Les Agrin@utes: le Forum de l'Agriculture Francophone.
Bonjour
Si vous vous connectez pour la première fois à ce forum, merci de bien vouloir passer par la rubrique dédiée aux nouveaux arrivants pour lire les conditions et vous présenter avant de poster.
Météo Gascogne
Petites annonces

50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par forbo17 le Dim 31 Jan - 15:40

Rappel du premier message :

J'ouvre ce sujet suite aux discussions que j'ai pu avoir au repas chez Alex6. J'ai eu l'impression qu'on avait pas tous la même lecture du soutien public pour les paysans français depuis 50 ans... dub

Alors je cherche quelques documents...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas


Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par kiki le nain le Lun 22 Fév - 16:55

je ne suis pas virer , on a jusque oct 2016 pour répondre aux nouvelles normes
mais c'est moi qui vais surement arrêter fin d'année.
par contre elle a viré mon voisin il y a  2 ou 3 ans pour je ne sais quelles raisons mais il n'avais pas de mise aux normes, le chauffeur laitier devait faire une marche arrière sur 200m et surement parce que c’était un petit (moins de 500l tous les 3 jours)
avatar
kiki le nain
Agrinaute d'argent

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par marindodouce 29 le Lun 22 Fév - 21:49


agritof a écrit:
baisser les charges pour etre competitifs sur le marché mondial conduit a la meme choses...

Je ne suis pas sûr de comprendre. Peux-tu développer?
-

je reprends ce que dit bertrand...

Bertrand62 a écrit:
Après, si on est d'accord pour accepter ce qui se passe dans la défaillance économique française actuelle, préparons nous, pour certains, à disparaître...

Ceux qui auront les reins assez solides pour passer la crise reprendront les exploitations mourantes, et l'économie continuera quand même... (...) la réussite grace à la taille des exploitations avant la crise...


le marché mondial amene aussi a la disparition d'une partie des fermes. bien souvent les plus petites d'ailleurs...
il ne faut pas se leurrer.
bertrand nous dit que si on ne fait rien, certains disparaitront... les plus petits...
1 = 1


avatar
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par Bertrand62 le Lun 22 Fév - 23:47

forbo17 a écrit:Peut on m'expliquer le lien entre le nombre de cellules et la dernière mise aux normes du silo d'ensilage et de la fosse à lisier qui doit avoir 1 capacité de 8 mois?
Combien coûte la mise aux normes du silo et de la fosse?
Combien coûte l'amende pour silo pas aux normes?
Combien de fois en 10 ans on peut payer l'amende "silo pas aux normes" ?

Pour que ça te soit plus simple à comprendre, ne pas être aux normes, c'est comparable à rouler avec un camion transportant des matières dangereuses sans contrôle technique le 14 juillet sur les champs élysée.
Réfléchi bien à tout ce qui peut arriver, et écrit le ici pour voir si tu n'oubli rien.

Essait d'acheter un tracteur neuf en france qui ne respecte pas les normes anti pollutions.

Bertrand62
Agrinaute hors compétition

Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par forbo17 le Mar 23 Fév - 1:29

Pour continuer d'essayer de comprendre :
- dans l'exemple du tracteur, si je ne souhaite pas payer les dernières normes, j'achète un tracteur d'occasion, ce n'est pas du tout interdit. A titre personnel, je le pratique beaucoup.
- d'après ce que vous dites, vu la pression et la fréquence des contrôles sur les normes, j'en déduit que tous les élevages en activité aujourd'hui sont aux normes actuelles, ou quasi! Les "hors norme", c'est à dire aux normes de 2008, seraient en train d'arrêter dub
-:n'y aurait il pas un amalgame entre les exigences imposées par l'administration publique pour obtenir des subventions publiques pour la construction (de ces mises aux normes), et le socle minimum réglementaire?
- n'y aurait il pas un amalgame entre les démarches qualitatives volontaires, choisis par l'agri, dans la filière, genre "la route du lait" ou "agriculture raisonnée" et le socle minimum réglementaire?
- ce ne sont donc pas les contrôles PAC qui contrôlent vos mises aux normes?
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par kiki le nain le Mar 23 Fév - 11:10

forbo17 a écrit:Pour continuer d'essayer de comprendre :
- dans l'exemple du tracteur, si je ne souhaite pas payer les dernières normes, j'achète un tracteur d'occasion,  ce n'est pas du tout interdit. A titre personnel,  je le pratique beaucoup.
- d'après ce que vous dites, vu la pression et la fréquence des contrôles sur les normes,  j'en déduit que tous les élevages en activité aujourd'hui sont aux normes actuelles,  ou quasi! Les "hors norme", c'est à dire aux normes de 2008, seraient en train d'arrêter dub
-:n'y aurait il pas un amalgame entre les exigences imposées par l'administration publique pour obtenir des subventions publiques pour la construction (de ces mises aux normes), et le socle minimum réglementaire?
- n'y aurait il pas un amalgame entre les démarches qualitatives volontaires, choisis par l'agri, dans la filière, genre "la route du lait" ou "agriculture raisonnée" et le socle minimum réglementaire?
- ce ne sont donc pas les contrôles PAC qui contrôlent vos mises aux normes?
dans les années 93 , il y a eu PMPOA1 , c'est à dire mise aux normes version 1 : environ 6 mois (je ne suis pas sur de la durée) de stockage pour les lisiers avec une subvention de * %, ils ont commencé par faire les exploitations avec un gros nombre UGB,

début des années 2000, ils se sont rendu compte qu'ils n'allaient pas avoir assez d'argent pour subventionner tout le monde, ils ont donc crée PMPOA2 : 4 mois de stockage pour les lisiers avec une subvention moins importante, ce sont les plus petits élevages qui en ont bénéficié

mais en 2014, l'europe a déclaré que le PMPOA2 n'était pas suffisant d'où la nouvelle version (4,5 mois de stockage pour les lisiers  969228 )
ceux qui ont fait PMPOA1 sont toujours aux normes (si il n'y a pas eu d'augmentations de cheptel)

A ma connaissance,il n'y a aucune subventions pour la nouvelle mouture
ps: corrigez moi si je me trompe, c'est ma vision d’éleveur de base
avatar
kiki le nain
Agrinaute d'argent

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par Bertrand62 le Mar 23 Fév - 11:37

Bertrand62 a écrit:
forbo17 a écrit:Peut on m'expliquer le lien entre le nombre de cellules et la dernière mise aux normes du silo d'ensilage et de la fosse à lisier qui doit avoir 1 capacité de 8 mois?
Combien coûte la mise aux normes du silo et de la fosse?
Combien coûte l'amende pour silo pas aux normes?
Combien de fois en 10 ans on peut payer l'amende "silo pas aux normes" ?

Pour que ça te soit plus simple à comprendre,  ne pas être aux normes,  c'est comparable à rouler avec un camion transportant des matières dangereuses sans contrôle technique le 14 juillet sur les champs élysée.
Réfléchi bien à tout ce qui peut arriver, et écrit le ici pour voir si tu n'oubli rien.

Essait d'acheter un tracteur neuf en france qui ne respecte pas les normes anti pollutions.

Up...

Bertrand62
Agrinaute hors compétition

Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par Invité le Mar 23 Fév - 11:42

- ce ne sont donc pas les contrôles PAC qui contrôlent vos mises aux normes?
je ne comprends pas bien le sens de la question. Les mises aux normes sont bien entendues prises en compte dans le contrôle pac; pour s'en convaincre il suffit de reprendre les textes de l'éco-conditionnalité et reprendre tout ce qui concerne les élevages: du contrôle machine à traire annuel, à l'ambiance des bâtiments, aux jours d'épandage, de leur réalisation en zone de pente, et j'en passe.
D'un système de complément de prix, ou d'une compensation de prix, nous sommes passés à un contrôle permanent de l'activité.
Le monde de la fonction publique que ce soit à Paris ou à Bruxelles n'a d'autre moyen de justifier son salaire que de se créer de l'activité. Il suffit qu'un illuminé trouve une idée un peu dérangeante pour qu'immédiatement une floppée de gratte papiers se mette en quête d'un texte réglementaire, et fasse tout son possible pour le faire appliquer. C'est vrai dans l'agriculture comme dans l'industrie, le bâtiment, même par rapport à elle même.
En matière d'ineptie, j'avoue que la colère voire l'exaltation peuvent m'amener à écrire des proses sujettes à l'erreur; il me paraît légitime qu'elles soient relevées et corrigées. Mais cela reste un peu gratuit de dénoncer sans mettre en face la correction.
Pas de polémique, pas d'amertume, mais le monde paysan, peu solidaire toujours avide de ce que possède le voisin, est en train de perdre et son âme et son identité. C'est bien regrettable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par Bastien le Mar 23 Fév - 13:00

kiki le nain a écrit:
forbo17 a écrit:Pour continuer d'essayer de comprendre :
- dans l'exemple du tracteur, si je ne souhaite pas payer les dernières normes, j'achète un tracteur d'occasion,  ce n'est pas du tout interdit. A titre personnel,  je le pratique beaucoup.
- d'après ce que vous dites, vu la pression et la fréquence des contrôles sur les normes,  j'en déduit que tous les élevages en activité aujourd'hui sont aux normes actuelles,  ou quasi! Les "hors norme", c'est à dire aux normes de 2008, seraient en train d'arrêter dub
-:n'y aurait il pas un amalgame entre les exigences imposées par l'administration publique pour obtenir des subventions publiques pour la construction (de ces mises aux normes), et le socle minimum réglementaire?
- n'y aurait il pas un amalgame entre les démarches qualitatives volontaires, choisis par l'agri, dans la filière, genre "la route du lait" ou "agriculture raisonnée" et le socle minimum réglementaire?
- ce ne sont donc pas les contrôles PAC qui contrôlent vos mises aux normes?
dans les années 93 , il y a eu PMPOA1 , c'est à dire mise aux normes version 1 : environ 6 mois (je ne suis pas sur de la durée) de stockage pour les lisiers avec une subvention de * %, ils ont commencé par faire les exploitations avec un gros nombre UGB,

début des années 2000, ils se sont rendu compte qu'ils n'allaient pas avoir assez d'argent pour subventionner tout le monde, ils ont donc crée PMPOA2 : 4 mois de stockage pour les lisiers avec une subvention moins importante, ce sont les plus petits élevages qui en ont bénéficié

mais en 2014, l'europe a déclaré que le PMPOA2 n'était pas suffisant d'où la nouvelle version (4,5 mois de stockage pour les lisiers  969228 )
ceux qui ont fait PMPOA1 sont toujours aux normes (si il n'y a pas eu d'augmentations de cheptel)

A ma connaissance,il n'y a aucune subventions pour la nouvelle mouture
ps: corrigez moi si je me trompe, c'est ma vision d’éleveur de base

les abérations:

on a donné le même taux de subventions entre stab tous lisiers et stab sur fumier;
beaucoup d'agri dans le Jura sont parti en tout lisier; une grosse erreur pour moi: du lisier sur les 1ers et 2eme plateaux du Jura sur 10cm de terre avec de la roche en dessous; bonjour le boulot quand les tonnes à lisiers sont de sortie.
alors qu'il aurait fallu aider + les systèmes fumier vs lisier afin d'être agronomiquement mieux et surtout environnementalement
Mais ,ça! trop compliqué à comprendre pour un politiquard.......
avatar
Bastien
Agrinaute hors compétition

Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par forbo17 le Mar 23 Fév - 13:31

flor a écrit:- ce ne sont donc pas les contrôles PAC qui contrôlent vos mises aux normes?
je ne comprends pas bien le sens de la question. Les mises aux normes sont bien entendues prises en compte dans le contrôle pac; pour s'en convaincre il suffit de reprendre les textes de l'éco-conditionnalité et reprendre tout ce qui concerne les élevages: du contrôle machine à traire annuel, à l'ambiance des bâtiments, aux jours d'épandage, de leur réalisation en zone de pente, et j'en passe.
D'un système de complément de prix, ou d'une compensation de prix, nous sommes passés à un contrôle permanent de l'activité.
Le monde de la fonction publique que ce soit à Paris ou à Bruxelles n'a d'autre moyen de justifier son salaire que de se créer de l'activité. Il suffit qu'un illuminé trouve une idée un peu dérangeante pour qu'immédiatement une floppée de gratte papiers se mette en quête d'un texte réglementaire, et fasse tout son possible pour le faire appliquer. C'est vrai dans l'agriculture comme dans l'industrie, le bâtiment, même par rapport à elle même.
En matière d'ineptie, j'avoue que la colère voire l'exaltation peuvent m'amener à écrire des proses  sujettes à l'erreur; il me paraît légitime qu'elles soient relevées et corrigées. Mais cela reste un peu gratuit de dénoncer sans mettre en face la correction.
Pas de polémique, pas d'amertume, mais le monde paysan, peu solidaire toujours avide de ce que possède le voisin, est en train de perdre et son âme et son identité. C'est bien regrettable.

Puisque que c'est les contrôles PAC qui contrôlent vos mises aux normes, je repose ma question essentielle :
- quelle est la fréquence des contrôles ? C'est comme en céréales, 1 fois tous les 5 à 10 ans, et pas sur tout?
- quelle est le montant des pénalités en cas de "normes non respectées"? C'est comme en céréales, 10% grand max des primes PAC, une fois?

Au passage, sur vos pulvés, vous avez été contrôles combien de fois au sujet de la validité du contrôle technique, sachant que ça fait au moins 7 ans que c'est exigé...?
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par marindodouce 29 le Mar 23 Fév - 13:59

les normes et la pac je ne sais pas trop mais oui il peut y vaoir lien


par contre ce qui est important c'est la fermeture administrative...

un exemple bete.

ton voisin se plaint de desagrement, si tu n'est pas au normes, la fermeture peut etre prononcé... bien sur c'est long... mais ça fait partit des risques.
et en animaux, les voisins sont tres souvent incomodés...

quand au respect cellule dont tu parlais plus haut.
un semi de blé pas au norme peut revenir chez toi, tu le vide dans le hangard et tu reflechi comment faire... trouver un eleveur ou autre...
tu fais comment avec du lait??
avatar
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par zarouf le Mar 23 Fév - 14:03

TAFTA : Le texte du traité de libre-échange transatlantique

D'après Philippe Chalmin, on va se étriller par les américains :

L'agriculture en général ne pèse pas. Elle ne représente plus rien du point de vue politique. D'un point de vue économique, elle est importante pour la France, mais secondaire pour les autres pays et la France n'est pas le seul pays de l'Union européenne.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
zarouf
Agrinaute d'or

Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par Invité le Mar 23 Fév - 16:42

Pour répondre au nombre de contrôles, perso je ne peux pas dire si c'est beaucoup ou pas, j'en ai eu quatre en tout, sur une période de vingt ans (1992/2012) ça c'est toujours bien passé, les intervenants ont toujours été agréables et on a pu discuter d'autre chose que du pourquoi ils étaient là; je ne sais pas si vous trouvez que ça fait beaucoup ou pas; mais entre les normes, les dossiers, la paperasse à tenir à jour, je trouve qu'on passe de plus en plus de temps à répondre aux attentes pas toujours justifiables plutôt qu'à faire le vide dans sa tête (repos).
Et puis c'est pas le nombre qui fait que c'est embêtant, c'est la longueur des contraintes, on en rajoute encore et encore, (et tu es en zone vulnérable, tu n'y es plus puis tu y reviens) etc...
C'est comme la fiscalité, ce n'est pas parce que les contrôles ne sont pas annuels que tu ne te tiens pas à carreau. Ils ont d'autres façons de savoir ce qui se passe chez toi sans venir voir sur place.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par marindodouce 29 le Mar 23 Fév - 22:02

j'ai eu 3 controle en pas encore 3 ans... siffle

je n'apprecie toujours pas la façon dont c'est annoncé et chaque controleur a pu le rapporter a sa hierarchie, mais je ne les refuse pas.
j'ai par contre dit personnelement que le 1er que j'avais eu apres 6 mois d'instalation etaient indefendable vu son sujet...
avatar
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par kermitt le Mar 23 Fév - 22:29

flor a écrit:- ce ne sont donc pas les contrôles PAC qui contrôlent vos mises aux normes?
je ne comprends pas bien le sens de la question. Les mises aux normes sont bien entendues prises en compte dans le contrôle pac; pour s'en convaincre il suffit de reprendre les textes de l'éco-conditionnalité et reprendre tout ce qui concerne les élevages: du contrôle machine à traire annuel, à l'ambiance des bâtiments, aux jours d'épandage, de leur réalisation en zone de pente, et j'en passe.
D'un système de complément de prix, ou d'une compensation de prix, nous sommes passés à un contrôle permanent de l'activité.
Le monde de la fonction publique que ce soit à Paris ou à Bruxelles n'a d'autre moyen de justifier son salaire que de se créer de l'activité. Il suffit qu'un illuminé trouve une idée un peu dérangeante pour qu'immédiatement une floppée de gratte papiers se mette en quête d'un texte réglementaire, et fasse tout son possible pour le faire appliquer. C'est vrai dans l'agriculture comme dans l'industrie, le bâtiment, même par rapport à elle même.
En matière d'ineptie, j'avoue que la colère voire l'exaltation peuvent m'amener à écrire des proses  sujettes à l'erreur; il me paraît légitime qu'elles soient relevées et corrigées. Mais cela reste un peu gratuit de dénoncer sans mettre en face la correction.
Pas de polémique, pas d'amertume, mais le monde paysan, peu solidaire toujours avide de ce que possède le voisin, est en train de perdre et son âme et son identité. C'est bien regrettable.

entierement d'accord avec ça .

et comme si Bruxelles ne suffisait pas , chez nous en Belgique notre gouvernement régional vient d'en sortir une bonne .

une taxe de roulage sur tous les véhicules d'une MMA supérieure à 3500kg pour alimenter le budget de réfection des routes .
des portiques sont installés sur les autoroutes et quelques rares routes nationales pour enregistrer les véhicules soumis à cette taxe .
bien entendu chacun sait bien que les tracteurs agricoles sont légion sur nos autoroutes ...
chaque véhicule potentiellement taxable devra apposer un mouchard qui enregistrera les km sur les routes où sont installés les portiques .

allélouia ! dans un éclair de lucidité nos très chers décideurs ont conclu après moultes réflexions que les véhicules agricoles (tracteurs ) étaient dispensés de cette contrainte .

ouais sauf que ...faut pas déconner hein c'est de l'administration !
chaque agri doit demander cette exemption en triple exemplaire cachet de la poste faisant foi et en jurant sur la tête de sa maman qui ira en enfer .

pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué . violon
avatar
kermitt
Agrinaute hors compétition

Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par amDBs9 le Mar 23 Fév - 22:36

Et le Butté, il n'abime pas les routes avec son camping car ?
jesors sortie jesors sortie jesors
avatar
amDBs9
Agrinaute hors compétition

Age : 60

https://www.flickr.com/photos/amdbs9/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par marindodouce 29 le Mar 23 Fév - 22:40

alleluia, la france a trouvé comment se debarasser des portiques qui n'ont pas brulé...

kermit observe bien, il restera peut etre un bonnet rouge accroché sur un
avatar
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par kermitt le Mar 23 Fév - 22:43

amDBs9 a écrit:Et le Butté, il n'abime pas les routes avec son camping car ?
jesors sortie jesors sortie jesors

pour le peu qu'il roule en belgique

ça va pô le ruiner !
avatar
kermitt
Agrinaute hors compétition

Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par agritof le Mar 23 Fév - 22:57

C'est pas gagné...
Voici le genre de document qui tombe sur le bureau du 1er ministre : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L'agroécolobobo n'est pas mort.

PS : le CAE est un collège "d'experts" sensés guider le 1er ministre.


avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par kermitt le Mar 23 Fév - 23:15

en gros :
favoriser des mastodontes bios .

avatar
kermitt
Agrinaute hors compétition

Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par le butté le Mar 23 Fév - 23:20

kermitt a écrit:
amDBs9 a écrit:Et le Butté, il n'abime pas les routes avec son camping car ?
jesors sortie jesors sortie jesors

pour le peu qu'il roule en belgique

ça va pô le ruiner !

vilup c'est vrai kermit, j'en sort le plus vite possible car je n'aime pas les nids de poules et les dalles de béton
Et ça ne va pas allez mieux avec mes km parcouru car le cc est un transport de personne et donc pas de taxe ouioui
avatar
le butté
Agrinaute hors compétition

Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par marindodouce 29 le Mar 23 Fév - 23:21

au risque d'etre catalogué agroecolobobo si ce n'e'st deja fait, je ne trouve pas tout faux dans ce rapport mais je ne l'ai pas encore lu entierement


Dernière édition par marindodouce 29 le Mar 23 Fév - 23:28, édité 1 fois
avatar
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par forbo17 le Mar 23 Fév - 23:26

agritof a écrit:C'est pas gagné...
Voici le genre de document qui tombe sur le bureau du 1er ministre : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L'agroécolobobo n'est pas mort.

PS : le CAE est un collège "d'experts"  sensés guider le 1er ministre.



En même temps, ils habitent 113 rue du Grenelle, on pouvait pas s' attendre à mieux de leur part...
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par agritof le Mar 23 Fév - 23:39

marindodouce 29 a écrit:au risque d'etre catalogué agroecolobobo si ce n'e'st deja fait, je ne trouve pas tout faux dans ce rapport mais je ne l'ai pas encore lu entierement

Ok, certaines solutions semblent intéressantes. J'aime le point 6.

Par contre, dans le préalable, j'en un peu plus de mal quand on nie le problème du coût du travail (page 7) ou quand on explique que faire une pause dans les contraintes environnementales serait mortelle (page 5).
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par marindodouce 29 le Mer 24 Fév - 7:05

je te dis je n'ai pas finis de lire, j'ai lu en diagonale les propositions ... elles semblent deja perdre de la substances par rapport au texte plus haut.
qu'en sera t il une fois arrivée en bas pour une reelle mise en oeuvre??
a mon avis pas grand chose, car chaque maillon aportera sa pierre pour dire que c'est les autres qui doivent revoir leurs fonctionnements...

pour le lissage fiscale et les report de charges inscrit dans le marbre oui ça semble quelques choses d'intressant, mais est ce que les lobby financier laisseront passer...

j'aime assez le résumé en preambule, meme si ça doit herisser un peu des poils...
avatar
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par agritof le Mer 24 Fév - 19:21

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pas de mesure proposée dans cet éditorial mais une bonne mise en perspective de la difficulté de faire une politique agricole.
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par marindodouce 29 le Mer 24 Fév - 21:22

mais ça rejoint un peu la note du dessus...
n'en deplaisent a certains
les aides sont et seront des paiements pour service social et environemental rendu
avatar
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par kermitt le Mer 24 Fév - 21:35

tant qu'a vivre carrément d'aides j'aime autant ne pas faire plus que 35h de boulot par semaine merçi
et pô le week-end hein . nan mais .
avatar
kermitt
Agrinaute hors compétition

Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par marindodouce 29 le Mer 24 Fév - 21:46

bah passe tes vaches au 35h et RTT, et dis leurs que c'est une des conneries de hollande
avatar
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par raeda le Mer 16 Aoû - 15:11

Des documents sur la PAC je n'ai pas.

En revanche quelques réflexions :

La PAC est une anomalie dans le cadre de l'UE. C'est une concession faite à la France qui souhaitait protéger son agriculture.
L'UE ce n'est pas le protectionnisme, c'est tout le contraire. Ce sont les 4 libertés : circulation des personnes, des marchandises, des services et des capitaux.
Mais si durant les 15 premières années de l'UE, le soutien à l'agriculture ne posait pas de problème particulier parce que la croissance était forte en raison du faible prix du baril de pétrole, les choses ont bien changé par la suite.
Avec les crises pétrolières des années 70, on songe de plus en plus à faire du secteur agricole un secteur comme un autre  (les entreprises ont besoin de récupérer le manque à gagner). Donc soumis à la mondialisation  (c'est-à-dire à la possibilité qu'ont les grandes entreprises de délocaliser pour acheter des matières premières au plus bas coût possible, et pour produire avec le plus de marge possible, système qui ne peut conduire au final qu'à l'auto-destruction, mais en ayant d'abord détruit au passage tout ce qu'il y a à détruire, et en premier les humains qui se retrouvent sur exploités, sur endettés et conduits à la misère).

Du coup, si la PAC fut au début une bonne chose  (un rempart contre l'ultra-libéralisme), ce n'est plus vraiment le cas actuellement. Lorsqu'en 1992 elle a été réformée, il était prévu que les subventions diminueraient progressivement en même temps que les prix des produits agricoles augmenteraient, jusqu'à disparaître complètement.
On connait la suite : les prix des produits agricoles n'ont pas augmenté  (c'était évidemment une blague à laquelle beaucoup on cru, alors que chacun sait que dans un contexte de mondialisation extrême, les prix ne peuvent pas augmenter puisque la mondialisation permet justement de les faire baisser).

Deuxième réflexion :
Il est complètement anormal que les prix baissent. Qu'il y ait mondialisation et que les prix diminuent en conséquence c'est une chose. Qu'on soit obligé de l'accepter c'en est une autre, parce que la mondialisation n'est pas inéluctable.
Le monde entier se porterait bien mieux si les agriculteurs étaient rémunérés correctement.  L'idéal étant qu'ils soient rémunérés par les prix  (et ça ne concerne pas que les fruits et légumes, ou le lait, ça concerne aussi les céréales car contrairement à ce que j'ai lu les marges en céréales ne sont pas grasses du tout), parce qu'au final c'est plus simple, même si dans l'urgence on doit passer par les subventions directes.
Ne pas oublier non plus que les agriculteurs ne sont pas les seuls concernés. En fait tout le monde est concerné.
Par ailleurs, lutter contre la mondialisation ce n'est pas lutter contre les échanges internationaux. Il y a tout de même d'autres alternatives au 100% protectionnisme, ou à l'inverse au 100%  mondialisation. Plein d'alternatives.  C'est pourquoi il est possible, tout en faisant du commerce international, d'avoir des prix rémunérateurs  (et ça ne jouerait que très très peu sur le consommateur).

3ème réflexion :

Il n'y a pas de politique interne en matière agricole. Tout passe par l'UE. Même quand la France parait être plus exigeante que l'UE, c'est juste par application plus stricte de principes posés par l'UE auxquels nos dirigeants adhèrent tous. Il se peut aussi que parfois les agriculteurs fassent les frais d'un arbitrage. La France par exemple a besoin d'un assouplissement pour telle ou telle entreprise, en échange elle est moins prompte à protéger la profession agricole.
En clair il n'est absolument pas possible de raisonner dans le cadre franco-français. Et d'autant moins que la mondialisation impose de savoir ce qui se passe dans le monde entier si on veut pouvoir se défendre.
Ce qui n'empêche pas bien entendu de mettre nos dirigeants devant leurs responsabilités puisqu'ils ne font rien pour que les choses changent, bien au contraire.

Voilà ces quelques réflexions. Je crois que les agriculteurs ont tout à gagner en étant solidaires  (les clivages bio/conventionnels, gros/petits, céréaliers/éleveurs devraient être mis de côté car ça ne fait pas avancer sur le principal, le revenu), solidaires entre eux en France, mais aussi solidaires à travers le monde.

raeda
Agrinaute en rodage

Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par shadow le Mer 16 Aoû - 18:31

il y a une loi sur la libre concurrence ,qui interdit rien qu aux différentes laiteries d établir un accord pour rémunérer tous les producteurs au même prix du lait
tout ça dans l intéret du consommateur

mon garagiste est à 42 € de l heure un autre est à 55 ,si tout les garages se solidarisent pour facturer ce ne sera surement pas à 42

faut penser aux consommateurs (et un peu aux intermédiaires qui s en mettent plein les poches au passage )
avatar
shadow
Agrinaute d'argent

Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par D&P le Dim 20 Aoû - 17:29

j'ai lu en diagonale de post très intéressant
je ne vais pas m'attarder sur qui aurait du être fait et ce qui n'a pas été fait...ce qui compte comment avançons nous

Il faut se protéger, la France doit se protéger, la France doit protéger son agriculture (cf. mes positions dans "Des sous" du 05 août et après) et les outils existent ou peuvent être développés

La Suisse se protège, et je n'ai jamais eu l'impression d'être dans un pays de vieux réacs nationalistes à chaque fois que j'y ai été; c'est plutôt beau, agréable, mais certes un peu cher
La Norvège se protège, idem pas de réac nationalistes, plutôt beau, agréable, mais certes un peu cher pour ceux que je connais qui y ont été
La Russie se protège. Le pouvoir d'achat a été multiplié par x fois, les Russes se sentent bien chez eux, Poutine structure et les Russes plébiscitent. Pour avoir été en Russie, c'est plutôt agréable en tant que touriste. Evidemment quand on veut se la ramener et imposer sa loi, on se fait mettre au carré, ce n'est que normal.

On peut se protéger, affirmer ses frontières, ses valeurs, ses lois...et être en même temps en comportement pacifique et d'échange commercial équilibré avec l'Autre. Je dévie je le sais, mais les outils techniques de protection de soi et de son agriculture doivent reposer sur des fondements
avatar
D&P
Agrinaute d'argent

Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: 50 ans d'histoire de la PAC, pourquoi on en est là...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum