Les Agrin@utes: le Forum de l'Agriculture Francophone.
Bonjour
Si vous vous connectez pour la première fois à ce forum, merci de bien vouloir passer par la rubrique dédiée aux nouveaux arrivants pour lire les conditions et vous présenter avant de poster.
Petites annonces

Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par marmotte le Sam 7 Nov - 20:33

Rappel du premier message :

salut

étant en réflexion pour l'alimentation de mes vaches je me pose les questions suivantes sur le matos

objectif ration complète pour les vl et ration à base de fibres pour les génisses

bol pailleur

godet déssileur

remorque faucheuse chargeuse , on rajoute le maïs concentré en multicouche

dans deux cas sur trois il me faut deux taxis , en neuf j'ai un devis de la faucheuse et du bol mais c'est hors budget
je voulais savoir si un godet déssileur peut faire l'affaire pour des rations complete

merci

ps: balancer les vaches est aussi une solution


Dernière édition par marmotte le Jeu 12 Nov - 9:23, édité 1 fois
avatar
marmotte
Agrinaute d'or

Age : 52

Revenir en haut Aller en bas


Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par agritof le Jeu 12 Nov - 20:10

bingo a écrit:agritof: compare ce qui est comparable

en lait on cherche a réguler pour éviter la surproduction actuelle qui amene ce que l'on sait

en viande on finance des meres pour essayer de maintenir un minimum de naissance

a chaque cas ses contraintes

dub
Tu ne dois pas suivre l'actualité du lait. Les quotas laitiers sont terminés depuis le 01/04/15. Pour un gars qui prône en général le libéralisme, je suis surpris que tu entérines un droit de production dans un marché mondialisé. dub

Pour la spécificité française, oui, ce n'est pas des prairies permanentes que je parlais mais bien de la gestion des quotas à la française.
Pendant 30ans, tous les pays pratiquaient la vente et la location de quota alors qu'en France, c'était strictement interdit. La distribution de quota se faisant pour les JA (on peut comprendre), les plans de développement et les agridiffs (!!!!!).
Aujourd'hui, tous les pays ont abandonné ces pratiques puisque les quotas sont finis et nous, avec notre fierté, on veut mettre en place la vente de contrat avec un décalage de 30ans. clown
Mes parents avaient 110000L/associé malgré les demandes d'attribution, 0 quota en plus. a 110000, même dans les années 80, était-on gros producteur. Ceux qui voulaient faire plus de lait, en particulier dans le cadre de l'installation avec les parents, n'avaient qu'une possibilité : reprendre du foncier avec du quota. Vu que depuis 1984, le nombre de vaches diminuait dans les étables avec la hausse de la production/vache. La hausse du quota se faisait trop de frais. Et puis vient le temps où les parents partaient à la retraite. Le jeune avait plus de foncier que ces parents en 1984. L'étable était obsolète puisque depuis 1984 sans perspective d'agrandissement. Voilà comment aussi en zone de polyculture-élevage, les étables ferment les unes après les autres. Rien d'étonnant.
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par bingo le Jeu 12 Nov - 20:50

agritof a écrit:
bingo a écrit:agritof: compare ce qui est comparable

en lait on cherche a réguler pour éviter la surproduction actuelle qui amene ce que l'on sait

en viande on finance des meres pour essayer de maintenir un minimum de naissance

a chaque cas ses contraintes

dub
Tu ne dois pas suivre l'actualité du lait. Les quotas laitiers sont terminés depuis le 01/04/15. Pour un gars qui prône en général le libéralisme, je suis surpris que tu entérines un droit de production dans un marché mondialisé. dub

je prone plutot le bon sens

un contrat n'est pas un "quota", c'est aujourd'hui un volume maxi que ton transformateur avec qui tu as signé ce contrat est prêt a t'acheter et a transformer sous les conditions de ce meme contrat

et si ces meme contrats sont vendu aujourd'hui c'est bien car ils ont une valeur marchande dans le marché "libre" actuel
qui dit valeur dis acheteur qui y trouve son compte donc on est bien la dans un marché libre

d'ailleur aujourd'hui personne ne t'empeche de monter ton outil de transformation et de faire autant de lait que tu veux

d'ailleur je t'y encourage, je te regarde

ou pour reprendre ton terme exacte de "PRODUCTION" tu peux produire autant que tu veux aujourd'hui si ton seul but est de produire pour produire mais faudra accepter de ne pas trouver de partenaires ou clients pour le transformer

bingo
Agrinaute hors compétition

Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par agritof le Jeu 12 Nov - 21:01

Dans certaines laiteries privées ou coop, les litrages sont distribués gratuitement (hors parts sociales). Dans d'autres, l'ensemble des producteurs préfèrent se tirer une balle en créant un pseudo-marché. La logique est que le gars qui arrête se barre sans rien toucher (au nom de quoi, toucherait-il quelque chose?) et que les litrages récupérés soient redistribués selon les besoins de l'usine et selon les critères définies par chaque transformateur/coop/OP.
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par bingo le Jeu 12 Nov - 21:06

tout simplement au nom de celui qui veut reprendre du volume et non devoir attendre le bon vouloir des "décideurs"

et c'est là tout le libéralisme de cette affaire

la liberté de payer pour s'assurer un volume transformé

contre la liberté d'attendre que peut etre ton transformeur te redonne du volume .... mais ca sera peut etre seulement aprés avoir servi gracieusement tout ses copains ....

bingo
Agrinaute hors compétition

Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par massey8210 le Jeu 12 Nov - 21:06

je suis 1000 fois d'accord avec agritof, comment des eleveurs peuvent a la fois se plaindre que c'est dur et s'endetter pour acheter un contrat qui n'a pas de valeur pérenne dans le temps!

massey8210
Agrinaute hors compétition

Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par bingo le Jeu 12 Nov - 21:10

massey8210 a écrit:je suis 1000 fois d'accord avec agritof, comment des eleveurs peuvent a la fois se plaindre que c'est dur et s'endetter pour acheter un contrat qui n'a pas de valeur pérenne dans le temps!

c'est un peu le meme principe que celui qui a acheté des actions en bourse et qui y perd de l'argent

tout le monde estime avoir eu une bonne raison a un instant T

c'est tout la le libéralisme a chacun de faire ce qu'il veut avec son argent, son temps, son avenir

bingo
Agrinaute hors compétition

Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par agritof le Jeu 12 Nov - 21:11

Le problème est surtout le manque de circulation entre laiteries. Si comme ça se fait ailleurs, on pouvait changer de crémerie plus facilement, chacun irait voir la laiterie la plus avantageuse pour lui. Le prix du lait serait également mieux valorisé...


avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par kev53 le Jeu 12 Nov - 21:14

en tout cas je me marre quand je lis "si ça ne marche pus vous n'avez plus qu'a arrêté" ..

perso sur mon exploitation je ne peux faire rien d'autre que du lait, si le lait marche pas je suis dans une belle merde.

Et inutile de dire "je vais vendre le bazar" car c'est la misère pour tout le monde et un système laitier n'a pas beaucoup de valeur en ce moment, à l'image du maïs ensilage que ne c'est pas vendu cette année et des pages d'annonce de vl en lait qui ne trouvent pas preneur.

Nous avons la corde au coup, aujourd'hui soit tu tiens en espérant des jours meilleurs (il est permis de rêver) ou alors tu te fout sous le tgv ..

avatar
kev53
Agrinaute d'argent

Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par bingo le Jeu 12 Nov - 21:17

agritof a écrit:Le problème est surtout le manque de circulation entre laiteries. Si comme ça se fait ailleurs, on pouvait changer de crémerie plus facilement, chacun irait voir la laiterie la plus avantageuse pour lui. Le prix du lait serait également mieux valorisé...



si tu faisais ca les pratiques que tu cite seraient amplifié puissance 10 ou 100 .....

car les laiteries fond une moyenne entre la valorisation poudre, mdd et produits de marque

demain si tu demande ce dont tu parles

il ne restera plus que les produits de marque
le lait sera plus cher certe, mais il n'y aura plus de volumes

donc augmentation exponentiel de la valeur des contracts

tu crois franchement qu'ils vont se faire chier les transformateurs a faire de la poudre en france encore bien des années?

bingo
Agrinaute hors compétition

Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par bingo le Jeu 12 Nov - 21:21

kev53 a écrit:en tout cas je me marre quand je lis "si ça ne marche pus vous n'avez plus qu'a arrêté" ..

perso sur mon exploitation je ne peux faire rien d'autre que du lait, si le lait marche pas je suis dans une belle merde.

Et inutile de dire "je vais vendre le bazar" car c'est la misère pour tout le monde et un système laitier n'a pas beaucoup de valeur en ce moment, à l'image du maïs ensilage que ne c'est pas vendu cette année et des pages d'annonce de vl en lait qui ne trouvent pas preneur.

Nous avons la corde au coup, aujourd'hui soit tu tiens en espérant des jours meilleurs (il est permis de rêver) ou alors tu te fout sous le tgv ..


la finalité on la connait plus ou moins

un gars avec capitaux extérieurs ou un agri trés bien assis avec une bonne rentabilité viendra reprendre ton affaire a un prix équivalent a la valeur du terrain encore faut il en avoir en propriété

pour faire de grosses structures
les meilleurs terres iront en cultures
les moins bonnes en foin, friches ou planter des arbres pour revendre des droit CO2 dans quelques années et surtout profiter des avantages fiscaux trés important pour la plantation
et toi tu sera salarié ou "associé" a ce systeme
avec pour dire plus aucunes possibilité de décision

bingo
Agrinaute hors compétition

Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par massey8210 le Jeu 12 Nov - 21:23

kev un peu comme en porc quand tu es emmanché le choix est limité........... on a beau chercher des gains de productivité mais a un moment on arrive a taper dans le dur!

massey8210
Agrinaute hors compétition

Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par marindodouce 29 le Jeu 12 Nov - 21:31

enfin payer 300 euros /1000 litres pour maxi 5 ans de contrat, ça donne pas l'impression d'acheter son lait??
avatar
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par bingo le Jeu 12 Nov - 21:34

marindodouce 29 a écrit:enfin payer 300 euros /1000 litres pour maxi 5 ans de contrat, ça donne pas l'impression d'acheter son lait??

c'est pas car on voit des annonces ou certains demandes ce prix la qu'il sera payé

perso j'ai vendu le miens moins cher que ca

bingo
Agrinaute hors compétition

Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par marindodouce 29 le Jeu 12 Nov - 21:52

oui enfin meme à 150 ou 200 je suis pas acheteur moi...
avatar
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par Pickland le Jeu 12 Nov - 22:33

agritof a écrit:Le problème est surtout le manque de circulation entre laiteries. Si comme ça se fait ailleurs, on pouvait changer de crémerie plus facilement, chacun irait voir la laiterie la plus avantageuse pour lui. Le prix du lait serait également mieux valorisé...



Je pense que là tu chatouille le point sensible!

Dans notre société qui se dit moderne la concurrence est devenu obligatoire même dans des service qui marchait bien sans celà.

Même dans les banque ça marche fort avec les rachats de credit des concurrents elles s'arrache même les clients.

Mais nous agri on ne peut pas changer de cremerie enfin si on peut car sinon la loi sur la libre concurrence serait bafoué,mais pourtant si l'on frappe a une porte (si sodial peut ètre on est pas fou non plus) et ben c'est non merci sauf s'il y a un JA qui s'installe avec des menottes.

Or si ce n'était pas les clients (gms) mais les producteur qui menaçait de claqué la porte se serait surement different.
avatar
Pickland
Agrinaute hors compétition

Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par marindodouce 29 le Jeu 12 Nov - 22:53

qui a demandé a ce que les contrats durent 5 ans de base?? quand ailleurs certains ont un an...
les 5 ans de base sont une eresie je pense

mais oui c'est clair pickland. chez nous le marché est quasi verouillé...
et pourtant on est en zone où la densité de producteur est encore elevé... je n'ose imaginé dans des regions moins denses
avatar
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par agritof le Jeu 12 Nov - 23:01

1an, 2ans, 5ans, 10ans.
A partir du moment où il n'y a pas de marché d'échange entre laiteries, ça ne change rien au problème dans le sens producteur>laiterie.
Par contre 5ans, ça évite que du jour au lendemain, demain ta laiterie te vire.
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par marindodouce 29 le Jeu 12 Nov - 23:08

pour mon cas perso ça m'oblige surtout a rester minimum 8 ans avec une laiterie qui ne me convient pas forcement...
avatar
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par Pickland le Jeu 12 Nov - 23:09

agritof a écrit:1an, 2ans, 5ans, 10ans.
A partir du moment où il n'y a pas de marché d'échange entre laiteries, ça ne change rien au problème dans le sens producteur>laiterie.
Par contre 5ans, ça évite que du jour au lendemain, demain ta laiterie te vire.

Et vis-versa.
avatar
Pickland
Agrinaute hors compétition

Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par agritof le Jeu 12 Nov - 23:10

marindodouce 29 a écrit:pour mon cas perso ça m'oblige surtout a rester minimum 8 ans avec une laiterie qui ne me convient pas forcement...

Oui mais penses tu qu'il est possible de changer de crémerie actuellement?
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par Pickland le Jeu 12 Nov - 23:12

marindodouce 29 a écrit:pour mon cas perso ça m'oblige surtout a rester minimum 8 ans avec une laiterie qui ne me convient pas forcement...

8 ans dub

Surtout que toi il y a une autre qui t'aurai accepter celle qui ramasse le lait bio.
avatar
Pickland
Agrinaute hors compétition

Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par marindodouce 29 le Jeu 12 Nov - 23:24

j'ai été "forcé" la main a signer un contrat a mon instalation, sous regime quotat.
5 ans de base sans clause de sortie m'empeche d'envisager qui je veux pour le bio puisque oralement le bio est un changement de production donc rompt le contrat de droit mais par ecerit rien, donc si je ne m'engage pas avec le meme collecteur en bio je m'expose aux sanctions prevu qui elles sont ecrites. et en repartant avec eux, le contrat dure 5 ans... etc etc.
avant de signer, mais en delai tres tres court j'avais tenté une approche d'autres laiterie, : non merci vous etes lactalis, on ne se marche pas dessus...
meme celui qui me collectera en bio avec accord de collecte ne viendra pas en son nom propre me faire un contrat.
ceux que la durée de base arrange sont bien plus les collecteurs que les producteurs dans ce cas là.

par contre agritof des contrats plus courts serait bien plus liberaux que ce systeme de 5 ans mini...
un systeme a cheval en somme entre du liberalisme et du conservatisme...
mais comme la souligné bingo, ça donne l'impression que c'est liberal puisque certains peuvent en profiter en moneyant...
j'y vois un leurre...
avatar
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par agritof le Jeu 12 Nov - 23:26

Et puis une rupture de contrat, ça se négocie. Peut-être que ta laiterie serait "content" que tu partes? Ça fait autant de volume à redistribuer à ceux qui restent.
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par Pickland le Ven 13 Nov - 0:01

agritof a écrit:Et puis une rupture de contrat, ça se négocie. Peut-être que ta laiterie serait "content" que tu partes? Ça fait autant de volume à redistribuer à ceux qui restent.

Lact lis achete le lait du marin et le revend(ou echange) a bio truc en se faisant un petite marge.
il y a des accords entre eux et c'est lacta lise qui tien les autres par les c...les pareil avec laita
Les accords de non concurrence sont en principe interdit
avatar
Pickland
Agrinaute hors compétition

Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par marindodouce 29 le Mar 17 Nov - 14:02

non non pickland, c'est seulement un accord de collecte.

le lait sera collecté par un autre camion.
apres ils font leurs sauces et c'est lactalis qui me payera.
la contrepartie doit se faire en lait conventionnel sur la partie Malo.
je pense que les deux s'y retrouvent
avatar
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par Invité le Mer 18 Nov - 18:03

euuhhh ... moi si c était à refaire je ne mettrai pas un sous pour ces bestioles , vu le boulot que c est pour le peu que ça rapporte ....
disait "le rat" en 2eme page.
Oui, pourquoi pas! Il faut être jeune pour faire des projets, et surtout soit tout faire soi même, soit être blindé, pour réaliser ses rêves!
A l'age que j'ai et vu la ferme que je travaille, je ne regrette pas de ne pas avoir trop investi, de m'être un peu satisfait de ce que j'avais et etc....Mais car il y a un mais, c'est la galère si on a un troupeau un peu important, et puis après faut pas regretter de ne pas garder les enfants!
Pour en revenir à la façon d'alimenter les VL et les génisses, il est difficile de pronostiquer sans avoir le plan des bâtiments sous les yeux, et aussi la répartition des cultures, éloignées ou pas, quelle surface reetc....
La mélangeuse si elle fait du bon boulot et là je ne suis pas spécialiste car je n'en ai jamais eue, semble par les visites que j'ai pu faire il y a longtemps, une belle bête, pleine de qualité; à condition de ne pas défibrer.
Le godet mélangeur, c'est un peu la même veine, et ça supprime un tracteur mais tout dépend de la capacité/nombre de bêtes.
L'affouragement en vert, attention au coût, mais si vous avez des sols portants et des légumineuses qui vivent jusqu'au 15 novembre voire après; qu'elles représentent l'essentiel de la ration, pourquoi pas. Ca reste très spécifique car pour en faire une remorque à ensilage, il reste du poids à trainer pour rien. Perso, j'ai eu une autochargeuse 35 m3 je ne m'en suis jamais servi pour ensiler du maïs. Par contre on a fait de l'ensilage d'herbe avec pendant 20 ans.
Les investissements se réfléchissent. Vous avez le bon comportement. Faites comme les étudiants, prenez une feuille de papier et faites 3 ou 4 colonnes. Au bout de chacune vous mettez les machines ou concepts. Dans la marge vous notez tout ce qui vous passe par la tête, du prix à la facilité de chantier, en passant par tout ce à quoi vous penserez au fur et à mesure. A chaque écriture dans la marge, vous mettez des plus ou des moins dans les colonnes. A la fin vous faites le total. Ca va vous surprendre, car vous écrirez des choses auxquelles vous n'avez pas forcément encore pensé. Ca vous permettra de remettre tout l'atelier en perspective, et au bout vous aurez une idée plus précise.
Un conseil, ne succombez pas au voisinage, c'est vous qui bossez, et quel que soit l'investissement, vous en prenez pour longtemps; alors, bonnes soirées studieuses !!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par farmer du 62 le Lun 30 Nov - 14:17

je pense que beaucoup d eleveurs n ont pas calcules leur cout de production (il y a 15 jours je faisait parti de ce groupe)

farmer du 62
Agrinaute en rodage

Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par kermitt le Lun 30 Nov - 14:54

agritof a écrit:Le problème est surtout le manque de circulation entre laiteries. Si comme ça se fait ailleurs, on pouvait changer de crémerie plus facilement, chacun irait voir la laiterie la plus avantageuse pour lui. Le prix du lait serait également mieux valorisé...



oui ben ça chez nous c'est pas gagné .

450 producteurs flamands se sont fait virer de leur laiterie qui n'est autre que la plus grosse coop laitière néerlandaise.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
kermitt
Agrinaute hors compétition

Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimentation vaches laitières Dérives sur continuer ou pas le LAIT

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum