Les Agrin@utes: le Forum de l'Agriculture Francophone.
Bonjour
Si vous vous connectez pour la première fois à ce forum, merci de bien vouloir passer par la rubrique dédiée aux nouveaux arrivants pour lire les conditions et vous présenter avant de poster.
Météo Gascogne
Petites annonces

manif dans le grand bourg ( Paris )

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par petit chat 29 le Mar 1 Sep - 12:06

Rappel du premier message :

départ de la pointe st Mathieu   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  ...........

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


sont motivé les gars du BdM   vilup
avatar
petit chat 29
Agrinaute d'argent

Age : 50

Revenir en haut Aller en bas


Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par forbo17 le Mar 8 Sep - 23:05

Oui, enfin plus de 250 000 € de CA par exploitant, ça fait potentiellement plus de 500 000 € de CA si en couple...
Ça doit laisser de quoi manger avant de payer bcp de plus values.

Et puis, un brin provoc, la baisse du prix de matières agricoles, ca va faire baisser le coût des PV pour ceux qui sont un chouille au dessus du seuil...
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par Mout le Mar 8 Sep - 23:11

Je suis bien d'accord que le systeme des plus values est le régime d'imposition le plus idiot et le plus injuste qu'il puisse exister.

Mout
Agrinaute d'or

Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par agritof le Mar 8 Sep - 23:14

Tu peux avoir des gros CA et des marges faibles.

Pourquoi parler de couple? Toutes les épouses d'agri sont installées?

Ensuite dans certains cas, être exo de PV te permet en jouant au revendeur de matos de gagner en net plus que de produire des denrées agricoles. Non exo PV, tu changes de raisonnement...
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par Bertrand62 le Mar 8 Sep - 23:17

Mout a écrit:Je suis bien d'accord que le systeme des plus values est le régime d'imposition le plus idiot et le plus injuste qu'il puisse exister.

Tout le régime fiscal français est le plus idiot et injuste qui puisse exister pour avoir une économie de travail fructueuse!!!!


Bertrand62
Agrinaute hors compétition

Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par bingo le Mar 8 Sep - 23:22

forbo17 a écrit:Oui, enfin plus de 250 000 € de CA par exploitant, ça fait potentiellement plus de 500 000 € de CA si en couple...
Ça doit laisser de quoi manger avant de payer bcp de plus values.

Et puis,  un brin provoc, la baisse du prix de matières agricoles, ca va faire baisser le coût des PV  pour ceux qui sont un chouille au dessus du seuil...

j'arrives a presque 450000€ tout seul sans employés ni rien

et je gagne pas ma vie mieux que d'autres pour autant, car c'est des faibles marges sur CA et pourtant faudra passer par les PV a l'avenir !!

bingo
Agrinaute d'or

Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par forbo17 le Mar 8 Sep - 23:35

agritof a écrit:

Pourquoi parler de couple? Toutes les épouses d'agri sont installées?
..

Quand tu es tout seul aux PV, il faut quand même réfléchir à l'impacte fiscale d'installer ton épouse VS travail extérieur...
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par agritof le Mar 8 Sep - 23:39

A condition d'être entre 250 et 500k€ de CA...
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par forbo17 le Mar 8 Sep - 23:43

agritof a écrit:A condition d'être entre 250 et 500k€ de CA...

Jusqu'à 600 000 € il faut calculer...
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par agritof le Mar 8 Sep - 23:47

600k€ si tu veux. Par rapport aux reportages qui expliquent que les gros élevages sont plus rentables. 150VL, c'est 600k€ de CA sans les cultures à côté.

Enfin, ça c'est le détail. Le problème de fond de la fiscalité confiscatoire y est toujours.
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par forbo17 le Mar 8 Sep - 23:49

D'autre part, produire pour plus de 500 000 € à 2 exploitants en couple et avoir de grosses difficultés de rentabilité dans un contexte d'agriculture française, je m'interroge quand même sur des choix peu opportuns dub
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par forbo17 le Mar 8 Sep - 23:52

agritof a écrit:600k€ si tu veux. Par rapport aux reportages qui expliquent que les gros élevages sont plus rentables. 150VL, c'est 600k€ de CA sans les cultures à côté.

Enfin, ça c'est le détail. Le problème de fond  de la fiscalité confiscatoire y est toujours.

Bien vu!

Le seuil des PV a ete relevé il y a 15 ans, de 150 000 € à 250 000 €...
Faut faire du lobbying dans ce sens, pour le cas que tu sites...
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par agritof le Mar 8 Sep - 23:53

Détrompe toi.
Pourquoi avoir 120VL (500k€) donnerait systématiquement un résultat positif?

Et puis gros CA = grosse reprise de capital = grosses annuités
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par forbo17 le Mar 8 Sep - 23:55

Tu resonnes en reprise d'exploitation, et moi en croissance sans reprise!

120 vl et pas de rentabilité, c'est bien là que je songe à des choix peu opportuns...
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par agritof le Mar 8 Sep - 23:56

A 300€/L ou moins, difficile d'être rentable.

Et puis tu raisonnes sans reprise parce que tu as la chance de ne pas connaître ça...
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par agritof le Mar 8 Sep - 23:58

forbo17 a écrit:
agritof a écrit:600k€ si tu veux. Par rapport aux reportages qui expliquent que les gros élevages sont plus rentables. 150VL, c'est 600k€ de CA sans les cultures à côté.

Enfin, ça c'est le détail. Le problème de fond  de la fiscalité confiscatoire y est toujours.

Bien vu!

Le seuil des PV a ete relevé il y a 15 ans,  de 150 000 € à 250 000 €...
Faut faire du lobbying dans ce sens,  pour le cas que tu sites...

Il me parait plus judicieux de supprimer le système du forfait, celui des exo PV pour faire supporter un taux plus faible sur une base plus large.
Ça pousserait à la productivité plutôt que d'avoir des comportements de "rentiers".
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par forbo17 le Mer 9 Sep - 0:11

agritof a écrit:A 300€/L ou moins, difficile d'être rentable.

Et puis tu raisonnes sans reprise parce que tu as la chance de ne pas connaître ça...

Il n'y a pas de reprise ici, parce que historiquement le terroir n'est pas exceptionnel : pas de blé à 90-100 qx, pas de betteraves etc etc
Malgré 3 bonnes recoltes consécutives, bcp de scopeur sont ric-rac... si 2016 est un peu dur, ça saignera.
Il n'y a pas l'argent dans les campagnes pour financer des reprises significatives.
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par forbo17 le Mer 9 Sep - 0:15

agritof a écrit:

Il me parait plus judicieux de supprimer le système du forfait, celui des exo PV pour faire supporter un taux plus faible sur une base plus large.
Ça pousserait à la productivité plutôt que d'avoir des comportements de "rentiers".

Tout à fait d'accord pour l'assiette plus large.
Par contre, plus de productivité dub = plus de surproduction et/ou moins de fabrication de matériel neuf?
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par agritof le Mer 9 Sep - 10:00

Ah toi aussi, tu deviens adepte de la décroissance.
Comme si la France avait une influence extrême sur les cours mondiaux.
Après je comprends qu'on peut aussi trouver préférable de ne pas perdre d'argent à acheter et revendre du matos plutôt que d'essayer de produire. Pour atténuer l'effet des crises sur nos exploitations et pour permettre à l'économie nationale de financer son train de vie, permet moi de trouver qu'une solution est préférable à l'autre.

Pour la question des reprises, j'entends bien que ça se pratique d'autant plus qu'il y a des bons rendements. Sauf que justement, quand avant même de semer, tu as l'équivalent 10, 15 ou 20qtx de coût de reprise à rembourser pendant ton début de carrière, ça ne change pas grand chose de faire ces 10, 15 ou 20qtx de plus.
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par forbo17 le Mer 9 Sep - 19:16

Euh, j'ai pas tout compris...
Tu parles de décroissance VS essayer de produire, pour ceux qui sont autour du seuil des PV j'imagine? Cela doit representer finalement une part marginale des exploitations en France.

Pour le reste :
- supprimer le forfait = professionalisation, obligation de comptabilité etc etc, ça mettrait de l'ordre, mais avec un peu de douleur!
- supprimer les exo PV = je pense que ce serait plutôt la filière machinisme qui en patirait... le paysan finalement metterait son budget "feraille" en impots diverses!
- le sur équipement des exploitations exo pv est une particularité française, mais au final, ce n'est sûrement pas negatif pour la productivité/production ?

Après, je suis d'accord que le seuil des PV est un frein fiscale à la construction de grosses exploitations mono exploitant.
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par agritof le Mer 9 Sep - 20:14

Je réagissais à :

"Par contre, plus de productivité = plus de surproduction "

En quoi le suréquipement est à même de permettre aux agris français de mieux passer les crises?
Moi, ce que je vois aussi, c'est que quiconque monte un atelier engraissement se retrouve taxé aux PV. Résultat : les naisseurs sont à la merci de l'achat des broutards par les italiens alors que les céréaliers n'ont pas d'intérêt à diversifier et on se retrouve à la merci du marché mondial au lieu de pouvoir consommer en local.
Désolé mais pour moi, la diversification est un excellent moyen de passer mieux les crises. Sans trop en dévoiler, mon CA et mon EBE n'a pas 1% d'écart de variation entre 2013 et 2014. Cette année, ça sera plus compliqué.
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par bingo le Mer 9 Sep - 21:22

agritof a écrit:Je réagissais à :

"Par contre, plus de productivité = plus de surproduction "

En quoi le suréquipement est à même de permettre aux agris français de mieux passer les crises?
Moi, ce que je vois aussi, c'est que quiconque monte un atelier engraissement se retrouve taxé aux PV. Résultat : les naisseurs sont à la merci de l'achat des broutards par les italiens alors que les céréaliers n'ont pas d'intérêt à diversifier et on se retrouve à la merci du marché mondial au lieu de pouvoir consommer en local.
Désolé mais pour moi, la diversification est un excellent moyen de passer mieux les crises. Sans trop en dévoiler, mon CA et mon EBE n'a pas 1% d'écart de variation entre 2013 et 2014. Cette année, ça sera plus compliqué.

les italiens ca fait déja un moment qu'ils n'ont presque plus rien a voir dans l'histoire ...

aujourd'hui c'est le maigre légé pour la Turquie .....

et vu les prix payé je souhaite bon courage a ceux qui veulent se mettre a engraisser en France ....

bingo
Agrinaute d'or

Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par forbo17 le Mer 9 Sep - 21:52

agritof a écrit:Je réagissais à :

"Par contre, plus de productivité = plus de surproduction "

En quoi le suréquipement est à même de permettre aux agris français de mieux passer les crises?
Moi, ce que je vois aussi, c'est que quiconque monte un atelier engraissement se retrouve taxé aux PV. Résultat : les naisseurs sont à la merci de l'achat des broutards par les italiens alors que les céréaliers n'ont pas d'intérêt à diversifier et on se retrouve à la merci du marché mondial au lieu de pouvoir consommer en local.
Désolé mais pour moi, la diversification est un excellent moyen de passer mieux les crises. Sans trop en dévoiler, mon CA et mon EBE n'a pas 1% d'écart de variation entre 2013 et 2014. Cette année, ça sera plus compliqué.

Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis, mais ce n'est pas assez précis.
En quoi le sur équipement des exo-PV serait un handicap pour passer les crises?
A mes yeux ce sont les emprunts à rembourser (charge fixe) qui sont la cause des crises des sur équipés. Mais un sur équipé qui n'a pas d'emprunts traversera bien la crise...
Etre sur équipé sans emprunt, quand tu es exo-PV, ce n'est pas impossible...
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par agritof le Mer 9 Sep - 22:05

Depuis quand la mécanisation permet de faire du chiffre d'affaires et donc du revenu?
Le hic, c'est que plutôt que d'investir dans du matos comme c'est favorisé par l'Etat, ne faudrait-il pas plutôt permettre d'investir dans de la diversification.
Celui qui est juste sous le seuil n'a pas d'intérêt à se lancer dans une activité lucrative dont le gain serait anéanti par la fiscalisation des PV. Quel intérêt a l'Etat de permettre à tous les agriculteurs qui ont moins de 250k€ de CA de se faire de l'argent en achetant une benne et en la revendant au bout de 5 ans le même prix? Ne faudrait-il pas plutôt favoriser l'investissement dans l'irrigation, le drainage, un atelier élevage plutôt que d'avoir du matos tellement peu utilisé qu'il n'a peut-être même pas eu un coup de karcher. J'ai eu l'occasion d'acheter comme ça un tracteur de 5ans à 1500h. 2 ans après, il avait doublé ses heures. Quelle logique économique derrière ça?
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par forbo17 le Mer 9 Sep - 22:19

A périmètre constant, la mécanisation ne change en rien (ou presque) le chiffre d'affaires.
Après tu insinues hausse de CA = hausse de revenu. Je ne suis pas du tout d'accord violon
Ex = les laitiers qui passent de 60 vl à 120 vl, les eta qui cassent les prix pour avoir plus de boulot et tout juste payer les charges...

Pour ce qui est du débat spécialisation (mon cas) VS diversification (ton cas), c'est un débat sans fin (même au sein de ma coop).
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par agritof le Mer 9 Sep - 22:24

Admet que tu es spécialisé car tu cultives une surface respectable. Supprime la moitié de ta surface cultivée, crois tu que ton revenu sera divisé proportionnellement par 2 ou alors il le sera d'un peu plus?
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par forbo17 le Mer 9 Sep - 22:27

agritof a écrit:Quel intérêt a l'Etat de permettre à tous les agriculteurs qui ont moins de 250k€ de CA de se faire de l'argent en achetant une benne et en la revendant au bout de 5 ans le même prix?

Les bennes, c'est un miroir aux alouettes...

J'en ai 2, que je pourrais revendre 10 ans après, au prix de l'époque!
Super, et après, il m'en faudrait 2 autres, dont le prix actuel est presque du double...
Donc soit je ne paye pas trop de MSA mais je paye des soultes de bennes, soit l'inverse...

L'Etat n'est pas si perdant que ça : emploi chez les constructeurs de benne, ou soutien de la MSA. Mais pas les 2 en même temps, c'est vrai.
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par forbo17 le Mer 9 Sep - 22:36

agritof a écrit:Admet que tu es spécialisé car tu cultives une surface respectable. Supprime la moitié de ta surface cultivée, crois tu que ton revenu sera divisé proportionnellement par 2 ou alors il le sera d'un peu plus?

Ahhhhh, le dogme!

C'est parce que je suis spécialisé que je cultive une surface respectable! Et non l'inverse. Bienvenue en 2015.
Le monde est trop complexe à mes yeux pour que j'envisage d'optimiser à fond 2 activités vraiment differentes.
Mais c'est vrai que toi tu y arrives, et je me demande comment? Mais il est vrai que tu as des salariés qui te dechargent d'une partie du travail.
La clés est peu etre là, encore que ? (Gain optimisation mangé par charges salariales).

Il y a 40 ans, mon père faisait vl + cultures, puis va + cultures il y a 35 ans, puis que cultures depuis 30 ans.
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par agritof le Mer 9 Sep - 22:40

Il faudra que tu m'expliques comment tu arrives à monter en surface juste par le fait que tu décide de te spécialiser.
Demain, je me met SCOPeur, je ne doublerais pas ma surface du jour au lendemain parce que je l'ai décrété. Et puis au prix du foncier ici, tu as intérêt à avoir les riens solides pour rembourser ton foncier avec des céréales.
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par agritof le Mer 9 Sep - 22:46

Pour les bennes.

40% de MSA (on ne compte pas les impôts)

1ere benne : 20000€
éco MSA amortissement : 8000€
revente au bout de 5ans : 20000€
rachat à 30000€
éco MSA : 12000€
revente à 30000€
éco MSA : 16000€
rachat à 40000€

total achat : 90000€
total 2 reventes : 50000€
éco MSA : 36000€

coût net de MSA :4000€
si tu comptes 13% impôts, ton coût net est de 0€ et tu gagnes même de l'argent si tu as plus d'impots que ça.

Non éxonéré PV
Les premières économies de MSA sont annulés par l'intégration des PV dans le revenu
Coût net de MSA avec 0 impots : 24000€ jusqu'à la prochaine plus value.

Qu'est ce qui justifie que le second cas paie 20000€ de plus de MSA pour assurer la protection sociale du premier cas?
avatar
agritof
Agrinaute hors compétition

Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par forbo17 le Mer 9 Sep - 22:58

agritof a écrit:Admet que tu es spécialisé car tu cultives une surface respectable. Supprime la moitié de ta surface cultivée, crois tu que ton revenu sera divisé proportionnellement par 2 ou alors il le sera d'un peu plus?

L'idée qu'il y a des économies d'échelle chez les céréaliers me paraît aussi fausse que pour les coops.
La vrai economie d'échelle elle se situe à partir du moment où le céréalier peut se payer 1 tracteur diesel 4 roues motrices.
Au delà, tout est question de ratios.
Si tu n'as pas la surface, il faut avoir des voisins/amis.
Mon exploitation ne fait que 100 ha pure scop, rien de transcendant.
Sauf que j'ai des voisins/amis/clients, avec un relationnel très fort (mon père en premier lieu, mais bien d'autres)..
Donc on mutualise tout, avec une logique de spécialisation et rationalisation.

Franchement, si mon exploitation devait diminuer de moitié, ou à l'inverse doubler, l'impact sur le revenu net net disponible dependerait de tellement de variables que je ne me risqurait pas à un pronostic precis, mais en gros, mon revenu bougerait moins que la modification de surface.
Par contre, mes conditions de travail bougeraient pas mal également...

Juste une question de fond = d'une manière générale, les agris investissent dans leur exploitation parce qu'ils en ont besoin, ou parce qu'ils en ont les moyens?
Le revenu, c'est ce qu'il reste après l'investissement...et les impôts
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par forbo17 le Mer 9 Sep - 23:08

agritof a écrit:Il faudra que tu m'expliques comment tu arrives à monter en surface juste par le fait que tu décide de te spécialiser.
Demain, je me met SCOPeur, je ne doublerais pas ma surface du jour au lendemain parce que je l'ai décrété. Et puis au prix du foncier ici, tu as intérêt à avoir les riens solides pour rembourser ton foncier avec des céréales.

Chez moi non plus la surface n'augmente vraiment pas vite. Mon père n'a pas augmenté de 1 ha son exploit au cours des 30 dernieres années.
Par contre, il a montée une ETA suite à la demande/proposition d'un de ses associés.
L'ETA, c'est comme le lait, ça ne paye plus...
De mon côté, j'ai eu la chance de trouver des terres à acheter ou à louer. Mon plus gros propriétaire est venu me voir pour que je lui face ses terres en prestation ETA. C'est devenu de la location finalement...

A mes yeux, etre spécialisé en culture ne veux pas dire s' interdire les betteraves, le lin ou les pdt, bien au contraire.
De là à faire de la vente directe, des gites, ou de l'elevage, c'est autre chose.
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par forbo17 le Mer 9 Sep - 23:11

agritof a écrit:
Qu'est ce qui justifie que le second cas paie 20000€ de plus de MSA pour assurer la protection sociale du premier cas?

Rien.
avatar
forbo17
Agrinaute hors compétition

Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par marindodouce 29 le Lun 14 Sep - 12:55


Les paysans, éternels dominés
Par Gilles Fumey, Géographe, université Paris-Sorbonne — 3 septembre 2015 à 11:52 (mis à jour à 11:52)
Manifestation des agriculteurs à Paris le 3
septembre.
Manifestation des agriculteurs à Paris le 3 septembre. Photo AFP
La France bloquée par des tracteurs... La profession paysanne est-elle à ce point marginalisée qu'elle ne sait plus se faire entendre autrement que par la force ou la violence ?

Les paysans, éternels dominés
L'histoire des paysans est celle d'une domination. Ecrit peu avant sa mort, L'épopée inachevée des paysans du monde par l'économiste Louis Malassis raconte comment les paysans ont été écrasés dans l'Histoire : servage, déportations, famines, «longues marches», spoliations de terres... Il croyait que la techno science et l'éducation depuis un siècle allaient les sortir de leur isolement et leur donner enfin un destin à prendre à pleines mains. Hélas, l'industrialisation de l'agriculture s'est faite dans le plus grand mépris pour eux. Par une science agronomique arrivée des laboratoires et non de l'observation des plantes et des animaux, des climats, des sols. Les biotechnologies ont écarté le savoir vernaculaire assimilé à du quasi-charlatanisme. Les marchés locaux sont devenus mondiaux, de masse, la finance en ayant achevé la mise sous tutelle au nom de la sécurité alimentaire.
La violence de cette transformation – rappelons qu'en France, l'Institut de veille sanitaire recense aujourd'hui un suicide tous les deux jours – est un tabou car la profession paysanne s'est marginalisée et ne sait plus ni penser ni se faire entendre sinon en recourant, souvent, à la violence. En adoptant le modèle productiviste américain, les politiques ont ignoré qu'ils importaient un modèle anthropologique de production agricole radicalement différent de celui de l'Europe. Les farmers américains n'ont jamais été des paysans attachés à une terre ou des animaux. Ce sont des migrants pauvres d'origine européenne à qui on avait donné quelques acres pour produire des biens végétaux et carnés pour l'industrie à Chicago. Sans lien avec la terre, ils ont fourni un système alimentaire fondé sur la nutrition médicale et, aujourd'hui, les biotechnologies. Avec le bilan que l'on sait : dérapages vers la surproduction, obésité, pauvreté, gaspillage.
Inversement, en Europe et en Chine, les paysans étaient chargés d'entretenir un lien fort avec une terre vue comme un bien commun. Les nourritures étaient pensées comme le fruit du travail de la terre et les repas comme des moments de forte sociabilité ou des fêtes collectives. La France et l'Europe ont inventé les terroirs pour pérenniser ce lien. L'intrusion brutale du modèle américain en 1945, l'industrialisation des procédés de production/transformation et la courroie de transmission de la distribution de masse ont assujetti les paysans à de très coûteux modèles à la fois dirigistes (renforcés par la PAC) et libéraux (par la régulation des marchés). Le syndicalisme majoritaire de la FNSEA désignait Xavier Beulin «agrobusiness man tentaculaire» qui a précipité les filières les moins organisées dans une fuite en avant qu'il feint de contrôler en appelant les tracteurs à encercler Paris. Bel aveu d'échec !
Pendant ce temps, à l'exposition universelle de Milan consacrée à l'alimentation de la planète, on tient de beaux discours sur les abeilles, la qualité des eaux, le poisson d'élevage, l'huile de palme... Pas un seul paysan n'a été invité. Pas une question sur le social n'a été réellement débattue, faute de public. Pas une seule forme d'anthropologie de l'agriculture pourtant chamboulée de A à Z n'a été évoquée. Pas étonnant qu'on entende les sornettes d'une justification à outrance de l'industrie, la robotisation de la traite des vaches, la méthanisation des lisiers, l'usage préventif d'antibiotiques dans les élevages industriels par de seuls arguments financiers !
On croirait une profession ayant subi un lavage de cerveau lorsqu'on voit des paysans dans des filières de qualité tout mettre en œuvre pour s'affranchir des contraintes au mépris des cahiers des charges. Et quelle profession accepterait qu'on préempte un outil de travail comme la terre régulièrement confisquée par l'agro-industrie ? Transformer de la bouse de 1000 vaches en biogaz par méthanisation suppose 3000 hectares pour épandre les déchets organiques issus de la transformation industrielle. Qui peut accepter cela ?
Dans quelle profession un cinquième des syndiqués – la Confédération paysanne, pour ne pas la nommer – pourrait être réduits à rien ou presque dans les instances paritaires au motif qu'ils appartiendraient à un syndicat «minoritaire» ? Heureusement, les consommateurs se rebiffent. Ils se tournent vers les produits de qualité. Les Français délaissent la viande de porc parce qu'ils estiment que la qualité qu'on leur propose n'est pas satisfaisante. Les jacqueries pilotées par Xavier Beulin n'y feront rien. Pourquoi les filières bio d'élevage sont-elles saturées et impuissantes à fournir la demande ? Qu'attend-on pour agir au ministère de l'Agriculture en évitant d'encourager des systèmes qui prennent l'eau de toutes parts ?
La plus mauvaise foi règne dans une profession sinistrée par la faute de quelques dirigeants politiques et syndicaux irresponsables. Edgard Pisani avait fait amende honorable en admettant que l'industrialisation de l'agriculture était une erreur. Pourtant, on continue les mêmes erreurs. Des paysans meurent chaque jour broyés par un système que M. Beulin nous demanderait de défendre ? Ce sera sans nous.
Auteur de Géopolitque de l'alimentation, Ed. Sciences humaines, 2012
avatar
marindodouce 29
Agrinaute hors compétition

Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: manif dans le grand bourg ( Paris )

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum