au même prix, mais le sera t il toujours ? les phyto tu peux t'en servir mais a priori tu en utilise moins ( voir pas), des engrais une fois ton sol lancé tu en utilise moins ( voir pas ).mais la difference est bien la relation et les critiques de certains "conventionnels" par rapport au SD. Qui ressemble aux relations avec le conventionnel et le Bio.
avatar
jannotdu40
Agrinaute d'or

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par benhur le Dim 18 Mar - 16:24

scead'estamoulie a écrit:le produit est acheté au même prix, mais le sera t il toujours ? les phyto tu peux t'en servir mais a priori tu en utilise moins ( voir pas), des engrais une fois ton sol lancé tu en utilise moins ( voir pas ).mais la difference est bien la relation et les critiques de certains "conventionnels" par rapport au SD. Qui ressemble aux relations avec le conventionnel et le Bio.
Vrai!

benhur
Agrinaute de bronze

Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par benhur le Dim 18 Mar - 16:29

Bastien a écrit:
benhur a écrit:bon, pour répondre à la question du topic, voici ma grande expérience avec 1 an de recul
1ère année (C2) avec de nombreux facteurs favorables: reliquats azotés importants, printemps sec limitant en terre séchante mais impec pour le désherrbage et les maladies (ça va pa être la même cette année)
bref, résultats: rendements -30% / voisins conventionnels en blé (50q), quasi = en OP et féveroles. Prix payé 250 en blé, 220 en OP, 350 en fèveroles
certes ce n'est qu'une année mais cette année, je ne regrette pas mon choix: ECONOMIQUEMENT JE FAIS MIEUX QUE SI J'ETAIS RESTE CONVENTIONNEL vilup
sans parler de l'aide à la conversion qui de toute façon n'a été payée qu'à moitié
Pour l'instant le marché reste demandeur et paye, je ne sais pas si ça va durer mais moralement c'est beaucoup plus facile que de travailler pour des produits dont personne ne veut dub

perso; en compta gestion, je ne fais jamais d'analyses sur une seule campagne; toujours 5 minimum.

on en recause en 2022........
c'est bien pour ça que je précise lourdement que c'est 1 année ( et la première)!
je n'ai pas la prétention de faire une analyse de gestion mais de mettre quelques chiffres factuels et ma situation factuelle
quant à 2022, chacun pense ce qu'il veut, et ne souhaitant pas le malheur d'autrui, j'espère que la situation de tous s'améliorera (même si j'ai des doutes pour ceux qui n'évolueront pas malheureusemlent...)

benhur
Agrinaute de bronze

Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par Bastien le Dim 18 Mar - 16:39

est-ce que la bonne évolution sera d'aller dans le même sens que la majorité ?? (bio, aop, circuit court, vente directe, sd .........)

et bien moi j'en sais rien...

avatar
Bastien
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par jannotdu40 le Dim 18 Mar - 16:40

Bastien a écrit:est-ce que la bonne évolution sera d'aller dans le même sens que la majorité ?? (bio, aop, circuit court, vente directe, sd .........)

 et bien moi j'en sais rien...


et je vais pas te donner la réponse non plus ...
avatar
jannotdu40
Agrinaute d'or

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par benhur le Dim 18 Mar - 16:48

Bastien a écrit:est-ce que la bonne évolution sera d'aller dans le même sens que la majorité ?? (bio, aop, circuit court, vente directe, sd .........)

 et bien moi j'en sais rien...


enfin la majorité... pour l'instant c'est et ça restera sûrement minoritaire Wink
(même si le rève de nos dirigeant serait qu'on produise tous en bio mais au cours mondial Evil or Very Mad )

benhur
Agrinaute de bronze

Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par jannotdu40 le Dim 18 Mar - 16:49

benhur a écrit:
Bastien a écrit:est-ce que la bonne évolution sera d'aller dans le même sens que la majorité ?? (bio, aop, circuit court, vente directe, sd .........)

 et bien moi j'en sais rien...


enfin la majorité... pour l'instant c'est et ça restera sûrement minoritaire Wink
(même si le rève de nos dirigeant serait qu'on produise tous en bio mais au cours mondial Evil or Very Mad )

+1000
avatar
jannotdu40
Agrinaute d'or

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par Pierre31 le Dim 18 Mar - 16:56

BE68 a écrit:Pas de problème.
Le dernier scandale sanitaire ( avant le lait pour enfant ) c'est bien les oeufs au Fipronil . Dont ceux vendus en France étaient des oeufs néerlandais bios. C'est bien ça non? Même le ministre n' a pas osé le souligner. Il a juste donné le numéro de lot. Je l'ai vu en direct sur BFM. A midi, seul TF1 l'a souligné. Puis plus rien.
Bien évidemment, on a jeté l'oprobe sur les élevages conventionnels pour noyer le poisson.

Avec du bio bon marché, la Lucette aura bientôt du boulot pour enquêter sur les lieux de production bio et sur les conditions de travail des travailleurs manuels .
Voir en France, pour désherber du bio , faire travailler une société espagnole qui embauche des équatoriens, moi ça me choque.
Tout ça pour que des moutons de consommateurs manipulés puissent se payer le dernier Ail fone  et quand même manger du bio.

Et avant les œufs, c'est un viticulteur en BIO qui intoxique les enfants d'une école a coté de Bordeaux, ...  Il y aura d'autres problèmes avec cela, quand mon client est obligé de mettre des antibiotiques dans l'eau pour traiter ces poules pondeuses BIO, s'il y a une analyse ça ferra un scandale
avatar
Pierre31
Agrinaute hors compétition

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par forbo17 le Dim 18 Mar - 16:56

benhur a écrit:bon, pour répondre à la question du topic, voici ma grande expérience avec 1 an de recul
1ère année (C2) avec de nombreux facteurs favorables: reliquats azotés importants, printemps sec limitant en terre séchante mais impec pour le désherrbage et les maladies (ça va pa être la même cette année)
bref, résultats: rendements -30% / voisins conventionnels en blé (50q), quasi = en OP et féveroles. Prix payé 250 en blé, 220 en OP, 350 en fèveroles
certes ce n'est qu'une année mais cette année, je ne regrette pas mon choix: ECONOMIQUEMENT JE FAIS MIEUX QUE SI J'ETAIS RESTE CONVENTIONNEL vilup
sans parler de l'aide à la conversion qui de toute façon n'a été payée qu'à moitié
Pour l'instant le marché reste demandeur et paye, je ne sais pas si ça va durer mais moralement c'est beaucoup plus facile que de travailler pour des produits dont personne ne veut dub

De la bouche de mon proche voisin.300 ha de scop basculé en mai 2016, 1ere année de conversion,
tout au top = semis blé à 25 cm semis rtk + bineuse camera + ecimeuse + etrille + fiente

Blé assolé R17 = -50% de rdt = 35 qx, vendu 280€, 200 kg semence certifiée non traitée à 600€/T, 4T de fiente à 65€/T +8€/T éppandage + 2 herses etrille + 3 binages camera à 25 cm + 2 ecimages

Triticale 2nd paille = -30% de rdt = 35qx, vendu 270, itk identique

Escourgeon 2nd paille = -60 % de rdt = 25 qx,nvendu 270, itk identique

Tournesol = -0% de rdt = 25 qx, vendu en conventionnel, 4T de fiente, semis à 60 au rtk, 2 herses + 2 bianges camera

Mais en sec = -0 % de rdt = 70 qx payé 270€/T. 7T de fiente à 65€ +8 €épandage, semis à 60 cm, 80 000 gr, 170€/dose de 50 000 non traité, 2 hersages + 3binages rtk

En plus de ça, un max de couvert à base feverole+compagne (70-100€/ha de semence).

Prime PAC = 220€ de base + 250€ de surprime bio (plafonné à 100 ha, mais plusieurs structures de 100 ha pour déplafonner les primes bio)
Subvention investissement matos specifique = 40% dans la limite de 15 000€, touché pour plusieurs matos, avec 1 an de retard

Bilan comptable premiere annee de conversion = très bon résultat, chiffre d'affaires en forte hausse.

C'est ce modele bio intensif qui est promu ici. De nombreux agris emboitent le pas.

La surprime bio, financée par la région "nouvelle aquitaine" a déjà était diminuée à 180€ pour la campagne 2017-18.

avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par jannotdu40 le Dim 18 Mar - 16:57

forbo17 a écrit:
le ghis a écrit:Ari : si tu applique ce raisonnement à toutes les primes et qu'on les distribue à la tonne produite, tel que de je évoqué par be68, il ne nous reste aucune chance d'être agriculteur en zones défavorisée ou intermédiaire.
Il est heureux et il me semble assez logique que les primes fonctionnent maintenant plus comme un fond de péréquation que comme un système compensatoire comme cela était à l'origine.

HS ON :
Je suis d'accord sur l'idée que tu évoques, mais dans les faits, les zones fertiles ont, aujourd'hui encore, bien plus de prime à l'ha que les zones  moins fertiles, à production identique, mais rdt superieur. La faute aux références historiques.
HS OFF.

En ce qui concerne les surprimes pour le bio, on s'étonnera quand même que ce soit le marché annoncé comme le plus rémunérateur et le plus porteur d'avenir, qui touche le plus de prime, et qui ait besoin de ça pour émerger... dub
En plus, dans les faits, j'ai très franchement l'impression qu'une grande partie de ces primes ne fait que transiter par la poche des agris bios, avant de finir dans la poche de differents commerçants, ou des caisses de l'Etat (impots et charges sociales)... dub

Les BIO ont surtout besoin de subvention pendant la conversion, ou il produise moins avec des prix qui ne sont pas rémunérateur, après ils ont les prix qui augmentent voir les rendements puis qu'ils auront acquit la façon de travailler qui est différente.
avatar
jannotdu40
Agrinaute d'or

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par benhur le Dim 18 Mar - 17:00

Pierre31 a écrit:
BE68 a écrit:Pas de problème.
Le dernier scandale sanitaire ( avant le lait pour enfant ) c'est bien les oeufs au Fipronil . Dont ceux vendus en France étaient des oeufs néerlandais bios. C'est bien ça non? Même le ministre n' a pas osé le souligner. Il a juste donné le numéro de lot. Je l'ai vu en direct sur BFM. A midi, seul TF1 l'a souligné. Puis plus rien.
Bien évidemment, on a jeté l'oprobe sur les élevages conventionnels pour noyer le poisson.

Avec du bio bon marché, la Lucette aura bientôt du boulot pour enquêter sur les lieux de production bio et sur les conditions de travail des travailleurs manuels .
Voir en France, pour désherber du bio , faire travailler une société espagnole qui embauche des équatoriens, moi ça me choque.
Tout ça pour que des moutons de consommateurs manipulés puissent se payer le dernier Ail fone  et quand même manger du bio.

Et avant les œufs, c'est un viticulteur en BIO qui intoxique les enfants d'une école a coté de Bordeaux, ...  Il y aura d'autres problèmes avec cela, quand mon client est obligé de mettre des antibiotiques dans l'eau pour traiter ces poules pondeuses BIO, s'il y a une analyse ça ferra un scandale

ça y est, c'est fini? vous vous êtes bien défoulés? violon

benhur
Agrinaute de bronze

Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par Laurent le Dim 18 Mar - 17:01

Je suis toujours étonné de lire certains qui jugent le choix des autres ( qu'il soit stratégique ou idéologique) et le transposent à leur propre situation.

Qu'est-ce qui vous permet de juger par écran interposé de la pertinence d'un passage au bio sur des exploitations dont vous ne connaissez ni la surface,ni le potentiel ,ni les autres contraintes ?

Pourquoi,sur ces sujets,il est systématiquement dit que le bio est la dernière cartouche avant la liquidation ?

Vous croyez vraiment qu'un éleveur d'oursins fait ce choix sans avoir évalué tous les paramètres ?

Enfin, à titre plus personnel,évitez de dire que ceux qui font le choix de changer de métier '' se retrouvent au tapis''. J'ai fait ce choix pour diverses raisons. La rentabilité en fait évidemment partie mais je suis toujours debout.

f2

Laurent
Agrinaute hors compétition

Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par jannotdu40 le Dim 18 Mar - 17:03

Laurent a écrit:Je suis toujours étonné de lire certains qui jugent le choix des autres ( qu'il soit stratégique ou idéologique) et le transposent à leur propre situation.

Qu'est-ce qui vous permet de juger par écran interposé de la pertinence d'un passage au bio sur des exploitations dont vous ne connaissez ni la surface,ni le potentiel ,ni les autres contraintes ?

Pourquoi,sur ces sujets,il est systématiquement dit que le bio est la dernière cartouche avant la liquidation ?

Vous croyez vraiment qu'un éleveur d'oursins fait ce choix sans avoir évalué tous les paramètres ?

Enfin, à titre plus personnel,évitez de dire que ceux qui font le choix de changer de métier '' se retrouvent au tapis''. J'ai fait ce choix pour diverses raisons. La rentabilité en fait évidemment partie mais je suis toujours debout.

f2

+ 10 000
avatar
jannotdu40
Agrinaute d'or

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par agritof le Dim 18 Mar - 17:07

scead'estamoulie a écrit:
agritof a écrit:Le problème n'est pas "le devellopement du bio se ferait au detriment du conventionnel".

Le souci est que la communication du bio jette en permanence l’opprobre sur le conventionnel français qui se retrouve ensuite avec un boulet face à la concurrence mondiale.

Oui peut être mais c'est rarement les producteurs bio qui en sont l'origine (anciennement ça l'était mais comme la plupart des bio de maintenant sont des anciens conventionnels ils sont plus nuancé dans leurs propos ). C'est plus des associations écologique qui attaque que la production Bio agriculteurs ou industriel (vu que les industriels travail très souvent les deux : du conventionnel et du bio.


Des associations comme "générations futures" financée par biocoop...
La boucle est bouclée...

avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par jannotdu40 le Dim 18 Mar - 17:14

agritof a écrit:
scead'estamoulie a écrit:
agritof a écrit:Le problème n'est pas "le devellopement du bio se ferait au detriment du conventionnel".

Le souci est que la communication du bio jette en permanence l’opprobre sur le conventionnel français qui se retrouve ensuite avec un boulet face à la concurrence mondiale.

Oui peut être mais c'est rarement les producteurs bio qui en sont l'origine (anciennement ça l'était mais comme la plupart des bio de maintenant sont des anciens conventionnels ils sont plus nuancé dans leurs propos ). C'est plus des associations écologique qui attaque que la production Bio agriculteurs ou industriel (vu que les industriels travail très souvent les deux : du conventionnel et du bio.


Des associations comme "générations futures" financée par biocoop...
La boucle est bouclée...

Pour moi bio coop c'est des commerçants ni des agri ni des IA et eux ont tout intérêt à démolir le conventionnel.
avatar
jannotdu40
Agrinaute d'or

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par Anestel le Dim 18 Mar - 17:14

benhur a écrit:
Spoiler:
Pierre31
BE68 a écrit:Pas de problème.
Le dernier scandale sanitaire ( avant le lait pour enfant ) c'est bien les oeufs au Fipronil . Dont ceux vendus en France étaient des oeufs néerlandais bios. C'est bien ça non? Même le ministre n' a pas osé le souligner. Il a juste donné le numéro de lot. Je l'ai vu en direct sur BFM. A midi, seul TF1 l'a souligné. Puis plus rien.
Bien évidemment, on a jeté l'oprobe sur les élevages conventionnels pour noyer le poisson.

Avec du bio bon marché, la Lucette aura bientôt du boulot pour enquêter sur les lieux de production bio et sur les conditions de travail des travailleurs manuels .
Voir en France, pour désherber du bio , faire travailler une société espagnole qui embauche des équatoriens, moi ça me choque.
Tout ça pour que des moutons de consommateurs manipulés puissent se payer le dernier Ail fone  et quand même manger du bio.

Et avant les œufs, c'est un viticulteur en BIO qui intoxique les enfants d'une école a coté de Bordeaux, ...  Il y aura d'autres problèmes avec cela, quand mon client est obligé de mettre des antibiotiques dans l'eau pour traiter ces poules pondeuses BIO, s'il y a une analyse ça ferra un scandale

ça y est, c'est fini? vous vous êtes bien défoulés? violon
Eh nan.... débat stérile qui ne finira jamais...
avatar
Anestel
Agrinaute hors compétition


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par jannotdu40 le Dim 18 Mar - 17:17

ari21 a écrit:je ne demande pas que les primes soient distribuées à la tonne produite, je dis simplement, (qu'à mon avis) le bio est trop subventionné.
et c'est pourquoi, actuellement ( depuis 2-3 ans en fait), c'est la ruée sur les conversions.
c'est tout, pas plus !
Je pense pas c'est plus le prix de vente qui les attirent.
avatar
jannotdu40
Agrinaute d'or

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par Pierre31 le Dim 18 Mar - 17:22

scead'estamoulie a écrit:
ari21 a écrit:je ne demande pas que les primes soient distribuées à la tonne produite, je dis simplement, (qu'à mon avis) le bio est trop subventionné.
et c'est pourquoi, actuellement ( depuis 2-3 ans en fait), c'est la ruée sur les conversions.
c'est tout, pas plus !
Je pense pas c'est plus le prix de vente qui les attirent.
+1 avec  toi, il y a 2 - 3 ans et plus, les primes permettaient d'assurer la transition pour ce lancer dans ce nouveau mode de production. Pour cette campagne par chez moi certain passe en BIO quelques soit la surface primé ou pas. Les prix et surtout les bonnes marges que sortent les voisins en BIO, les fond passer en BIO, surtout les fermes moyennes ou il y a de l'irrigation.
avatar
Pierre31
Agrinaute hors compétition

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par jannotdu40 le Dim 18 Mar - 17:27

Pierre31 a écrit:
scead'estamoulie a écrit:
Pierre31 a écrit:
massey8210 a écrit:il y a un marché laisser donc ceux qui souhaite y repondre assumer leur choix et vous le votre de produire pour le marché mondial.

pour notre part on prefere prendre le risque de faire du lait bio plutot d'investir et doubler la production lait conventionnel........ persuader que la france n'a pas la vocation ni les moyens de rivaliser sur le marché mondial
J'espère juste que tu es passé en BIO pas trop tard, car dans quelles années tu serra aussi confronté au marché mondial du BIO qui viendra de l'est, des USA, ......

Le fond du problème est que nous sommes un des pays ou le niveau de vie est un des plus riche au monde, simple ( plus ou moins ) pour les autres pays en dessous de notre niveau de vis de nous inonder des mêmes produits a moindre couts.

Tu crois que le monde du textile en France a eu la chance du BIO pour quelques années ??
Que tout les produits qui viennent de chine a pas fait couler des petites et grandes entreprises française ??  Un jour ça serra ton entreprise, comme la mienne, .......

Tu a pris un virage à 360°, que la boucle durée le plus longtemps possible !!!

Je pense que tôt ou tard on produira sans produit chimique et que le bio sera de moins en moins payé (puis que tout le monde en ferra) la seul solution serra d'abord une baisse de charge et après une monté des prix (vu qu'il y aura plus de monde à nourrir et moins de pétrole donc une utilisation industriel de production agricole). Mais serrons nous encore là.
Ok avec toi, mais je pense que ça serra pour une autre vie, voir même dans plusieurs siècles. La chimie nous tient debout que ce soit pour l’alimentation ou les médicaments sans tout cela retour en arrière de 100 ans et plus
je pense que tu serras là pour voir le commencement du virage, même si il y a quelques années on nous disait qu'il n'y aurais plus de pétrole ça va arriver quand même, et avec le réchauffement climatique ça arriveras avant de ne plus avoir de pétrole. Au prochaine élection américaine ça risque de changer ( sans pour autant avoir une révolution), les chinois eux même prennent un virage.
avatar
jannotdu40
Agrinaute d'or

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par jannotdu40 le Dim 18 Mar - 17:32

Bastien a écrit:
massey8210 a écrit:le bios n'est SANS DOUTE PAS LA SOLUTION mais quand je vois l'hémorragie des producteurs de lait dans mon secteur j'en déduis que c'est UNE SOLUTION QU'IL FAUT TENTER.

PS: sur ma commune on est 15 fermes, 4 fermes et 200 vl parti au camion en 2 ans............... remplacer par des cereales conventionnel.......... qui concurrenceront vos marchés

c'est pas celle-ci de concurrence qui m'inquiète... c'est à l'est qu'il faut avoir un oeil

la production française n'augmente que tres tres peu d'année en année

il n'y a pas que le marasme en lait qui fait que les gens arretent le lait; la jeune génération qui arrive, ne veut plus traire..... et préfère la ferraille....

la faute à l'enseignement ? à nous parents ???

et il y a combien d'hectares qui finissent sous le béton et le goudron
avatar
jannotdu40
Agrinaute d'or

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par forbo17 le Dim 18 Mar - 17:35

Pour ce qui est des marchés de niche :
L'un des marchés de niche emblématique du BIO dans le coin, c'est la lentille pour alimentation humaine.
Jusque là, la lentille alimentaire, c'etait des surfaces modestes, a haute valeure ajoutée, bichonée si possible par le producteur.

Il y a 6 mois, le prestataire ambulant qui trie les semences bio a la ferme a annoncé qu'il avait commande un trieur optique pour faire de la prestation de triage à la ferme pour culture spéciale, notament la lentille.

Il y a 1 mois, mon voisin de 300 ha de SCOP bio m'a dit que la grosse coop vendéenne connue pour le bio, avec qui il travaille à 100%, lui a demandé de cultiver 30 ha de lentille malgré qu'il soit encore en conversion (pas de marché alimentation humaine bio lors des 2 récoltes de conversion).
Ces 30 ha de lentille sont de la multiplication de semence, pour N+1.
30 ha de semence de lentille, ca va faire 30 T de semence bio, rien que chez lui...
Pour un marché de niche, la niche va grandir rapidement.
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par Agrimarne le Dim 18 Mar - 17:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Agrimarne
Agrinaute hors compétition

Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par jannotdu40 le Dim 18 Mar - 17:40

Pierre31 a écrit:
alaindesalpes a écrit:
Pierre31 a écrit:
forbo17 a écrit:Pleinchamp.com, le 14 mars 2018

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
En France il y pas ces grosses fermes a plus de 1000 vaches, .... Espérons que le BIO très subventionné au détriment du conventionnel ne va pas subir les mêmes problème !!!  Car c'est pour les 5 % des plus riches consommateurs  denonce
C'est marrant, c'est la réflexion que je me faisais quand je vois les sujets sur les bagnoles sur les naunautes....  jesors
Je pense pas que Lamborghini, Ferrari ou autres marques de luxe demandent des subventions pour que ces voitures profitent aux riches ??

Air Bus est subventionné a combien ?  c'est pour qui ??

Le pire c'est que Ferrari appartiens à Fiat et que si la maison mère ne mettait pas la main a la poche Ferrari aurait de gros problème, donc quand un salarié achète une panda il subventionne Ferrari pour qu'un beaucoup plus riche que lui puisse acheter une Ferrari.
avatar
jannotdu40
Agrinaute d'or

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par Valtra des Mauges le Dim 18 Mar - 19:22

Hop hop hop Ferrari est indépendant aujourd'hui!

Sinon je pense que le bio tire le marché vers le haut. Et qu on arrive à un moment où les citoyens prennent conscience qu'il faut payer pour avoir la qualité.
Exemple les voitures. Après des décennies ou le prix de la voiture moyenne n a pas évolué, aujourd'hui ce prix augmente. Comme quoi le low cost n est pas forcément la solution pour certains citoyens. Ceux là sont près à payer pour la qualité.
Perso, on achète l épicerie au supermarché sinon c est marché de producteur... Et je suis pas plus riche que les autres mais je veux bien manger.
avatar
Valtra des Mauges
Agrinaute d'or

Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par Le Gaumais le Dim 18 Mar - 19:29

Sans trop savoir ce que tout cela va donner dans les années qui viennent, je pense aussi que le bio tire le marché vers le haut.
Mais il faut que l' image du bio reste propre ou à peu près; pas gagné ..
avatar
Le Gaumais
Agrinaute hors compétition

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par kermitt le Dim 18 Mar - 19:35

elle restera propre car plébiscitée par les médias .

cqfd
avatar
kermitt
Agrinaute hors compétition

Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par Le Gaumais le Dim 18 Mar - 19:46

kermitt a écrit:elle restera propre car plébiscitée par les médias .

cqfd
T' en est sûr avec ce qu' il se passe pour l' instant à Bastogne chez Verbist ???
Ca ne tient qu' à un fil.
avatar
Le Gaumais
Agrinaute hors compétition

Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par kermitt le Dim 18 Mar - 19:47

ça va passer comme une fleur .
avatar
kermitt
Agrinaute hors compétition

Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par amDBs9 le Dim 18 Mar - 19:52

Le chataigner conventionnel ce serait comment ????????????????? dub

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 61

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rentabilité agriculture biologique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 19 sur 20 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum